AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:42

Donc à la demande de Jane et Nanou, voici la fanfic que j'ai commencé sur un fan forum des Super Junior (même si je les ai pas encore officiellement introduit).

Voici une petite fiche pour introduire.

Citation :
Titre : 2 + 5 + 13 = ?
Rating : Général
Couple : Officiellement aucun, bien qu'il puisse y avoir des suggestions.
Genre : Self-Insert
Résumé : Délire tout simple de vie quotidienne en compagnie des Super Junior et/ou des DBSK, sous forme à la fois de journal et d'histoire.
Notes de l'auteur :
- Tout propos échangés entre les personnages (mis à part peut-être les deux personnages principaux) est pure fiction.
- L'histoire prend place avant le conflit Han Geng/JaeChunSU vs SM Entertainment. Par contre il est possible dans l'avenir que ce contexte soit utilisé dans la fic. Dû à cela, il peu y avoir des anachronismes, surtout étant donné que l'auteur prend la liberté de devancer son âge...
- L'auteur tente de reproduire la réalité quant au comportement des personnages. S'il y a une incohérence, il serait apprécié de le faire savoir.
- Les commentaires sont appréciés pour améliorer l'écriture de la fic.
- Les suggestions pour la suite de la fic peuvent aussi être prises en considération. Si vous avez des délires à énoncer, prononcez-vous !

En espérant que cela vous plaira!

Gamyeon

Index :

P.1
Prologue
Chapitre I : 2 = Gamyeon + Koyeongi
Chapitre II : 5 = Choc
Chapitre III : 2 = Façons de se désennuyer
Chapitre IV : 2 + 5 = Rêve Éveillé
Chapitre V : 2 + 5 = Le malaise s'estompe
Chapitre VI : 2 + 5 = We sing for the void
Chapitre VII : 2 - 5 = Où ça ?

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.


Dernière édition par Vayuhq Mijow le Mar 4 Jan - 1:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:42

Prologue

Je n'aurais jamais cru que cela arriverait. Dans ma tête, les possibilités que cela arrivent étaient plus que minimes, voire même inexistantes. C'était des fantasmes, des rêves. Rien de bien sérieux. Et pourtant maintenant que j'y suis, je me demande s'il n'aurait pas mieux fallut que cela reste ainsi. Enfin je ne sais pas. Koyeongi dort à côté de moi pendant que j'écris, son visage semblant libre de tout souci. Ces derniers temps, c'est rare que je l'ai vu ainsi. Avec tout les chamboulements qui sont survenus, on a pas vraiment eu le temps de se préoccuper de nous, ou même du monde extérieur. Je viens à peine d'écrire à mes parents. Ça va faire une bonne semaine qu'ils n'ont rien reçu de ma part. Maman doit être inquiète.

Il serait temps que j'aille me coucher, moi aussi. Le cadran affiche 3h28. Pourtant je n'ai pas envie de de dormir. Parce que quand je me réveillerai, il faudra de nouveau affronter son regard. Il faudra encore prétendre. Et ça ne me tente pas, mais pas du tout.

Je passe lentement ma main dans les cheveux de ma congénère, qui réagit à peine. C'est bien rare que j'ai l'occasion de la regarder dormir, elle qui va au lit souvent bien plus tard que moi.

Je ferme l'ordinateur, puis saisit mon Touchpod sur la table de chevet à côté de moi. J'ai besoin de me détendre, d'oublier un peu la réalité. Par contre pas ici. Il faut sortir pour éviter d'embêter qui que ce soit. Rapidement, j'attache mes espadrilles et j'enfile mon hoodie. Dehors, ce sera mieux. Comme ça si l'envie irrésistible de fredonner un air me prend, je n'aurai pas peur de déranger qui que ce soit. Le balcon sera bien. Pas trop loin, mais il m'isolera du reste.

Ajustant mes écouteurs sur mes oreilles, je navigue à travers ma bibliothèque, cherchant quelque chose qui me fera oublier. Difficile. Je m'arrête sur une liste, hésite, puis repars en recherche. Finalement mon choix s'arrête sur Kaïn. Québécois, aucune parole pour me ramener brusquement sur Terre. C'est parfait. "Mexico" m'emmènera loin du froid qui sévit chez moi depuis un bout de temps.

Et alors que je referme doucement la porte de verre derrière moi, je m'aperçois qu'il y a déjà quelqu'un. Lui se retourne en entendant quelqu'un. Je l'observe, le reconnais, puis sourit. M'approchant de la balustrade, je m'accote à quelques centimètres de son bras. Lui, n'a pas bougé. Lui, il se contente de m'observer avant que son regard ne retourne vers les étoiles qui décorent le ciel. Nous ne parlons pas, n'y voyant aucune utilité. Tous les deux nous sommes venus pour être laissés seuls, avec nos pensées et nos sentiments. Aucune importance si l'autre est juste à côté, tant qu'il nous laisse tranquille. Après une heure de silence mutuel, il met sa main sur mon épaule puis s'en va. Moi je suis "Ailleurs", me demandant finalement si je n'aurais pas mieux fait d'aller dormir.

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:44

Chapitre I :
2 = Gamyeon + Koyeongi

"Ladies and gentlemen we're about to land. Please return to your seat and buckle your seatbelt."

Enfin. Après douze ou treize heures passées dans l'avion, nous arrivons enfin. Séoul, qui a une prononciation proche de "Soul", la capitale de la Corée du Sud. Le nez collé sur le hublot, je contemple le paysage qui se rapproche de plus en plus. Le moment de l'atterrissage est presque palpable et il me remplit de joie et d'excitation. La Corée, enfin. Il y a trois ans ce n'était qu'un rêve, une idée de grandeur. Je savais que ce serait un rêve que je réaliserais, mais il me paraissait tellement loin. Mais les jours avaient filés si vite que maintenant qu'ils étaient derrière moi, je me demandais comment cela se faisait que j'étais là alors que j'aurais juré devoir encore être sur les bancs de l'école à étudier comme une défoncée. Ah, j'ai de la difficulté à me contenir. Je me sens comme une gamine qui va pour la première fois dans au grand parc d'attraction où son père lui a promis de l'emmener si elle avait des autocollants partout sur ses travaux.

Je m'égare pourtant. Tu ne sais pas vraiment qui je suis, ni pourquoi je suis ici. Pourquoi tu lis ces lignes et pourquoi elles te sont adressées. En fait, je ne sais pas vraiment qui tu es non plus. Ou plutôt, je ne sais pas pourquoi je considère que j'écris à quelqu'un alors que je ne fais que taper sur les touches du clavier de mon laptop, sur un document Word nouvellement créé. C'est pas comme si je voulais envoyer ce journal de bord à quelqu'un une fois que ce voyage sera complété. J'ai probablement besoin de croire que j'écris à un destinataire, juste pour avoir l'impression que cette aventure ne passe pas inaperçu. Mais pour cela, une petite présentation est de mise, cher (ou chère qu'en sais-je du sexe de mon ordinateur ?) lecteur (ou lectrice). Tu ne sauras pas mon nom complet, parce que ce serait quelque peu inutile et je ne trouve pas que ce soit très inventif. Tu me connaîtras donc sous le pseudonyme de Gamyeon. Sa signification de "masque" en coréen m'a séduite pour une raison qui m'est encore inconnue. L'inspiration du moment je suppose. J'ai vingt et un ans, fraichement sortie de l'université en langues orientales, et ce voyage est l'aboutissement en quelque sorte. Même si ce n'est pas un stage, il s'agit en quelque sorte d'un voyage culturel pour évaluer mes nouvelles capacités de langage. Peut-être est-ce le prétexte raisonnable que je me donne aussi. Celui qui cache mon réel motif, celui-là un peu moins raisonnable avouons-le. Partir à la rencontre de célébrités coréennes. Quelle idée de jeune fille... je suis encore jeune qu'est-ce que je raconte !?

Peu importe. C'est une idée un peu bête du point de vue d'un adulte raisonnable. Et puis je n'ai aucune idée si ça se croise dans la rue comme ça des chanteurs et des acteurs. Moi je n'ai encore jamais eut cette opportunité. Mais bon, je m'en fous un peu, au point où je suis rendue, ce n'est pas le temps d'avoir des regrets. Et puis je trouverai autre chose à faire si je m'aperçois que la beauté coréenne ne m'est pas accessible. Ah, par contre je ne suis pas seule dans cette aventure. J'ai une complice qui m'accompagne dans mon complot (non mais qu'est-ce qui me passe par la tête sapristi ? J'ai pas l'intention de kidnapper quelqu'un... enfin je crois pas). Nom de code : Koyeongi, le mot coréen désignant "chat". Pour elle c'est plutôt justifié étant donné qu'elle est très affectueuse et qu'elle a tendance à vouloir ronronner, sans y parvenir tout à fait. Cela fait bientôt dix ans que nous nous connaissons, et au moins cinq que nous partageons cette passion invétérée pour la Corée. C'est d'ailleurs elle qui m'a introduit à tout ça. Le K-Pop... eux...

