Partagez | 
 

 Un intrus plutôt appétissant [Lain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kahan Yû

avatar

Féminin Nombre de messages : 53

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un intrus plutôt appétissant [Lain]   Lun 4 Juil - 20:10

*Les journées sont longues. L'ennui est constant. Comment occuper son temps quand il n'y a rien à faire ? Si au moins il y avais encore des cours, le temps passerait plus vite. Et maintenant que je suis Sans-Cycle, les gens me fuient comme la peste. C'est loin d'être pratique pour attirer des proies dans mes filets. Je ne peux plus m'amuser avec personne. C'est terriblement frustrant.*

Plongé dans ses réflexions, Yû erre dans les couloirs sans trop savoir où il va. Ses pieds avancent tous seuls tandis que son esprit est occuper à penser. Puis ses pieds finissent par s'arrêter, son esprit étant à présent trop loin de son enveloppe corporelle. Mais ça n'a rien à voir avec la projection astrale. Lorsqu'il revient à lui, Yû se trouve devant la porte de la bibliothèque. C'est au moment où il prends conscience de l'endroit où il se trouve qu'une pensée le traverse.

*C'est étrange, je suis ici depuis déjà quelques mois et je crois bien n'être jamais entré dans la bibliothèque, ni même être passé par ici. Je devrais peut-être aller voir. Et puis c'est le moment idéal, tout le monde doit être en train de manger, à cette heure-ci. Qui sait ? Elle est peut-être grande, cette bibliothèque. Et je devrais pouvoir trouver de quoi passer mon temps agréablement et utilement.*

Yû tourne la poignée, pousse la lourde porte et pénètre dans la grande salle, pleine de rayons et d'étagères chargées de volumes de toute sorte. La pièce est déserte. Aucun être humain en vue. Tout est silencieux, paisible. L'odeur du papier flotte dans l'air et les petites fenêtres hautes dirigées plein nord plongent la bibliothèque dans une semi-obscurité apaisante et chaleureuse.

*C'est la première fois que je vois une bibliothèque et je regrette de ne pas en avoir vu une plus tôt. C'est vraiment magnifique. Une telle quantité d'information réunies en un même endroit... ça me donne le tournis. J'espère qu'ils sont écrits dans une langue que je peux comprendre. Tous ces rayons, ces volumes alignés... des millions de feuilles et des milliards de caractères... et bien plus encore ! L'être humain est vraiment fascinant.*

Yû attrape un livre au hasard. La tranche est rouge sombre, la reliure est sans défaut. Il laisse glisser ses doigts sur la couverture lisse et les pages fines couvertes de petites lettres imprimées. C'est au moment où il lit le titre à voix basse que des bruits de pas retentissent dans la salle. L'intrus ne semble pas respecter la sacralité du lieu. Yû referme le livre et le repose délicatement à sa place avant de se frayer silencieusement un passage vers le nouvel arrivant. Marchant lentement entre les rayonnages, il parvient, au bout de quelques secondes, à se trouver derrières une séries de gros volumes pour observer sans être vu le sacrilège qui vient d'entrer sans que celui-ci ne le voit.

Il est en train de parcourir les rayons du regard. Yû ne parvient pas à distinguer le visage de l'intrus. Il décide de se rapprocher pour observer le garçon de plus près. Et là, c'est le choc ! Le garçon est tout-à-fait le genre de Yû. Grand, mince, ténébreux... et aux apparences du parfait passif. La chasse peut commencer. Yû se rapproche encore du jeune homme, faisant mine de regarder les livres. Lorsqu'il n'est qu'à quelques centimètres de sa nouvelle proie, Yû tend le bras vers l'étagère la plus haute, feignant d'être trop petit pour attraper le livre désiré. Il ne reste plus qu'à voir si le beau jeune homme d'à côté sera assez gentil pour proposer son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/fiches-personnelles-f67/kahan-yu-t3
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Un intrus plutôt appétissant [Lain]   Jeu 28 Juil - 2:55

