Partagez | 
 

 Say goodnight & go [Chi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Say goodnight & go [Chi]   Dim 6 Juin - 10:44

* Qu'est-ce que je fais ici?*

C'est noir, c'est presque silencieux, mais pas totalement. Pas totalement bruyant non plus, comme un bruit de poussière dans l'air.

Comme si la poussière pouvait faire du bruit.

* Où suis-je?*


Ce qu'il y faisait était évident. Il y fermait les yeux en écoutant et en se demandant où il était. La deuxième question était tout de même un cran au dessus. Le pire était qu'il ne se savait absolument pas où il était.


* Aïe*

La douleur, lancinante à l'arrière de la tête. Les yeux s'ouvrent, la conscience revient peu à peu...


Lain est dans le noir, ou presque, pas tout à fait, en fait. Juste un rayon de lune éclaire la pièce, il passe par ce qui avait dû accueillir une fenêtre un jour et qui n'était plus qu'une entaille d'un mètre de large dans le mur, s'amincissant vers le sol jusqu'à devenir une fente. Lui, il est sur le ventre, avec une lancinante odeur de poussière dans les narines et une douleur sourde à la tempe. Où était-il, qu'y faisait-il...? Ses pensées étaient encore floues, il était à Amarth, c'était clair. Mais encore...?
Passons.

Il avait fini par comprendre que ce qui se passait entre ces murs n'obéissait pas toujours aux mêmes lois. Par exemple, à l'Identique, on ne se réveillait jamais avec un mal de crâne atroce dans un lieu inconnu, noir, délabré et SALE! Surtout que sa perte de conscience n'avait pas l'air tout à fait dû à un état de fatigue avancé. Il avait bien dormi, ces derniers jours, il n'aurait pas pu tomber comme ça. Et si c'était le cas, pourquoi aurait-il si mal à la tête? Serait-ce dû au fait qu'il ne prenait plus la Pillule? Oui mais pourquoi avait-il mal dans la nuque et aux tempes si la douleur était d'ordre psychologique OU cérébrale? Aaaaah...
Après tout, pourquoi chercher à comprendre? Le garçon se remit avec difficulté sur ses jambes, tremblant un peu avant de parvenir à trouver son équilibre. Pris d'un léger vertige, il fut obligé de s'appuyer sur le mur et faillit glisser sur une substance poisseuse qui lui resta sur la main. Allez, un petit effort... Lain fit quelques pas hésitants dans la nuit, s'approcha du trou dans le mur... Il était à un étage... Quelque chose lui disait qu'il aurait dû savoir où il était, mais impossible de remettre de l'ordre dans ses pensées. Peut-être avait-il un trauma crânien, ou quelque chose comme ça. Il faudrait qu'il aille à l'infirmerie.
Mais avant, sortir d'ici.

A moins que...

Les souvenirs commencèrent à lui revenir... La Cigogne. Ou la Pie, peut-être, c'était presque pareil. Un journal au nom d'oiseau qui parlait d'un fantôme. Lui qui, prit d'une impulsion subite (il se souvenait vaguement avoir voulu impressionner quelqu'un...), va voir cet étage. De nuit en plus... Était-ce de nuit, d'ailleurs? Il y va, il monte l'escalier... Le reste est flou. des pérégrinations sans but et sans fin. Et la peur. La peur, irrationnelle, atroce, qui le reprend aux tripes. Courir! Il faut sortir d'ici! Dehors!
Avant même qu'il ne s'en aperçoive, Lain se retrouva à courir à en perdre haleine, cherchant l'escalier qui menait hors d'ici sans faire vraiment attention où il allait...
Couloir après couloir, il finit par y parvenir, enfin!
Le jour se levait...

-----

Les premiers rayons du soleil perçaient à travers les fenêtres d'Amarth quand Lain bondit littéralement de l'escalier. Pourvu que personne ne l'ai vu! Après tout, qu'est-ce que ça aurait pu faire? Ils ne l'auraient pas dénoncé et personne ne l'aurait blâmé. Oui, mais il avait transgressé une règle... Transgressé... Pourquoi avait-il fait ça?! A bout de souffle, il se laissa tomber dos à un mur. Les sueurs froides dans son dos lui glacèrent la peau, qu'avait-il fait? Pourquoi y était-il allé?
Pourquoi, au fait? Un désir absurde, c'était totalement idiot... Lain tenta de se calmer, de réfléchir un moment... Un désir? Une sorte de besoin? Besoin de savoir? Kaoru lui avait parlé de ça... Curiosité? C'était très gênant, comme émotion, ça... Le pire, c'était que le besoin était toujours aussi impérieux et qu'il avait recommencé à l'assaillir, dès lors que la terreur (pas besoin de Kaoru pour la comprendre, elle...) avait reflué... Il allait y retourner, c'était une certitude. Plus il pensait et plus il prenait conscience du peu de contrôle qu'il gardait sur ses propres actes. Il allait y retourner, oui... Mais par pitié, pas seul.
Il devenait irrationnel. Il avait peur dans le noir, la paranoïa le prenait... Bon sang, un peu de calme.
Le garçon tenta d'analyser posément l'émotion qui le prenait. La technique idéale pour annihiler ou bien contrôler une émotion forte, c'est de la comprendre. Peur du noir? Due à la douleur, peur de l'inconnu représenté par l'obscurité qui a une dramatique probabilité de cacher une source de douleur potentielle ("ennemi"). Besoin de compagnie? Générée par la peur, on se défend mieux à plusieurs.
Mais pourquoi y aurait-il besoin de se défendre?
On est reparti: intuition. Prédisposition pour une certaine opinion basée sur un penchant irrationnel ou subconscient... Mettons.

Au fil de ses reflexions, la douleur dans la nuque de Lain s'assourdit, le lancina légèrement mais cela devenait tout à fait supportable. Dans un ultime sursaut de conscience à travers la chape de fatigue qui lui écrasait les paupières, il se traina comme un grand blessé vers la première porte qu'il voyait et qui se révélait mener à un placard à balais! Dommage qu'elle ait été fermée...
Il n'allait tout de même pas dormir dans les couloirs. Il risquait gros, surtout si sa blessure était voyante, on n'hésiterait surement pas à lui faire subir des sanctions, et que penseraient les autres...? Kaoru, Miyoki... Il ne voulait pas qu'on le voie comme un criminel.
Que faire...?

Une pensée s'envola, juste assez lentement pour qu'il la voie, juste assez vite pour le narguer un peu... Non. Tout mais pas ça...

------

Lain monta l'escalier d'un pas de zombie et s'affala sur le premier mur écroulé qu'il pu trouver, juste en face de l'escalier. Espérons que le " fantôme" de l'étage n'attaque pas les gens dans leurs sommeil... Mais dans les livres de Kaoru, les fantômes n'apparaissent que la nuit, pourvu qu'il se réveille vite, on n'était encore que le matin... Lain ferma les yeux et quelques pensées l'assaillirent une fraction de seconde avant que Morphée ne l'emporte.
Mais au fait...
Pourquoi établir un parallèle entre un livre de fiction et la réalité?
Quel intérêt...?
A l'aide...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Say goodnight & go [Chi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Le Nord du Domaine - Vie Scolaire :: Etage détruit-