Hein ? Quoi ? De... de qui je parle ? Ah... je suis vraiment étourdie, hein ? Je parle de certaines de ces grandes stars. De ceux qui ont été capables d'accomplir leur rêve en se lançant dans la musique et qui ont triomphé sur de multiples scènes. J'aurais bien aimé faire cela, moi aussi. Mais le parcours qu'on peut suivre en Corée et celui qu'on peut avoir au Québec sont forts différents. Et ma province est un peu déprimante avec ses Star Académie... Enfin bref, je parle de plusieurs individus et de quelques-uns qui ont une place spéciale dans mon... euh... non pas mon coeur, faut pas exagérer. Dans mon âme ? Ouaaaaais bof. Dans mes pensées, voilà. Une place spéciale dans mes pensées. Mon premier amour K-Pop, les DBSK, et les parfois trop nombreux Super Junior. Si je m'élabore dans l'explication de tous et chacun, ça risque d'être long, et on atterrit. Pas le temps. Dommage (non pas vraiment, je suis une paresseuse concernant les explications).

Ce sera tout pour une première entrée. Gamyeon out !

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:44

Chapitre II :
5 = Choc.

"Pince-moi donc pour vérifier que je rêve pas."

Avant d'essayer de faire un résumé cohérent, laissez-moi exprimer par écrit un cri venant du plus profond de mon être.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Bon, ceci étant maintenant fait, je peux passer aux explications.

Donc présentement je suis assise à une table, toute seule dans un appartement. Enfin presque toute seule, Koyeongi étant en face de moi, elle aussi sur son portable. Les autres occupants eux, sont partis dormir, ayant un horaire très chargés demain. J'crois qu'il est 22h. C'est qui les autres ? Voilà tout le... drame ? Hum... plutôt l'extraordinaire de la chose. J'ai parlé des DBSK et des Super Junior la dernière fois ? Ah non c'est vrai, j'étais trop pressée. Ou flemmarde, dépend comment la chose a été interprétée.

Donc. Dong Bang Shin Ki, c'est un groupe K-Pop. ZE plus grand groupe asiatique d'après plusieurs, étant donné qu'ils ont conquis une grosse partie de l'Asie de par leur musique. Mon premier coup de coeur K-Pop. En français le nom du groupe se traduirait par "Les Dieux de l'Est qui s'élèvent", en anglais "Rising Gods of the East". Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'ils sont des dieux. Ils sont tellement... ah je sens que je vais baver sur mon clavier... c'est pas bien, vraiment. Bon, à part ça ? Ah, une description des petites gens. Oui d'accord. Tout d'abord, ils sont cinq. Cinq merveilleux jeunes hommes dans la vingtaine... approximativement mon âge quoi...

... non il faut résister à la tentation !

Hum... bon où en étais-je ? Ah oui. Donc cinq chanteurs. Celui qu'on remarquera d'abord serait Kim "Youngwoong" Jaejoong, dit Hero pour faire court. C'est l'Adonis du groupe. Bon, ils sont tous beaux, mais si l'on doit comparer, il remporte haut la palme, probablement parce qu'il a un visage fortement androgyne et que les filles semblent aimer cela. C'est la voix principale du groupe et il chante plutôt bien les chansons du genre rock. Étrangement, les "pretty face" chantent mieux le hard-rock que les ballades. Uh ? À qui je pense d'autre ? Oh ce sera pour une autre fois, d'accord ?

Après cela vient... hum... ah ! Jung "U-Know" Yunho, ou juste U-Know. C'est le leader du groupe. Le plus "masculin" si je peux m'exprimer comme ça. Oui à mon avis beaucoup d'asiatiques ont des airs efféminés. Et puis ? J'les aime comme ça. Donc U-Know est le "fearless leader-ssi", ainsi qu'un des rappeurs. Une voix puissante, une personnalité un peu flirt et un grand danseur par-dessus tout. Certains ne seront pas d'accord avec moi, mais on prêche toujours pour son église alors moi je dis "He's a great dancer !".

Mon préféré est Park "Micky" Yoochun... tellement beau…. Ah non ! Pas baver sur le clavier !!! Je me fais regarder croche par Koyeongi... je le mérite je suppose. Bon, Micky ! C'est un peu le mec gentleman. Enfin moi c'est toujours l'impression qu'il m'a donnée. L'un des plus sensibles aussi. Il semble être un romantique qui aime écrire des poèmes à sa douce et belle. D'ailleurs il compose. Il a déjà écrit quelques-unes des chansons du groupe, et ça c'est quelque chose qui me fascine. Moi j'aimerais beaucoup faire pareil. Sinon il fait aussi des raps, et il joue du piano. J'ai l'impression que c'est très différent ça, le rap et le piano... Maintenant que j'y pense. Quel homme polyvalent !!! Il parle anglais aussi, quoi que parfois on se demande où il l'a appris.

Le plus jeune se nomme Shim "Choikang" Changmin ou Max et il a vingt ans. Bref il est plus jeune que moi. Par contre il doit être... deux fois plus grand que moi. Bon j'exagère, mais il me dépasse ça c'est sûr. C'est le chanteur qui, à mon avis, à le plus grand répertoire vocal. Autant il va très grave qu'il monde dans des octaves que je suis moi-même incapable d'atteindre (je suis pas une grande chanteuse, mais quand même. Les filles ça chantent plus aigu que les gars d'habitude, non ?). Enfin, je crois qu'il pourrait chanter ce qu'il voudrait. Il semble avoir une préférence pour la langue anglaise...

Et le dernier, mais non le moindre, Kim "Xiah" Junsu. C'est... le mélange presque parfait entre le mignon et le sexy. Il a un de ces visages d'ange, et en même temps c'est une sorte de bête sur scène ! Lui aussi possède une voix très puissante, capable d'en émouvoir plus d'un. C'est lui d'ailleurs qui nous a ramené là.

...

...

Oh zut. Je l'ai dit. Bon, le chat est sorti du sac. Je voulais l'écrire de manière plus subtil... ou poétique. Enfin, mieux que bêtement comme ça. Quelle merde, vraiment. Et pas question de revenir en arrière, ce ne serait pas très poli. Donc oui, on a rencontré un membre des DBSK... et... en fait on a fini par atterrir chez les cinq au complet. Comment ? Un concours de circonstances très très TRÈS miraculeux. C'est arrivé en fin de journée, quelques heures après notre arrivée. Koyeongi et moi, on avait tenté tant bien que mal de se diriger. Certes on avait regardé avant de partir, mais entre une carte, des images et la réalité, il y a une marge plutôt significative. Donc on a marché un peu en cherchant un banc, puis on a cherché sur la carte un endroit pour dormir pas trop loin. Après tout, avec une valise et un sac à dos quand même assez lourd, on allait pas se balader avec tout ça toute la journée. Alors on cherchait quelque chose d'abordable et de quand même sympa. Finalement on se décida à marcher un bout pour voir. Et avant d'avoir atteint un gîte... ben on a repéré les restos. La bouffe quoi. Les avions ne nourrissent pas tant que ça vous savez ? Et c'est pas toujours très bon non plus. Donc en plus qu'on sache que c'était bon, on avait faim. Je vous jure qu'en moins de cinq secondes on était à l'intérieur. Et je crois que le temps qu'on sorte il devait être 13-14h. Pas parce qu'on avait mangé beaucoup - on est pas des ogresses quand même, on aime juste la bonne nourriture -, plutôt parce qu'on avait pris notre temps. Quoi ? Comment ça qu'est-ce que les DBSK on à voir là-dedans ? Roh mais vous appréciez pas la belle narration ? Quoi comment ça on s'en fout ? Bon puisque c'est comme ça.

On a foncé dedans. Hein ? Qui ? Mais Xiah, tiens donc ! J'vous ai dit que c'était à cause de lui qu'on s'était retrouvé là. M’enfin. Disons que l’une de nous deux – j’me souviens plus qui, le choc après a effacé ce souvenir -, en ne regardant pas où elle allait, à percuter de plein fouet le pauvre jeune homme qui n’avait rien demandé. Les deux partis se sont confondus en excuses jusqu’à ce que celui venant du pays étranger s’aperçoive de ce qu’il avait devant lui. Je crois qu’il y a eut un grand silence après cela.