Savoir, le savoir... Une chose terrifiante et fascinante, fuyante et infatigable. Le savoir est un adversaire et un ami, le rival qui nous titille H-24, celui qui nous réveille la nuit pour savoir si on se réchauffera en lui ou si on le boudera et qu'on lui préfèrera la blonde et indulgente amante de l'innocence ou la prostituée, la voie facile et peu chère de l'ignorance. Le savoir est vivant, il est le petit ange qui nous dit des mots doux le soir en nous ordonnant de les répéter à celle qui git à côté, le démon qui nous ordonne de l'attacher aux barreaux du lit avant de partir de se faire un sandwich ou quelque chose de moins avouable (que Lain ne connaissait pas, d'ailleurs, mais ce n'est pas encore le sujet), le savoir est affreux, le savoir est navrant, le savoir est un bourreau, le savoir est tentant.

C'est d'ailleurs plus cette dernière propriété qui nous intéresse ici. Drogué aux livres, Lain ne passait plus un jour sans fréquenter sa petite tour de Babel , la Bibliothèque d'Amarth. Forcément, quand on a passé toutes ces années avec des livres de règle et des manuels scolaires comme unique nourriture intellectuelle (si on exclut les voix monocordes dignes d'un disque de Gainsbourg* chargées d'enseigner), on a un certain retard à rattraper. Ce retard, l'énergumène aux cheveux de lait prenait tout son temps pour le rattraper. Emerveillé d'un rien, attéré d'un autre, il étudiait les mécanismes du monde. Découvrir que deux corps s'attirent mutuellement en fonction de leurs masses, que l'acier devient éminemment destructeur lorsqu'on le frotte sur la bonne pierre ou que dans un triangle rectangle, la somme du carré de l’hypoténuse est égale à la somme des carrés des deux autres côtés n'est pas sans conséquence sur un esprit comme le sien: mêlant avec un équilibre hallucinant l'ignorance et la rationalité.

La scène s'ouvre justement sur un Lain impatient d'aller retrouver ses bouquins. Marchant d'un pas triomphalement décidé (à son échelle), on pouvait presque entendre claquer les talons de ses chaussures à bouts presque pointus. Ah, détail mais qui a son importance: le psychopathe narcissique avait insisté pour l'habiller avec ses vêtements. Peu hygiénique en temps normal, mais l'ayant vu sur le point de fondre en larmes lorsqu'il avait refusé, Lain avait fini par se résoudre à être relooké. Ainsi le jeune éphèbe au caractère d'huitre mazoutée portait ce jour là un pantalon crème ("bien coupé" selon l'autre timbré) et un col roulé noir retroussé. Rien d'inhabituel, au final.
Je vous entends soupirer.

C'est donc ainsi qu'il poussa doucement la porte de la bibliothèque (sa passion des livres ne lui ayant pas encore appris la tonicité) et pénétra dans le lieu saint. Ses chaussures claquaient tout de même un brin. Comme d'habitude, il se dirigea vers un rayonnage au hasard. Merveilleuse invention, le hasard, incroyable comme le hasard seul peut rendre l'existence savoureuse. Comme ne pas connaitre la suite est bon, quel plaisir que d'ignorer ! Lain s'avança et plongea ses yeux mat dans les alignements de tranches. Après quelques secondes de contemplations, cependant, il lui sembla percevoir des informations parasites. Autre chose, dans le coin de son oeil. Un... petit garçon ?
Nope, un jeune homme qui sautillait à côté de lui (petit, tout de même). Avait-il une maladie ? Etait-il mourant ? Il n'avait pas l'air, pourtant, il paraissait en bonne santé et dégageait, comme tout les gens de ce monde, une aura qui lui était propre. Une odeur passagère et presque imperceptible, moite et musquée avec une touche de fruit, due à sa jeunesse peut-être. Lain avait lu un truc sur les parfums. Il baissa la tête vers le petit et prononça distinctement de sa voix toujours égale:

" Tu as mal quelque part ? Si oui, tu peux me dire où, je peux t'aider..."


