Partagez | 
 

 Entrée en matière (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esmia di Nebbia

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Collège : Vita.
Cycle : Second.
Fiche de Présentation : Ici.
Ses RP : Entrée en matière

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Entrée en matière (libre)   Mer 21 Sep - 12:43

Spoiler:
 
    On était au milieu de l’après-midi, et il neigeait. Une couche blanche recouvrait entièrement le sol. Il n’y avait que très peu de vent, mais ça n’empêchait pas l’air d’être glacial. Esmia fut réveillée dans un frisson ; elle n’était vêtue que d’une fine robe en mousseline et dentelles. Elle cligna plusieurs fois des yeux, qui avaient du mal à s’habituer à tant de lumière, avant de s’apercevoir qu’elle ne connaissait pas l’endroit où elle se trouvait. Cela avait tout l’air d’un parc, il y avait des allées bordées d’arbres, quelques statues évoquant des… Créatures plus ou moins reconnaissables, une grande fontaine à l’eau gelée, et des bâtiments un peu plus loin. On aurait dit une ville.

    Esmia était perdue. La dernière chose dont elle se souvenait, c’était une soirée avec le personnel du château, en faveur du départ du marmiton, qui voulait ouvrir son propre restaurant à la ville. Petite souris, elle s’était glissée à la fête où elle connaissait tout le monde. Après tout, c’était en traînant dans les cuisines et au lavoir qu’elle s’était fait le plus d’amis, et ainsi elle était au courant du moindre potin. Ce soir-là, elle n’avait bu plus qu’il ne fallait et le champagne lui était monté à la tête. Quelques images lui revenaient. Elle avait voulu sortir prendre l’air et avait plongé dans le lac. Et là c’était le trou noir.

    Une fine pellicule de givre recouvrait sa robe et ses cheveux trempés. Il fallait qu’elle bouge ou elle allait finir figée à jamais, telles les statues autour d’elle. En se relevant, c’est Tino qu’elle réveilla. L’hermine se secoua le poil (aussi blanc que la neige – on ne voyait de lui que son museau et le bout de sa queue, tout deux noirs) et grimpa le long de du corps d’Esmia pour se lover au creux de son cou, sa place favorite.


    « Tino, tu crois que… ? » laissa t-elle échapper à voix haute. L’hermine ne répondit pas, ce n’était pas la peine (il ne parlait qu’en de très rares occasions, soit dit en passant). Il avait exactement les mêmes doutes qu’elle. Ils n’étaient pas au Royaume de Miragent. Ils n’étaient même pas à Daemoncya. Tino le saurait. Non, Esmia avait encore, par un mystère persistant, traversé les mondes, et elle avait embarqué l’hermine dans son voyage. Il n’était plus question de palais, de serviteurs, de robes à froufrous, de règles de bienséance, de professeurs de calligraphie. Tout cela avait disparu. Ainsi que Madame, sa mère adoptive, ses secrets, son faux nom : Louise, et sa chère Marie, nourrice au grand cœur avec qui elle avait tissé des liens forts. Il ne restait de son passé que Tino, et son médaillon, où était gravé son prénom.

    Les flocons devenaient de plus en plus gros. On ne voyait plus très loin autour de soit.
    « Où suis-je encre tombée ? » murmura t-elle, partagée entre le désespoir de ne plus jamais retourner au château, et l’envie de découvrir cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awen Shen'nyu

avatar

Féminin Nombre de messages : 811
Collège : Verto c'est les plus bo !!!!!

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Entrée en matière (libre)   Ven 23 Sep - 22:00

Quel froid glacial. Awen détestait le froid, l'hiver et la neige. Elle voulait être en été et montrer ses gambettes. En ce jour de neige, elle était toute emmitouflée dans son grand mentaux marron à rubans rouges, de son bonnet orange rehaussé d'un pompon rouge, de sa mini jupe à carreau grise, qui pourrait laisser voir ses jambes si ces dernières n'étaient pas couvertes d'épais collants en laine rouge. Enfin, étant très frileuse des pieds, elle avait enfilé deux énormes après ski marrons.

Awen était une fée ayant besoin de moments de solitudes afin de se retrouver en tête à tête avec la nature. Une nature que tout le monde pensait à l'abandon, mais qui actuellement ne faisait que dormir tranquillement, rechargeant ses batteries et attendant le moment propice pour se réveiller, telle une princesse endormie. la jeune fée regardait autours d'elle. Elle ne voyait rien à travers cet épais voile formé par les gros flocons de neige tombant en rafale mais son instinct lui susurrait qu'elle se trouvait dans le parc. elle s'arrêta un moment. Son souffle se transformait en épaisse buée, et elle rapprocha ses main de sa bouche afin de les réchauffer en soufflant dessus. Elle se maudit d'avoir oublié ses gants. Ses jolies mains toutes blanches ressemblant à deux bébés colombes allaient s'assécher, rougir, et se remplir de croûtes, telles les mains d'un quelconque mécréant de cette école.