Y’a beaucoup de gens qui disent « Ah je n’oublierai jamais le jour où j’ai rencontré Truc-Machin-Chouette ». Bien moi je crois que j’ai oublié toutes les conditions et circonstances particulières dans lesquelles j’ai fini par me ramasser dans l’appartement de mes idoles. Je crois qu’on lui a dit qu’on savait pas trop où aller et que… non ce serait ridicule, pourquoi il ne nous aurait pas redirigé vers un centre touristique ou un hôtel ? Je ne me rappelle vraiment plus. Demander à Koyeongi ? Non mais vous êtes fous ?! De quoi je vais avoir l’air à demander alors que j’étais là ? D’une parfaite idiote, bonne réponse ! Mieux vaut me taire. De toute manière, peu importe la démarche, le résultat est là. Et je me demande sincèrement comment ça se fait que je ne me sois pas encore évanouie. Ou pourquoi je n’ai pas encore fait une crise d’hystérie. Quoi le cri écrit du début ? Oui ça défoule un peu… mais c’est comme un cri muet : sans énorme répercussion sur le mental à moins que tu sois muet de naissance, et même là. Jusqu’à maintenant tout ce que j’ai fait c’est les saluer, me présenter, les remercier de nous héberger… et je crois que c’est tout.

RAH !!! J’ai vraiment aucune mémoire aujourd’hui. Je crois que ma conscience n’y croit pas encore et qu’elle se dit que c’est un gros rêve. Que je me suis assoupie un peu plus tôt sans m’en apercevoir et qu’en fait rien de tout cela n’est arrivé. Mais c’est vrai tout ça, non ?

Assez pour ce soir, je suis fatiguée, j’dois me reposer, rattraper sur le décalage horaire, essayer de pas trop me compliquer la vie. Courage.

Rapport terminé, Gamyeon se déconnecte.

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:44

Chapitre III :
2 = Façons de se désennuyer.

« On fait quoi là ? »

2 mai, 11h32

Hello ! Gens d’un monde parallèle qui lisent ceci (je dé******, mais on sait jamais).

La nuit a été confortable. Les divans et sofas sont des meubles sous-estimés dans leur apport bénéfique au sommeil. Ce matin quand je me suis réveillée, il n’y avait personne d’autre dans l’appartement que Koyeongi qui dormait profondément sur le meuble opposé. Mais au moins, voir que j’étais dans un logement et non dans une chambre d’hôtel m’a bien fait comprendre que les événements d’hier n’étaient pas le fruit de mon imagination. Une note avait été laissée sur la table, nous invitant, mon amie et moi, à nous servir dans ce qui pouvait y avoir de nourriture. J’aurais un questionnement existentiel de moins dans ma petite tête à savoir si je pouvais me permettre de piger dans le garde-manger de mes hôtes. En ouvrant le réfrigérateur, je cherchais systématiquement une bouteille de jus d’orange. Cela faisait deux jours que je n’en n’avais pas bu et ça me manquait terriblement. Bien entendu, aucune trace de ma routinière bouteille Oasis. Il fallait chercher dans les caractères hangeul, pas l’alphabet conventionnel. Je trouvai en vain le liquide orangé dans une bouteille de plastique ou un carré de carton. Malheur…

« Tu cherches quoi ? »

Je me retournai, et croisai le regard d’une Koyeongi endormie. Elle poussa sur le côté ses cheveux noirs et se frotta les yeux.

« Du jus d’orange. Mais j’ai pas trouvé. Faudra probablement que j’aille à l’épicerie la plus proche pour en trouver. Ou dans un dépanneur. »

D’un pas lent, elle s’approcha du frigo ouvert et observa son contenu en silence. Après quelques minutes elle sortit un carton de jus, qui n’était manifestement pas du jus d’orange. À l’image cela ressemblait plutôt à des litchis. Ensuite elle referma la porte et se mit en quête d’autre chose. Finalement elle trouva du pain en tranches, ainsi que le toaster fait pour les griller. Bon. Elle au moins elle savait se faire à déjeuner rapidement et sans trop de chichi. C’était pas comme moi. À présent elle cherchait quelque chose de bien à mettre sur ses rôties.

« Koyeongi… comment tu fais ? »

Elle se tourna vers moi, se demandant bien de quoi je parlais.

« Je veux dire… Merde pourquoi c’est aussi compliqué pour moi de me trouver à bouffer !? »

Elle eut un drôle de sourire, juste après le regard de « Tu-t’en-fais-trop-pour-pas-grand-chose ». Frustrée, j’empoignais le sac de pain et en sortit deux tranches avant d’attendre impatiemment que le grille-pain libère les rôties de mon amie. Quand il finit par le faire, Koyeongi les mit dans une assiette qu’elle avait dénichée et se dirigea vers la table pour les tartiner avec une confiture étrangère.

« Si c’est ton seul souci, c’est pas trop pire.
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Bah… On est quand même chez les DBSK. »

Un petit silence. C’était vrai que j’avais l’air plutôt ridicule, vu la situation. Enfin, aucun des propriétaires de l’endroit n’était là pour l’instant alors le choc ne s’était pas manifesté de nouveau. Lorsque mes tranches de pain furent bien grillées, je pus à mon tour m’installer à table. Ma compagne de voyage ne semblait pas du tout choquée ou embêtée par ce qui se passait, ce que je trouvais étrange.

« Tu trouves pas ça étrange ?
- Quoi ?
- Bah…. Ce qui se passe tient.
- Hum… oui.
- T’en donnes pas l’air alors. »

On continua de manger, en silence. Y’avait pas grand chose à dire en réalité. C’était pas comme si on avait fait grand chose depuis qu’on était arrivé ou…

« Tu crois qu’ils vont nous mettre à la porte quand ils reviendront ? demanda soudainement Koyeongi.
- J’sais pas. D’un côté j’espère pas.
- En profiter ce serait bien, hein ?
- Disons que je me dis qu’ils reviendront probablement pas avant dix heures ce soir. Donc nous foutre dehors à cette heure-là ce serait pas… pratique ? »

Elle me regarda, puis finit d’engloutir ce qui restait de sa dernière rôtie. Je finis par sourire.

« Mais c’est vrai que tant qu’à être là, ce serait chouette de pouvoir rester. »

Après déjeuner, on décidait de faire un discret tour des lieux. Bien sûr on ne s’aventura dans aucune des chambres, mais on voulait au moins savoir où se trouvait la salle de bain. On était pas des fans déchainées qui aimaient leurs idoles jusqu’à se rendre au fanatisme, heureusement pour ces derniers. Une fois la quête complétée (voyez la joueuse de RPG), il fallut penser à faire quelques chose d’autre. Le problème était que je me disais que ce serait idiot de quitter l’appartement. Après tout, ils ne nous auraient quand même pas laissé les clés. D’un autre côté il n’y avait pas grand chose à faire ici. Un piano trônait à l’autre bout de l’appartement, mais je ne savais pas en jouer. J’aurais aimé pourtant. Finalement je me décidais.

« Tant qu’à rien faire, autant se rendre utile. Qu’est-ce que tu dirais qu’on cuisine ? »

L’idée était un peu saugrenue, mais c’était la seule chose qui me venait en tête actuellement. À notre appartement de Montréal, la plupart du temps c’était moi qui cuisinait, et au fil de nos deux ans d’université, j’avais appris à me débrouiller. Et puis, un bon petit plat à la fin d’une journée éreintante, c’était pas agréable ? Ah ! Là j’avais l’impression d’être une bonne ou une épouse dévouée.

« Oublie ça, c’est pas une bonne idée.
- Tu veux pas juste… attendre ?
- Mais… pendant tout le reste de la journée ?!
- Bah… peut-être pas mais calme-toi un peu.
- Mais j’me sens cheap-euh !
- Pourquoi ?
- Parce que j’abuse de l’hospitalité et de la bouffe de gens qui sont même pas là !
- On les a pas forcé, y’avait qu’à rien laisser dans le frigo.
- Rah, mais ils devaient pas avoir prévu de nous ramasser, bordel !
- Ouin bon.

Ça se conclut comme ça, alors je me rabattis sur mon ordinateur. Bien entendu, la connexion Internet était protégée par un mot de passe que je ne connaissais évidemment pas, alors je n’avais plus qu’à chercher quelque chose d’autre à faire. Écrire un journal ça passe le temps, mais jusqu’à une certaine limite. Fallait trouver autre chose. J’avais emporté un livre au cas où, mais les situations de stress ne prêtaient pas à la lecture. Finalement j’abandonnais et je m’enfermais dans le mutisme de la musique. Écouteurs sur les oreilles, iPod sur le mode « Musique aléatoire », je m’apprêtais à m’abandonner à de douces – et moins douces – mélodies quand Koyeongi interrompis le processus.

