Partagez | 
 

 Antinéa.K / Il parait que c'est une vraie fouine !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antinéa Kostas

avatar

Féminin Nombre de messages : 72
Société d'Etudes : Société de Divination

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Antinéa.K / Il parait que c'est une vraie fouine !   Mar 7 Juin - 18:06

A savoir.
Nom : Kostas
Prénom : Antinéa
Âge : 19 ans
Race : Humaine
Monde d'origine : Terre (Futuriste)

Et en détail ?

Au XXXIe siècle, la Terre autrefois appelé Planète bleue est aujourd’hui et ironiquement nommé dans toute la galaxie Planète grise. Non pas que les océans aient changé d’aspect, non. Mais la croissance des villes dans le monde est telle, que sur chaque continent s’est formé une mégalopole. Elles sont donc au nombre de cinq. Avec le surdéveloppement des villes, va celui de la technologie. Ainsi les voitures, conformément au cliché qui s’était créé des siècles plus tôt, ne roulent plus mais lévitent. On n’utilise plus les trains, non, beaucoup trop basique, lent et inconfortable. A présent dans chaque gare se trouve des télé-transporteurs. Mais dû à leurs coûts, seuls certains friqués les utilisent. Et il va ainsi pour tout, certains ont des domestiques et d’autres utilisent leurs dix doigts. Mais attention, ces domestiques sont elles-mêmes des machines. Voyez, la république n’est plus, la royauté est remise à l’ordre des choses, la société d’ordre aussi. Mais les créations d’hommes et de femmes d’aciers sont les fruits d’une grande décision : garder toutes nos libertés si durement acquises.
Par ailleurs, l’auteur de cette invention est Castor Kostas , un grec dont le Q.I ne se compte plus. Il eût cette idée lorsqu’il était en télétransmission avec un philosophe japonais et la réalisa à l’aide de plusieurs inventeurs, ingénieurs ainsi que d’autres hommes de génie venant des quatre coins du globe. Il gagna assez d’argent pour avoir une vie aisée, âgé alors de 38 ans, et sans femmes ni descendance. Ce n’est qu’un an plus tard qu’il eût une fille, Antinéa. Nul ne sut qui était sa mère, elle arriva dans l’univers de Castor Kostas comme une étoile dont on ignorait l’existence jusqu'à ce qu’on l’ait sous les yeux. Il inventa bon nombre de choses pour elle, l’entourant de cadeaux, d’amour et de tendresse. Elle ne manqua de rien, s’amusant à longueur de journée, même l’apprentissage était un jeu pour elle.
Elle vécu avec lui, et développa la même manie de savoir tout sur tout, de connaître tout le monde, et de s’intéresser à toute sorte de choses. Il sembla à tous qu’elle n’ait pas hérité de l’incroyable génie de son père, mais qu’une étrange intelligence l’animait tout de même. Elle suivait l’exemple de son père, mais se restreignait a son domaine, autrement dit : sa maison. Ils habitaient tout deux ainsi que d’autres familles bourgeoises dans une propriété qu’ils ne quittaient jamais, puisqu’on n’en voyait pas le bout. Et puis, la technologie fait des merveilles à présent, question transport et communication… Se cherchant une nouvelle source d’amusement, elle arpentait souvent les couloirs des nombreux pavillons et bâtiments environnant et tomba sur un riche voisin en compagnie d’une autre voisine, également aisée. Tout deux s’en allaient sans la voir vers le parc Nord, le plus reculé. Son instinct d’enfant de 10 ans lui inspira le jeu de l’espion. Elle les suivit, dans l’allée, et surprit leur baisé. Comprenant bien que ca n’était pas une relation tout à fait normale et innocente, elle s’enfui cœur battant. Mais cet incident piqua au vif son intérêt. Elle se mit à écouter, aux portes, pendant les repas mondains… A user de son apparence innocente pour assouvir cette curiosité. Ainsi elle apprit toute sorte de choses, allant des habitudes aux vices des personnes qui l’entourent. Mais elle ne se contentait pas de juste « être au courant ». Antinéa n’avait pas de problèmes, ni personnels, ni d’aucune sorte. Il lui semblait donc naturel de s’occupé de ceux qui en avaient. Et cela ne s’arrangea pas en grandissant. Elle se mit à colle-porter ce qu’elle apprenait, ce qu’elle surprenait. Ayant un immense réseau d’informations. Elle devint même connue pour cela. A 16 ans elle se découvrit bien vite manipulatrice, curieuse et maligne, au détriment des autres. Seulement voilà, elle se fit surprendre alors qu’elle épiait un couple adultère. Etant connue pour lancer de nombreux ragots, ils la prirent en chasse pour la faire taire. Une longue course durant laquelle elle se cacha dans une pièce sombre, mais alors que ses assaillants fessaient demi-tour, elle prit en dernier recours un télé-transporteur disposé au fond de la pièce. Mais celui-ci ne la mena pas dans aucun autre pays. Elle s’enfonça dans la Déchirure.