Sincèrement, beaucoup auront par la suite du mal à le croire, mais Lain n'avait jamais eu aucune idée déplacée en disant ça. Juste une volonté d'aider et éventuellement d'éviter une épidémie démente de maladie tremblotatoire dans l'université. C'eut été un comble que tout le monde se mette à trembler le bras en l'air tout de même. Au pire, Lain pourrait toujours mettre celui-ci en quarantaine: avec le peu de pouvoir qu'on lui avait appris à maitriser, il pouvait surement créer un dôme hermétique... Enfin bon bref, un bidule pour empêcher les gens d'attraper ses maladies. Quelle idée, cette histoire de maladies, à l'Identique, ils n'avaient pas ça, tiens... Lain papillonna brièvement en face du garçon. Un réflexe étrange le poussa à produire quelques soubresauts au niveau du larynx. Une microscopique poussée d'endorphine insuffla un embryon de bonne humeur en lui et, même s'il le retint à grande peine, allant jusqu'à gonfler légèrement sa bouche d'air pour retenir les spasmes, c'était indéniable qu'il expérimentait quelque chose d'inconnu... Quelque chose qu'on appelait fréquemment le dernier espoir de l'humanité.
Il avait envie de rire.

*NDL: j'aime Gainsbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahan Yû

avatar

Féminin Nombre de messages : 53

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un intrus plutôt appétissant [Lain]   Jeu 28 Juil - 22:29

" Tu as mal quelque part ? Si oui, tu peux me dire où, je peux t'aider..."

*Ce mec est un attardé !!!*

Voilà quelle fut la première pensée de Yû après la question étrange posée par un garçon tout aussi étrange. Dans la confusion la plus totale, le pauvre Yû s'est arrêté tout net et a commencé à analyser la situation d'un point de vue le plus extérieur possible pour essayer de comprendre ce qui a pu pousser son interlocuteur à poser une question à ce point hors contexte. Mais tous ses raisonnements arrivent à la même conclusion :

*Ce type est un idiot fini...
Comment peut-il à ce point manquer de discernement ? C'est pas humain !*


Pour la première fois de sa vie, et pensant se trouver en face de l'incarnation de l'ignorance, Yû ne sait absolument pas quoi répondre. Que dire à quelqu'un capable de ne pas voir l'évidence ? Et plus important, comment trouver un plan B pour faire tomber la proie dans le piège. Avec ce genre d'insouciant, il n'y aurait que par la force que l'on pourrait arriver à quelque chose. Malheureusement, il est bien plus grand et fort que Yû.

Ne sachant que faire mais ne pouvant résister à la tentation de remettre à sa place ce nigaud aux cheveux blancs avant l'âge avec une tirade pleine de critiques et de réflexions bien senties, Yû organise quelque peut ses pensées avant de se lancer. La boucherie peut commencer...


"Je ne sais pas à quoi te servent tes yeux mais il me paraît évident que je ne suis pas en train de souffrir mais plutôt que je n'arrive pas à atteindre l'étagère d'en haut. D'ailleurs, si tu ne t'en es pas rendu compte, c'est soit que tu est un imbécile, soit que tu ne veux pas m'aider... Et dans les deux cas, tu rates quelque chose. Et, entre parenthèses, si j'avais mal quelque part, je serait allé à l'infirmerie au lieu de traîner à la bibliothèque devant un idiot de première !"

L'affront est amorcé... Reste à savoir s'il sera fructueux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/fiches-personnelles-f67/kahan-yu-t3
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un intrus plutôt appétissant [Lain]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un intrus plutôt appétissant [Lain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» poire et pomme
» Serial Experiments Lain
» Êtes-vous plutôt couche tard ou couche tôt?!
» L'intrus intrus
» Plutôt pratique
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Le Nord du Domaine - Vie Scolaire :: La Bibliothèque-