« Pourquoi tant qu’à y être on chantait pas un peu ?
- T’as emporté tes haut-parleurs ?
- Oui. Mais s’ils ont des speakers respectables on pourrait peut-être les emprunter. De toute manière on va leur voler de l’électricité.
- Pas bête. Tant que ça c’est pas aussi protégé par un code de sécurité. »

Trouver le système de son ne fut pas difficile. Maintenant fallait voir s’il acceptait les iPods, donc s’il y avait un port USB ou un fil pour le relier. One ne trouva pas. Dommage, c’aurait donné une meilleure qualité de son. On se rabattit sur les haut-parleurs portatifs, bien qu’ils étaient de très bonne qualité quand même. Mon amie brancha son iPod et l’on choisit une chanson. Pour la bonne cause, on voulait bien chanter du DBSK.

« Holding Back The Tears ça t’irait ? je demandais.
- Oui. Quoi que si ça chie, faut pas m’en vouloir.
- On chante pour qui là, hein ? Personne alors on s’en fout. »

Et voilà, c’était parti. Je dois avouer qu’on avait pas choisi la meilleure toune pour commencer. On s’est planté une ou deux fois, mais c’était pas grave. On enchaina avec une autre, changeant de style, d’artiste. Il était 15h48 quand on avait commencé, 17h23 quand on arrêta. On soupa, patentant tant bien que mal un souper coréen digne de ce nom. Je n’aimais vraiment pas utiliser la nourriture et la vaisselle des autres, même s’ils avaient dit qu’on pouvait se servir. Après tout, c’était écrit que sur un bout de papier…

J’en fis trop, probablement concernée par la santé de mes hôtes sans trop m’en rendre compte. Je n’avais pas fait exprès, mais maintenant que je m’apercevais de l’extra, je les laissais de côté pour ceux qui auraient probablement faim quand ils rentreraient. Après souper, la vaisselle était de mise. Ce n’était pas la tâche la plus amusante du monde, mais elle était nécessaire pour éviter une montagne de plats sales d’un côté de l’évier. Au moins à deux, une qui lavait et l’autre qui essuyait, ça allait déjà plus vite.

Maintenant il est 20h et je fatigue à rester éveillée. Normalement je serais pas du type à me coucher tôt, mais le voyage en avion et le décalage horaire m’ont vidé sur les heures de sommeil. Dormir dans un avion n’est pas ce qu’il y a de plus confortable ou régénérateur. C’est donc pourquoi je crois que je vais aller m’écraser sur le divan que j’ai occupé la nuit précédente pour y dormir. Koyeongi elle ne semble pas montrer un seul signe de fatigue, occupée sur l’ordinateur comme moi, encore. Bon, let’s call it a day.

That’s all folks !

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:45

Chapitre IV :
2 + 5 = Rêve Éveillé

« Je ne mentirai pas en disant que je préférerais rester. »

3 mai 2008

Morning !

Aujourd’hui nos hôtes ont une journée de congé. Hourra ! Ainsi peut-être pourrai-je démêler ce qui nous arrive. Je n’ai pas vraiment parlé à personne encore, mais cela ne saurait tarder. Ce matin je commence à récupérer, je me suis levée à environ 10h30, ce qui est très raisonnable à mon avis. La plupart de la populace vivant dans l’appartement était probablement éveillée depuis belle lurette, mais qu’importe. Pour la première fois j’ai eu l’occasion de discuter. Koyeongi était aussi présente, bien entendu. Je me suis par contre perdue maintes et maintes fois dans les multiples perfections de leur apparence avant de me mettre à suivre la conversation correctement. Ils nous ont questionné sur d’où on venait et ce qu’on venait faire ici. Nos réponses ont semblé les impressionner. Mais d’un autre côté, les coréens sont plutôt expressifs quand ils écoutent quelqu’un. Donc peut-être que oui, ça les impressionne, mais pas autant qu’on pourrait le croire. Ils furent étonnés d’apprendre que, même en venant du Canada, nous connaissions leur musique depuis maintenant 3 ans. Le fait aussi qu’on venait d’aussi loin je crois. Ils nous ont posé beaucoup de questions, on a répondu du mieux qu’on pouvait. Même s’ils étaient devant moi, je ne réalisais toujours pas. C’était encore comme un rêve, une illusion. Ça sonnait irréel.

« So you speak English as well ?»

Je sortis une fois de plus de mes pensées, mes yeux se posant sur Micky. Ça devait inévitablement être lui qui avait posé la question, les autres parlant plutôt mal l’anglais.

« Yes we do. »

Koyeongi avait répondu à ma place tandis que j’analysais trop la situation. J’enchaînai pourtant à sa suite en riant

« We’re also more comfortable with it. »

Après tout, c’est la deuxième langue qu’on a appris à parler. Vivant dans un pays majoritairement anglophone, il a bien fallu s’adapter à son environnement. Même la plus grande ville de notre province québécoise, Montréal, fourmille de cultures et donc utilise beaucoup la langue états-unienne. Donc ouais. Après est venu l’espagnol, puis l’allemand… et le japonais, le coréen et le mandarin à l’université. Ouais tout ça. Mais je n’ai pas encore atteint mon objectif de dix langues parlées couramment, même si je n’en étais pas loin. Après ça je pourrai mourir. Enfin non, peut-être pas, je serai une personne comblée disons donc. Mais revenons à nos chers DBSK.

Ils nous demandent combien de temps l’on a prévu de rester en Corée. Je leur réponds qu’on ne le sait pas nous-mêmes, mais probablement quelques mois. Koyeongi et moi avons prévu de faire le tour de l’Asie tout en prenant notre temps, donc sans date précise de retour. On est consciente qu’il nous faudra probablement nous trouver du travail à un moment ou un autre si nos économies ne suffisent pas, mais ce n’est pas quelque chose qui nous dérange tant que cela. Une jobine à Séoul ne doit pas être bien différent d’une à Montréal.

« Par contre je ne crois pas que ce serait très poli de vous embêter aussi longtemps. » ajoutai-je un peu précipitamment.

Ce n’est pas que je n’apprécie le fait de les avoir en face de moi, mais ce serait peu civilisé de s’installer pour une période de temps aussi longue, et encore indéterminée. L’idée me vint de louer un petit appartement, peut-être dans le même bloc que le leur tant qu’à y être. Certes cela nous fera un loyer à payer, mais ce n’était pas plus pire que dormir dans un hôtel tous les jours. Comme ça on sera proche… non mais c’est quoi ces idées tordues ?

Ils répliquent qu’on ne les dérange pas du tout, qu’en fait ça apporte un peu de changement dans leur routine de vie. Je ne sais pas si je dois être soulagée et encore plus nerveuse. Je veux dire, ne me rappelant pas des circonstances de notre rencontre, comment savoir s’ils ne nous auraient pas ramené seulement dans le but de les divertir ? Ce serait très différent du caractère que je leur aurais toujours connu (mais encore, je ne les ai observé que sur des écrans de télévisions et d’ordinateurs, donc où faux est très présent). Je préfère ne pas insister et change de sujet en demandant s’il y a des endroits en Corée qu’ils nous recommandent de visiter. Après tout, pour courir les célébrités il faut bien aller à quelque part. On avait déjà quelques petites choses où l’on voulait faire un tour, mais un avis extérieur est toujours bienvenu. Ils nous nomment divers endroits en discutant vivement. Ils mentionnèrent quelques endroits intéressants, autant culturels que… gastronomiques.

« Vous avez déjà goûté à la nourriture coréenne, pas vrai ? demanda Changmin.
- Hum… oui. Enfin authentique d’ici, hier seulement, répondit mon amie avec un grand sourire.
- Pourtant, ce que vous avez préparé hier était pas mal, répliqua à son tour Jaejoong ».

Cela me rendit un peu mal à l’aise. À mon avis c’était loin d’avoir été un plat typique. J’avais cuisiné de mémoire, sans vraiment savoir les quantités exactes de chaque ingrédient, ou le temps précis de cuisson.

« C’était vraiment… loin d’être parfait. »

J’avais répondu avec cette voix rapide, précipitée et embarrassée que j’avais la mauvaise habitude d’employer quand j’étais nerveuse. Les compliments me font cet effet-là, je n’y suis pas habituée, donc je les prends… enfin j’ai parfois l’impression que j’ai l’air de mal les prendre. C’est trop compliqué à expliquer, mais la façon dont j’agis quand on me passe un bon commentaire est différente d’à l’habitude. Au moins, il semble que personne ne s’en soit vraiment rendu compte. En fait il y a un peu d’argumentation à ce propos, puis des rires auxquels je participe en m’y forçant un peu. On discute encore un peu, puis les cinq chanteurs semblent décider d’un commun accord de nous faire faire un tour de la ville. Ça, c’est une excellente idée. Sauf que vient le problème de discrétion. Après tout, l’un des groupes musicaux les plus en vogue à l’heure qu’il est, accompagné de deux filles qu’on n’a jamais vu auparavant. Grand risque est que ça se repérera facilement et qu’on n’hésitera pas à nous courir après. La décision est prise de se séparer et d’aller explorer deux coins complètement opposés de la ville. Je pars avec Xiah, Hero et U-Know, Koyeongi avec Micky et Changmin. Puisque je n’apporte certainement pas mon ordinateur avec moi, je vous en reparle quand j’aurai un peu de temps.