A son arrivé à Amarth, on découvrit une mignonne adolescente sociable, dotée d’un sens de l’humour et de l’art musical. Continuant de s’occupé des affaires de autres, fouinant partout où sa curiosité la titille. C’est d’ailleurs son surnom, « La Fouineuse ». Et il lui colle a la peau depuis bien longtemps. Pour l’assouvir, elle sait se faire apprécier et aime ca, elle se donne une utilité, persuadé qu’elle est faites pour cela. Elle soigne donc son image. Se pomponnant, mettant de jolis vêtements qui la mettent en valeur, ses longs cheveux rose pâle coiffés impeccable, peau nette et pure, lèvres douces et appétissantes et de grands yeux bleus finement soulignés.
Sa chambre n’est composée que d’objets d’une grande beauté –sinon rien- dirait-elle. Elle a une collection de Cds de chansons d’amours impressionnante, et de quelque livre à l’eau de rose, qui l’inspirent lorsqu’elle se retrouve en compagnie d’un charmant jeune homme. Tout en débordant de bonne humeur, elle se divertie souvent avec Silvia Fielding. Enfin, c’est plutôt ELLE, qui divertie. En effet, elle passe ses journées à la recherche le l’insaisissable Cicogne. S’il y a bien quelque chose qu’elle convoite, c’est elle. Elle est son maitre, son idole. Etrange personnage en sachant plus long qu’elle. Elle-même qui serait prête à connaître sur le bout des doigts chaque sous-vêtement que porterait le directeur, chaque lame de la chef des sans-cycles et à cartographier chaque arbre de la forêt infinie s’il le fallait. Elle est totalement obnubilée par celle-ci et tente par tous les moyens possibles et imaginables de la débusquer.




Après la Déchirure.
Cycle : 3ème
College : Vita
Âge d'arrivée à Amarth : 16 ans
Son avis sur le Jeu :
Elle se rend toujours au cirque à contrecoeur, angoissée, le muscles tendu à l’extrême. Elle sait ce a quoi elle sera confrontée. La brutalité, les armes, la violence, torture, meurtre… Tout ca la répugne, la terrorise. Elle n’arrive pas a gardé l’idée d’illusion en tête et durant le Jeu, ceux qui e ont conscience l’utilise contre elle. Elle en perd ses moyens, oubliant ses aptitudes de manipulation et son étrange intelligence.

Sous la carapace.
Appellation : Manon/Manou /Ishi Smile au choix ! ( Anciennement, Ishimaru Asuka Wink )
Comment avez-vous découvert Amarth : Top-site.
Que pensez-vous du forum ? (Design, intrigue,...) Que changer ? Un magnifique forum, vraiment c’est du bon boulot ! Le concept est super aussi. Rien a redire.
Avatar utilisé : Luka Megurine -Vocaloid
Quelque chose à rajouter ? C’est vraiment la galère ces fiches, mais bon… ^^ Ha, et je vous aime, ainsi que les Pokémons… Et le chocolat… Et tout plein de choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Antinéa.K / Il parait que c'est une vraie fouine !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Regard de braise.
» Pour éloigner les taupes
» [Débat] BIONICLE : Le retour vous parait-il possible ?
» ALICE BOX
» Un article (trouvé dans un mag) qui me parait pas mal;)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Intégration :: Fiches de présentation-