*je deviens de plus en plus humaine...*

Elle commençait à avoir les même horribles défauts que les humains, à savoir ressentir ces sentiments si futiles qui font sombrer les humains à jamais. Elle repensa à Alice. la première fois qu'elle l'avait trouvée. Si fragile, et si belle, telle une poupée de porcelaine immaculée. Pourquoi pensait-elle à Alice en cet instant ? Etait-ce du à cette étrange forme, au loin, qui bougeait ? Awen, intriguée, s'approcha. la forme se dessina de plus en plus et laissa place à une jeune fille. La jeune fée la regarda, perplexe. d'où venait-elle ? Pour être ainsi vêtue ? elle devait mourir de froid dans cette robe si légère. et puis... qu'est-ce que c'était que ces cheveux , ils étaient bleus, longs, et étaient rehaussés par deux couettes. La jeune fille était jolie; il fut un temps où Awen l'aurait courtisée sans hésitation jusqu'à l'entraîner dans son "cercle de fée", comme elle l'avait fait avec Rèn, l'infirmier, mais à présent, elle avait grandi. Elle devenait une femme, jalouse des autres femmes, pouvant lui faire de l'ombre.

"Tu sais, rester dans ta chambre la fenêtre grande ouverte est une méthode bien moins ennuyeuse pour attraper une pneumonie... du moins, si c'est ton but recherché."

elle avait dit cette phrase avec une pointe de sarcasme dans la voix. Elle ne se préoccupait pas de personnes qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. ou si peu. d'ailleurs pourquoi s'intéresser à cette fille ? La Awen d'avant aurait fait demi-tour en ricanant des multiples maladies que cette jeunes fille court vêtues aurait pu attraper un jour de grand froid...

_________________
qui arrête les colombes en plein vol ?


Merci à son altesse très sérénissime pour le kit !

carte de visite : http://amarth.forum-actif.eu/t152-wewen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmia di Nebbia

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Collège : Vita.
Cycle : Second.
Fiche de Présentation : Ici.
Ses RP : Entrée en matière

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Entrée en matière (libre)   Lun 26 Sep - 8:44

    Esmia était à peine debout qu’elle entendit des pas dans la neige, un peu plus loin derrière elle. Une silhouette sombre se détachait de l’environnement complètement blanc qui l’entourait désormais, avançant vers elle. C’était une jeune fille, emmitouflée dans un grand manteau marron. Sa première rencontre dans ce monde inconnu ! Il fallait faire bonne figure. Il fallait toujours faire bonne impression, c’était le meilleur moyen de ne pas s’attirer d’ennuis, comme le répétait Marie. Elle était habillée aux couleurs de l’automne, et Esmia lui aurait bien piqué ses après-ski : elle avait les pieds glacés, la neige n’avait pas mis longtemps à traverser ses petites ballerines. Le froid s’emparait d’elle et de ses forces, traversant sa fine robe en un rien de temps.

    « Tu sais, rester dans ta chambre la fenêtre grande ouverte est une méthode bien moins ennuyeuse pour attraper une pneumonie... Du moins, si c'est ton but recherché. » Sa voix était belle et douce, mais on la sentait sensible, tout comme le crystal. Elle semblait jeune et à la fois tellement sûre d’elle, comme si des années d’expériences avaient coulées derrière elle, en ne laissant aucune trace sur son visage. Il se dégageait d’elle quelque chose de spécial, indéfinissable pour le moment.

    « Atchouuuuum ! » Esma toussota. « Hum… Pardon ! » Elle respira un grand coup – et regretta aussitôt son geste, l’air glacé étant entré dans ses poumons. « Je m’appelle Esmia. Je serais bien restée dans ma chambre, ou près d’une grande cheminée, par un temps pareil, mais il y a encore cinq minutes je n’étais pas… Ici. Je viens d’arriver. » Son petit doigt lui disait que la jeune femme à qui elle avait affaire comprendrait. « Et vous êtes... ? » L‘hermine sortit son museau du col d’Esmia. Cette personne ne lui semblait pas humaine et il ne savait si on pouvait lui faire confiance ou non. *Arrête avec ta paranoïa Tino ! Pourquoi doutes-tu toujours des autres ? Fais-moi confiance un peu.* Le vent se levait, les flocons s’épaississaient et le soleil, caché derrière les nuages, n’était pas près de réapparaître. « Atchouuum ! Encore ?! Je n’en peux plus, je vais finir en glaçon. Est-ce que vous connaîtriez un endroit plus abrité ? » demanda t-elle en frottant ses mains contre ses bras, espérant vainement se réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée en matière (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrée en matière (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [RESOLUE] Relier un interrupteur à une matière
» Bapteme de Siaam
» deadman Pour entrée dans la guilde
» Puisqu'il faut passer par l'entrée..
» Ville Libre de Mévry
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Le Coeur du Domaine :: Le Parc-