Let’s go on a trip !

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:45

Chapitre V :
2 + 5 = Le malaise s’estompe.

« Finalement on va peut-être survivre. »

4 mai 2008 23h01

En fin de compte je n’ai pas eu de temps pour me dévouer de nouveau au journal hier.

C’est intimidant de se retrouver dans une van avec cinq gars qui vous dépasse d’au moins d’une tête… et qui sont presque tous plus vieux qui plus est. En plus on a failli manquer de place. Pendant un instant, on a tous cru qu’il y avait six places au lieu de sept. Si ça avait été le cas, je crois que l’une de nous auraient du s’asseoir… quelque part sur quelqu’un. C’aurait probablement été Koyeongi vu qu’elle est beaucoup plus légère que moi. Enfin, cette situation n’est pas arrivée, donc n’imaginons pas trop.

Finalement on ne s’est pas autant séparé qu’on l’aurait cru. Koyeongi est allée dans le coin de Jongno-gu, tandis que je me suis dirigée vers Jung-gu. Bref, les quartiers se situaient respectivement à environ 20-30 minutes l’un de l’autre à pied. C’était les parties de la ville où il y avait le plus de choses à voir. Bien entendu, on n’a pas tout vu, étant donné que l’après-midi était déjà entamée. Ma première destination fut le village Hanok de Namsangol. Il s’agit d’un village qui représente cinq maisons anciennes, selon des classes sociales différentes. Il paraît que la fin de semaine, il y a un mariage traditionnel. Mais on était vendredi, alors pas de mariage (ça ne m’a pas dérangé plus que ça). J’aime bien l’architecture asiatique, c’est à la fois simple et très stylisé. On s’est essayé aux jeux proposés sur place comme le lancer de fléchettes, appelé « Tuho ». Avec ma précision légendaire, j’ai évidemment raté la cible la plupart du temps. Mes guides se sont révélés bien plus doués que moi, entre Hero qui faisait un peu n’importe quoi en réussissant miraculeusement à chaque fois, U-Know qui s’appliquait très fort avec des résultats satisfaisants (contrairement à moi) et Junsu qui y parvenait une fois sur deux.

Ensuite on s’est dirigé vers le marché de Namdaemun. On était maintenant dans un environnement plus urbain, plus moderne. Les allées étaient bondées de gens, de touristes comme des habitants de Séoul. Comme à mon habitude, je regarde plus que je n’achète. J’ai passé de longues minutes à regarder la multitude infinie de marchandise qu’offraient les différentes échoppes. Je crois qu’on s’est un peu moqué de l’expression que j’affichais, probablement semblable à celle des étrangers occidentaux qui se présentent tous les jours. En même temps, on aurait dit un gros marché aux puces, là où l’on ne trouve pas toujours de la qualité pour le prix qu’on nous offre, même si on m’assura qu’on ne trouvait pas souvent de la camelote. Ce fut en voyant les étalages de nourriture, propres au marchés asiatiques, que je pensai soudainement à mon estomac qui n’avait rien avalé depuis bientôt quatre heures. Je pensai aussi à Koyeongi, qui aimerait probablement que je lui rapporte un truc. À ce moment je me suis tournée vers Hero et lui dit, presque comme un ordre :

« Montre-moi quelque chose de bon à manger. »

Drôle de demande, mais à y avoir trop de nourriture, on ne sait plus quoi choisir. Et on ne veut pas se ruiner non plus à tout essayer, alors il faut être minutieux dans nos choix. Je précisais que je voulais quelque chose de sucré pour rapporter à l’appartement. Sur le coup il fut plus surpris qu’autre chose, mais se ressaisit bien vite. Il nous entraina à travers les allées, jusqu’à s’arrêter devant un comptoir où s’étalaient nombre de pâtisseries.

« Ça, dit il en étendant son bras au-dessus du présentoir, ce sont des tteok. Ce sont des pâtisseries faites de farine de riz.»

Il laissa ensuite ses yeux vagabonder à travers les formes et les couleurs appétissantes, puis saisit un lot de pâtisserie, enveloppé sur une plaque de styromousse dans du Saran, et me la montra.

« Ceux-là par exemple, ce sont des gyeongdan. Ils sont fait avec du riz, et farcis avec de la pâte de haricot ou de sésame.
- Et c’est bon ?
- Pas mal tous les tteok sont bons.
- Alors j’en veux bien. »

Mais avant que j’aie pu avoir le temps de prendre le paquet et aller le payer, Hero avait voulu s’assurer que je faisais un bon choix et me donna un exposé sur les variétés de tteok. Certes j’avais demandé des explications, mais pas tant. Too much information in my head. Finalement je l’arrêtai en disant que faudrait bien que j’essaie si je voulais vraiment me faire une idée. Je pris les gyeongdan du début et acheta un paquet de danja, des tteok de farine de riz gluant couvert de pâte de haricot. J’entendis U-Know rire et Hero répliquer que c’était important de savoir ce qu’on mangeait. Xiah quant à lui, s’était penché dans mon dos pour voir ce que je faisais. D’ailleurs je crois avoir eu la peur de ma vie en me retournant, ne m’attendant pas du tout à le voir là. Je failli échapper la marchandise que j’avais dans les mains, mais me ressaisit et me dirigeai un peu nerveusement vers la caisse. Après cela, le leader-ssi appela pour qu’on vienne nous chercher pour nous ramener à l’appartement.

Quand on revint à l’appartement, les trois autres n’étaient pas encore revenus. Hero décida alors de commencer à préparer le souper. J’offris de l’aider, me sentant souvent inutile quand les autres travaillent et que je ne fais rien. Refusant d’abord, il se ravisa pour une raison que j’ignore. Il dit que nous allions préparer des kimbap, plat assez simple en soi. U-Know clama haut et fort qu’il allait prendre une douche, et s’en alla vers la salle de bains. Xiah se mit bientôt à rôder dans la cuisine, en fait aussitôt que le bœuf que l’on faisait cuire commença à sentir bon. Cela sembla agacer le chef qui le chassa maintes fois de son aire de travail jusqu’à ce que l’intrus se rabatte à faire une sieste sur l’un des sofas. La situation me fit rire, mais je me concentrai de nouveau sur ma tâche pour éviter de m’attirer les foudres de mon oppa.

Koyeongi, Micky et Max rentrèrent trente ou quarante-cinq minutes plus tard en jasant. Le plus jeune fut ravi de constater que le repas était prêt, connu et reconnu pour être le plus gourmand du groupe (ou du moins celui qui mange le plus). On se mit tous à table et on parla de notre après-midi. Koyeongi avait été visité l’Insa-dong, le palais Changdeokgung et le jardin Huwon. On leur parla du village et du marché. La discussion fut animée, les uns riant des blagues des autres. On se passait les assiettes et on jasait en même temps. Le malaise qui m’avait d’abord agrippé solidement lorsque j’étais arrivée, il y a même pas deux jours, commençait à s’effacer tranquillement. Je fis choisir un des paquets de tteok à Koyeongi, même si je savais pertinemment qu’on risquait de les partager ensemble ou avec tout le monde. À son tour, elle me tendit une boîte de carton, un sourire aux lèvres. Bien entendu, les grands esprits pensent de façon similaire. À l’intérieur se trouvaient plusieurs petites confiseries en forme de fleurs. On me dit qu’il s’agissait de yakgwa et il se révéla que cela avait un goût de miel. Bref, c’était délicieux. Et comme prévu, tout le monde en profita.

Aujourd’hui, je n’ai pas fait grand chose à part chercher des recettes. Étant donné qu’on nous a donné accès à l’Internet, ça aide à faire passer l’ennui. Mais il est tard et si ça continue je serai impossible à réveiller demain. Je n’ai rien de prévu, mais ces temps-ci je ne sais plus trop à quoi m’attendre.

Tomorrow's a new day.

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:45

Chapitre VI :
2 + 5 = We sing for the void.

« Vous étiez pas sensés voir ça… »

7 mai 2008 14h37

Tout va pour le mieux. Enfin… Je ne sais si ce serait compréhensible si je disais que dès que vous restez plus de deux ou trois jours dans un même endroit, il y a une routine qui s’installe, inexorablement. Cela fera une semaine que nous sommes en Corée et déjà je sens la monotonie de l’habitude s’installer. Je ne sais pas si c’est sensé être une bonne chose. Ce matin j’ai écrit à mes parents, la troisième fois depuis que je suis arrivée. Je ne leur ai pas mentionné où je vis présentement. Pas parce qu’ils risqueraient de faire une crise d’insécurité ou de diffuser le secret à travers la planète, seulement ils me poseraient des questions que je ne suis même pas à même de répondre. Car je n’ai toujours pas recouvré la mémoire quant à notre rencontre avec les DBSK et cela reste un fait quelque peu embarrassant. Mis à part cela, Koyeongi et moi avons pu commencé à explorer les alentours par nous-mêmes pendant que nos hôtes travaillent. On a l’air très touristes en se promenant, des étoiles pleins les yeux, dans les rues de Séoul, mais je crois qu’on s’en fiche un peu. Après tout, faut assumer le fait qu’on ne vient pas de l’endroit et que notre culture est à l’origine toute sauf asiatique. Le Québec et la Corée du Sud, ce sont deux univers très différents, du moins culturellement parlant. Et même si on s’y est intéressé il y a au moins trois ou quatre ans plus tôt, on est resté ébahies une fois placées devant la chose. J’ai habité à Montréal pendant deux ans et l’impression que donne ces deux métropoles est complètement différente. Montréal la multiculturelle, Séoul où se côtoient modernisme et tradition. C’est étrange. Les gratte-ciel fréquentent les temples. Le bois et la pierre rivalisent avec le verre et le métal. C’est enchanteur tout en restant plutôt insolite.

Même si je me sens plus à l’aise avec les membres des DBSK, je n’arrive pas à me montrer familière avec eux. « Oppa » suit obligatoirement leur nom, et encore j’utilise surtout leur nom de scène plutôt que leur prénom. Il y a cette barrière entre nous. Ce statut que leur procure leur métier et leur célébrité qui me fait penser que je n’ai pas le droit d’être si proche. Koyeongi semble avoir moins de principes que moi de ce côté. Elle a toujours été plus démonstrative que moi à ce niveau. Si elle apprécie quelqu’un, elle n’hésitera pas à le montrer, tout comme si, au contraire, on l’embête. Moi je préfère garder ce que je pense pour moi. Je préfère m’abstenir, me protéger. De quoi ? Probablement des mauvaises langues, des trahisons et des déceptions. De ce qui fait mal à l’âme probablement.

Aujourd’hui il pleut, ce qui est très peu commode. Il faut que je sorte faire l’épicerie, et les énormes gouttes de pluie qui s’écrasent contre la vitre me décourage. Pourtant il faut bien que je le fasse, sinon on aura rien à manger ce soir. Bon, quand il faut il faut. J’empoigne sacs, imperméable et parapluie et me dirige vers la porte. Koyeongi me demande où je vais, je réponds simplement « L’épicerie » et elle offre de m’accompagner. Pourquoi pas ? Au moins on pourra déconner et je ne me sentirai pas perdue toute seule. Certes j’ai déjà été au marché où je vais me rendre, mais l’endroit me surprend toujours par rapport aux produits que je peux y trouver. On sort, on verrouille la porte à l’aide de la clé qu’on nous a fourni, puis on sort du bloc appartement pour se diriger au marché le plus près. J’me sens un peu comme une domestique en allant faire les courses pour tout l’appartement, mais au moins j’ai mon mot à dire dans la marchandise achetée… à peu près. Ce soir, Hero a dit qu’on mangerait du bulgogi, le fameux « barbecue coréen », accompagné de kimchi. J’étais venue acheter l’ingrédient principal composant le premier des deux plats, soit la viande. Mille cinquante grammes de bœuf. Cela parait beaucoup, mais on allait quand même être sept à manger la même chose. J’ai l’impression que l’homme du coin charcuterie nous a regardé toutes les deux un peu étrangement. À croire qu’il se demandait si la viande était que pour nous deux. Après cet achat, je veux acheter quelques autres petites choses, sans rapport avec le repas de ce soir. Du jus d’orange par exemple ! J’ai de la difficulté à croire que j’ai passé autant de temps sans en boire. Sans être une drogue, disons que j’ai mes habitudes et que les bousculer est… enfin on aime jamais trop ça. Je veux aussi un dessert digne de ce nom. Un gâteau pour être un peu plus directe. Parce que les asiatiques ont l’air très versés dans les confiseries. Pas que ce ne soit pas bon, juste que je ne refuse jamais une part de gâteau. Excuse bidon ? Peut-être… Probablement.

Une heure plus tard, on rentre de nouveau dans l’appartement, resté vide entre le moment qu’on l’a quitté et celui où l’on est revenu. Je me rends à la cuisine pour déposer les sacs d’épicerie sur le comptoir. Je mets la viande le jus d’orange et le gâteau au chocolat dans le réfrigérateur, avant de ranger les sacs dans une armoire et de me rendre vers le salon. On ne préparerait pas le souper avant le retour des DBSK, étant donné que ce n’était pas très long à faire. En attendant… il fallait attendre. Pour être honnête ça m’embêtait un peu de devoir dépendre de gens pour arranger mon horaire. Enfin, ce n’était pas de leur faute et si je n’étais pas contente, je n’avais qu’à aller habiter ailleurs. La pensée qu’ils travaillaient toute la journée et que j’étais assise sur un divan à ne rien faire de concret m’énerva. Me sentir inutile était quelque chose que je tolérais peu, mais à quoi je remédiais rarement parce que j’avais l’impression soit qu’il n’y avait rien que j’aurais pu faire, ou qu’au contraire il y en avait trop.

- Koyeongi. On va vraiment passer nos journées comme ça ?
- Bah, probablement pas. Demain on pourrait toujours aller… j’sais pas moi… À l’Insadong.
- Mais t’es pas déjà allée ?
- J’ai vu un peu, mais j’ai pas TOUT vu.
- Hum… c’est une idée. Je propose d’y aller tout de suite.
- … j’me rappelle pas comment on s’y rend.
- Les cartes servent à ça chérie. On en profitera pour voir si on doit s’acheter des passes de bus.

Et nous revoilà parties. Pour une, deux, trois heures ! Une fois revenue, on se dit qu’on en a trop le cerveau. Plein de choses vues, entendues, goûtées, senties et touchées. Et en plus un portefeuille un peu plus vide qu’au départ. Il est 18h14. Et même s’il semble que bien du temps ce soit écoulé, les gars ne reviendront probablement pas avant 22-23h. Encore deux ou trois heures à patienter, en espérant qu’ils ne fassent pas une nuit blanche comme ça leur arrive de temps à autre, sans qu’ils aient nécessairement la chance de nous avertir. Enfin, on a mangé un peu en attendant donc on pourra endurer jusqu’à ce qu’ils reviennent… théoriquement.

Comment se divertir en attendant ? C’est dans ces moments-là que l’Internet, et l’ordinateur en général, nous sauve la vie. Écrire sur des forums, des blogs ou simplement pour soi, écouter de la musique, chercher à en savoir plus sur la Corée ou la cuisine. Vraiment, une mine d’or, bien que truffée de monstres prêts à vous bombarder de virus et d’attrapes. Ça réussit à me divertir une heure, puis de nouveau, je m’ennuie. À un moment donné, on finit par tourner en rond et à ne plus savoir quoi faire exactement, même si une force obscure veut nous garder sur la machine, même pour ne réaliser rien de concret. J’ouvre ma bibliothèque iTunes et en regarde un instant le répertoire, restant un long moment à contempler mon dossier « DBSK » en me demandant : La voix sur un CD et live est-ce que c’est pareil ?

- Il pleut. On devrait chanter « My Destiny ».

J’avais encore envie de chanter, c’est toujours comme ça quand je ne sais pas trop quoi faire. Et depuis qu’on a vu le MV où U-Know danse sous la pluie, My Destiny est un incontournable lors du mauvais temps. Il y a aussi « Day Moon », de leur récent CD « T », qui est appropriée… enfin juste au bruit de tonnerre et de pluie qu’on entend au début. Koyeongi me jette un coup d’œil, puis souris. On a toujours apprécié chanter ensemble, probablement parce qu’on avait envie de chanter la même chose.

- « My Destiny » ce sera, dit-elle en sortant ses haut-parleurs.

J’aime ces moments : quand je peux chanter dans la langue que je veux, sans qu’on ne me regarde de travers. Quand je n’ai pas à m’inquiéter si j’ai la bonne note, même si je fais l’effort de l’avoir, j’ai un poids en moins.

Les chansons s’enchaînent et l’heure s’écoule sans qu’on la voie passer. Il est 23h38. Quand la porte s’ouvre, aucune d’entre nous ne s’en rend compte. Ce n’est que lorsque je me retourne vers celle-ci que je m’arrête net, laissant les DBSK du iPod continuer à chanter « Beautiful Life » sans moi. Je ne sais pas si je deviens rouge, mais la gêne me prend automatiquement. Koyeongi s’est aussi arrêtée, quoi qu’en lui jetant un regard je vois bien qu’elle n’est pas embêtée par la situation. Évidemment, il n’y a bien que moi pour commencer à me complexer là-dessus. Pendant peut-être trois secondes, personne ne parle, l’une intimidée, l’autre attendant simplement et les derniers sont en train de décider inconsciemment comment réagir. Finalement, Xiah s’exclame :

- Avoir su on vous aurait fait chanter avant !

Sur ce, ils rient tous, moi j’essaie nerveusement d’emboîter le pas, sans vraiment y parvenir. Je ne sais pas ce que c’est sensé vouloir dire. Je sais que je ne chante pas faux, mais on m’a déjà dit que je n’ai pas une voix à tout casser non plus et je m’en suis rendu compte avec les années. Alors peut-être que pour eux c’est vraiment mauvais. Je ne sais pas quoi penser et je préfère aller faire autre chose plutôt que d’y penser. Je fonce vers la cuisine en prétextant devoir préparer le souper. Hero m’emboîte le pas en tant que chef délégué de l’appartement, suivi de U-Know. Les trois autres délirent avec Koyeongi. Décidément elle s’en sort bien mieux que moi, je l’envie. Si seulement ça pouvait être aussi facile pour moi de passer au-dessus de ces petits détails de la vie. Enfin, concentrons-nous sur la nourriture ! Je sors la viande, le chou et tout le reste. Qu’est-ce qu’on fait en premier ? Les kimchi ou l’on apprête le bœuf ? Le bœuf doit mariner environ quinze minutes avant qu’on le fasse cuire.

- Hero oppa, on commence par quWOAH !

En me retournant, je tombais face à face avec Xiah, qui n’attendait probablement que je me retourne puisqu’il continua de me regarder pendant quelques secondes avant de dire, avec une expression semi-sérieuse :

- Tu t’inquiètes trop.
- Que… quoi ?
- Faut pas paniquer juste parce qu’on vous a entendu chanter. Et en plus c’est pas comme si vous chantiez faux.
- Je…

Je ne m’attendais pas à un tel sermon, qu’on me fasse face à ce propos. Ce fut au tour de Hero, qui avait commencé à préparer les kimchis.

- C’était mignon.
- Quoi ?!
- C’est ça, c’était mignon, conclut Xiah d’un hochement de tête.

Cette fois je le sais, je dois avoir le teint rouge pivoine. « Mignon » n’était pas un terme que je trouve qui peut m’être associé, peu importe à quoi il doit être appliqué. Et de me faire dire ça par eux, c’est plus qu’un compliment… si c’était sensé en être un. J’ai l’esprit qui s’embrouille. Je marmonnai un « Merci » un peu embarrassé avant de chasser Xiah de la cuisine en prétextant qu’on avait besoin de tout l’espace de la cuisine pour préparer le souper. U-Know avait observé en souriant la scène, accoudé au comptoir. Il propose d’aider et Hero lui dit de préparer la marinade pour le bœuf, ce qui prendra probablement quelques minutes seulement, et d’ensuite commencer à découper le bœuf en lanières, ce qui pourrait se révéler plus long. Le repas est prêt environ 30-45 minutes plus tard, et on se met à table, un gril au milieu de celle-ci pour faire cuire la viande. On mange et on discute, rigolant à propos de la situation arrivée un peu plus tôt (pendant que je me prends vague de gêne du vague de timidité sur vague de gêne). À la fin du repas, on a fait le tour de la question et on m’a bien fait comprendre que je ne dois pas m’inquiéter ou être embarrassée de ce qui est arrivé. On va se coucher, demain étant un autre jour de délire et de dur travail.

Alors que je m’endors, j’entends vaguement les gars qui discutent. Je n’ai pas le temps d’entendre le « Bon, où est-ce qu’on les envoie. », mon cerveau est déjà passé en mode standby pour le reste de la nuit.

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   Mar 4 Jan - 1:46

Chapitre VII :
2 - 5 = Où ça ?

« Attends je suis pas sûre d’avoir très bien entendu. »

24 mai 2008 10h18

Arf. Je savais que je serais mauvaise à garder ce journal à jour. Autant je peux me montrer fidèle au début, ça s’espace tellement à un moment donné qu’on ne sait plus trop où on en est. Enfin bon, vous n’avez pas raté grand chose… enfin je crois. Entre des journées à paresser toute la journée et à se promener en ville, on passe du bon temps. Tôt ce matin j’ai parlé à mes parents à travers Skype. Les courriels c’est pas mal, mais une vidéo conférence rassure davantage quand des milliers de kilomètres et quelques fuseaux horaires nous séparent. J’ai demandé aux gars si je pouvais avoir une pièce isolée, pour pouvoir être tranquille et éviter que mes parents ne les voient se promener dans le fond pendant que je leur parle. Changmin m’a prêté sa chambre, où je me suis installée en évitant de trop fouiner du regard. Je n’aime pas quand on fouille dans mes affaires et j’évite de faire de mêmes avec les autres. La conversation avec ma famille a été très agréable. Attachants comme ils sont, mes parents se sont informés de mon voyage jusqu’à maintenant, ont demandé plus de détails sur ce que je leur avais écrit. Ça m’a fait plaisir d’entendre leur voix et de les voir, même si c’était à travers une caméra. Je leur ai dit que Koyeongi et moi nous étions trouvé un appartement, étant donné qu’ils c’était bien aperçu que je n’était pas dans une chambre d’hôtel. Cela leur fit comprendre que je comptais rester en Corée pour un bon moment et si cette nouvelle les attrista ou les contraria, ils n’en démontrèrent rien. Lorsque je terminai, il était 8h. Les DBSK étaient partis il y avait peut-être une heure ou deux cela. Je ramenai mon ordinateur et ma personne dans le salon, et m’assis sur mon divan assigné. Koyeongi dormait encore et je ne voulais pas la réveiller. Je m’étendis sur le meuble après avoir ranger mon portable, pensant à la discussion du soir d’avant.

Hier soir en revenant de travailler, les gars avaient tenu à nous parler, ce qu’on avait trouvé un peu bizarre puisqu’ils étaient rarement aussi sérieux… enfin c’était rare qu’ils disaient qu’ils devaient nous parler. Donc on a été intriguées ce soir-là. Quand on fut tous assis au salon, Koyeongi et moi d’un côté et les cinq autres tout autour, Yunho prit la parole :

- Dans environ une semaine on part au Japon.
- Ah ? je répondis. Pour un nouvel album ?
- Un nouveau single.
- Et vous allez être partis longtemps ?
- Environ un mois.
- Ça va être long ! se plaignit Koyeongi et je la comprenais très bien.
- À ce propos… on avait pensé à demander à des amis de…
- On peut prendre soins de nous-mêmes tu sais. Après tout, vous êtes pas là de toute la journée d’habitude. Alors un mois ça va être pénible, mais pas invivable.
- C’est pas qu’on s’inquiète que vous ne soyez pas capable de prendre soins de vous, s’exclama Changmin, mais on ne voudrait pas…
- Qu’ils vous arrivent quelque chose pendant notre absence, conclut Yoochun.
- Donc… vous êtes inquiets de notre sécurité ? demandai-je.

Ils avaient hoché tous les cinq de la tête avec une telle synchronisation que je n’avais rien trouvé à dire pendant quelques secondes. Après la surprise, je n’avais pu m’empêcher de trouver ça mignon.

- Et vous aviez pensé nous envoyer où ? demanda Koyeongi, curieuse.
- Chez des amis. Je ne sais pas si vous connaissez les Super Junior. Ils sont treize et…

Le reste se perdit dans un trou noir pendant que je répétais en boucle les mots « Super Junior ». J’y croyais pas. Il suggérait nous envoyer chez le deuxième groupe que j’idolâtrais. J’avais de la chance, c’aurait été le temps d’aller m’acheter un billet de loto.

- Oui on les connaît, parvenais-je à souffler.
- Ah tant mieux alors ! Ça n’avait pas l’air de tous leur plaire, mais ils ne devraient pas vous mener la vie dure.

Je ne savais pas trop comment réagir. Devais-je être heureuse parce que j’allais rencontrer, par une chance inouïe je le répète, d’autres de mes célébrités chéries ? Ou devais-je m’offusquer un peu parce que j’avais l’impression d’être une animal de compagnie qu’on emmenait chez un ami pour qu’il s’en occupe le temps qu’on était parti ? J’étais partagée, et pendant ce temps mon visage ne montrait aucune expression faciale particulière, ce qui donnait l’impression que j’étais probablement déçue de la nouvelle pour une quelconque raison.

- Ça va ?

Je tournai la tête tandis que Junsu me regardais avec un petit air inquiet. Il était vraiment irrésistible, peu importe son humeur. Impossible de ne pas sourire, ce que je fis en lui répondant que j’étais juste très étonnée de la chance que j’avais. Aussitôt il me dit que je n’étais pas si chanceuse, commençant à pester contre Hyukjae, alias Eunhyuk, un des rappeurs principaux de Super Junior – et leur meilleur danseur soit dit en passant. Je n’ai pas pu m’empêcher de rire. Il avait vraiment le tour pour me libérer de mes malaises. Que ce soit en me faisant rire et en disant les bonnes choses, il était capable de faire en sorte que je ne me sente pas ou plus mal, peu importe le pourquoi. Xiah Junsu, l’éternel enfant qui rendait mon monde moins compliqué.

- Donc en fait, on s’en va chez eux quand ? avait demandé Koyeongi
- Probablement le jour avant qu’on parte, dit Jaejoong.
- Est-ce qu’ils seront TOUS là ? demandai-je en réalisant qu’on allait passer de cinq à treize personnes de genre masculin dans notre quotidien.
- Hum… si je me rappelle bien, Super Junior M est en promo en Chine alors, Donghae, Han Geng, Siwon, Kyuhyun et Ryeowook devraient être absents quand vous allez arriver, répondit de nouveau Yunho.

Ah, la voilà l’attrape. Le beau Han Geng et le polyvalent Donghae ne serait peut-être pas de la partie. Quoi que Yunho n’avait pas dit qu’ils seraient absents tout le mois qu’on passerait là-bas. Et au moins on serait peut-être moins dépaysées avec huit au lieu de treize.

- Mais ils sont pas déjà beaucoup là-bas ?
- Disons que ce sont les seuls qui ont voulu de nous rendre service… ou plutôt là où quelques personnes ont accepté de nous rendre service.
- On est si terribles que ça ?
- En fait c’est davantage parce qu’ils sont les moins occupés.
- Ouf, j’ai eu peur pendant un instant.

Le reste de la soirée s’était déroulée à discuter des Super Junior, savoir s’ils étaient comme ils paraissaient. J’en conclu que c’était le cas, Donghae semblant toujours aussi parfait, Heechul nous donnerait probablement du fil à retordre avec ses excentricités et une bonne partie d’entre eux étaient juste assez fous pour qu’on ne les enferme pas. Je pensais entre autre à Leeteuk le leader, Eunhyuk le danseur et Shindong le… euh le rondelet ? Bah oui il est rond donc ce serait approprié. D’accord, il est aussi rappeur, mais… enfin c’est pas le seul. Ah j’ai hâte d’y être maintenant, quoi que non d’un autre côté. Déjà que cinq gars dans ma vie c’est beaucoup, que dire de huit ou treize ? Parce que je ne suis pas quelqu’un de très sociale, cinq gars dans mon quotidien, sans être beau, c’est plutôt beaucoup. Pas que je suis le type asocial, juste que j’ai de la difficulté à créer des liens avec les autres, étant de nature plutôt timide et étant parfois malhabile dans mes mots. Donc j’ai pas des tonnes et des tonnes d’amis, même si beaucoup de connaissances. Ceux que j’ai par contre me durent longtemps (j’ai l’impression de parler de souliers) et me sont chers. Et ces cinq-là me sont devenus précieux avec le temps. L’admiration et la gêne se sont transformées en amitié, encore un peu formelle, mais ça s’en vient si on peut dire.

Koyeongi s’est réveillée à peu près à ce moment-là. Bonjour Koyeongi. As-tu bien dormi ? As-tu fait des rêves étranges ? Non ? Tant mieux alors. Qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ? On dort ? Mais je me suis enfin remise du décalage ! Qu’est-ce que tu penses de la situation, toi ?

- Ah ! Trop de questions ! s’exclame ma compagne de voyage, à peine réveillée.
- Désolée, j’dois être nerveuse.
- Pour dans une semaine ?
- Oui un peu.
- . . .

Je suppose que je devais être un peu décourageante à m’inquiéter et à stresser pour tout. Je suis comme ça malheureusement, on me changera pas, ou du moins pas en un jour. On a mangé et on a encore parlé des Super Junior. C’est le nouveau sujet à la mode. À quoi ça ressemblera, notre vie avec eux ? Probablement que ce sera plus fou qu’avec les DBSK. De ce que j’ai vu, les Super Junior ont un caractère plus enfantin, même si beaucoup d’entre eux sont plus vieux que les DBSK. La maturité ne vient pas avec l’âge semble-t-il. Ah je trouve dommage que les membres intéressants des Super Junior ne seront pas là. Enfin je dis ça mais c’est pas que les autres ne le sont pas. Juste que je les « connais » mal donc mon intérêt pour eux est moins fort. Mais bon, ce sera une bonne occasion d’en apprendre plus sur eux. Parce qu’à part les caractéristiques de leur voix, moi j’y connais pas grand chose. J’ai plus souvent été du genre à écouter et à apprécier tout plein que celle qui regarde tous les talkshows de ses stars favorites, même si maintenant je constate comme ça peut aider à connaître quelqu’un. Du moins, un peu mieux que de ne pas les écouter du tout. Je ferai ça plus tard. En attendant j’ai décidé qu’il était temps d’aller prendre une douche. Autant profiter du fait qu’il n’y ait aucun homme dans l’appartement pour me décrasser les cheveux. Ça m’évitera de mauvaises surprises et une autre crise de nervosité. Je prends ma robe de chambre et me dirige vers la salle de bains, le reste de mes choses s’y trouvant déjà. En entrant sous le jet d’eau chaude, j’ai l’impression que je ne suis plus en Corée. En fait, je n’ai plus l’impression d’être quelque part en particulier. Les douches ça me fait ce genre d’effet, je tombe dans mon monde, pour quinze ou vingt minutes. C’est dans les seuls moments où je peux vraiment être toute seule, ainsi que quand je vais aux toilettes (étrangement). Et les douches c’est comme quand tu suis un cours de natation ou que tes parents te forcent à aller dehors. Tu ne veux pas y aller au début et ça te prend un temps fou à t’exécuter, mais une fois dedans on ne veut plus en sortir. L’eau chaude nous retient, parce qu’on trouve ça trop agréable, et on s’invente l’excuse de devoir se rincer les cheveux une fois de plus pour ne pas avoir à l’arrêter et à affronter l’air froid qui s’infiltre aussitôt qu’on ouvre la porte ou le rideau de douche. On attend une minute de plus, puis une autre, à un tel point qu’à un moment donné on se dit que si on ne sort pas bientôt, la personne dehors – s’il y en a une bien entendu – va se demander si on est pas mort. Hum… c’est embêtant.

C’est donc quarante-cinq minutes plus tard que je mets les pieds en dehors de la salle de bains, bien que je sois sortie de la douche après vingt minutes. Koyeongi est allongée sur le divan, paresseuse.

- T’en as pris du temps, dit-elle en entendant la porte s’ouvrir et se fermer.
- C’est pas comme si on avait grand chose à faire, donc je me suis pas pressée, lui répondis-je en allant m’écraser sur le sofa opposé.
- Tes parents allaient bien ?
- Ils s’ennuyaient, mais tout va bien au Québec. T’as essayé de rejoindre tes parents.
- Ouais, je devrais leur jaser ça dans pas longtemps.

Que faire maintenant ? J’ai l’impression que c’est la question que je me pose presque tous les jours. Si seulement les gars étaient libres un peu plus tôt, j’ai l’impression qu’on s’amuserait un peu plus. Peut-être que ce sera l’avantage des Super Junior : Il y en aura toujours un pour nous distraire. Hum… on verra bien demain.

Puisque je n’ai pas envie de décrire une fois de plus ma quête de divertissement, on va s’arrêter là.

_________________
Everything is explained by the way you perceive things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

2 + 5 + 13 = ? [Fanfic DBSK + Super Junior by Yuh-kun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [08032012] Les Super Junior dévoilent leur plan pour 2012
» [09032012] Les Super Junior pour Spao
» [20032012] Les Super Junior font une interview pour la promotion du Super Show 4 de Paris ~ !
» [08032012] Récapitulatif du SS4 à Paris, Info, Projet, Métro
» Super Junior
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Au dela des apparences :: La section arts :: Ecrits-