Partagez | 
 

 Lain Sanders I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotho
La Fileuse du Temps, Moire de Cosmos
avatar

Féminin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Lain Sanders I   Sam 26 Sep - 9:57

    Clotho t’attend face à la chaise noire, dans la salle du Jeu. Elle est immobile, les yeux fixés sur la porte. Lorsque tu pénètres dans la pièce, c’est toi qu’elle regarde. Elle ne dit mot, te laissant t’asseoir. Elle ne bouge pas, sauf pour pouvoir mieux te voir. Tu crois apercevoir un sourire alors que tu fermes les yeux. Tu sombres dans le Vide.

    « Bienvenue au Jeu du Cirque, Lain. »


    Tu ouvres les yeux. Un visage de femme endormie t’accueille. Tu es dans un lit, sous un drap, nu. Tu sais que la femme aussi est nue, sous le drap, même si tu ne vois pas son corps. Comment ? Tu le sais, c’est tout. Tu sais que, sur le sol, tu pourras trouver tes affaires. Des vêtements un peu usés par la vie mais choisis avec goût. Une bourse à moitié vide, ou à moitié pleine comme tu préfères le dire. Un couteau qui a bien trop souvent servi pour sauver ta vie. Un chapeau rapiécé. Tu sais aussi que, si tu t’observes dans le miroir tu pourras voir un visage plus long que celui dont tu as l’habitude, plus vieux aussi. Un visage étrange, ni beau ni laid, mais d’une construction qui fait que l’on est aussitôt charmé. Car tu dégages un charisme certain lorsque tu arpentes la ville à grands pas, l’œil vif et le regard fier. Ta musculature n’est pas des plus spectaculaires, mais elle est entraînée par les nombreuses rixes à l’extérieur et par ton habitude de vouloir si souvent satisfaire les désirs de tes conquêtes féminines. Tes yeux sont noisette et tes cheveux ont la couleur du lait. Ta peau est un peu tannée par le soleil, sans être celle d’un paysan. Tu sais aussi que tu as cassé une de tes dents du fond, il y a quelques années.

    « Lain… »

    La femme à tes côtés commence à s’éveiller, elle murmure déjà ton prénom dans son sommeil. Car tu es toujours Lain Sanders. Et, très cher Lain Sanders, sache que tu es au premier étage et que la fenêtre est derrière toi. Que la porte est devant toi, de l’autre côté du corps de la femme. Mais qu’est-ce qui t’attend de l’autre côté de cette porte ? Et sache aussi que, après toutes ses nuits où tu as été débordé, tu as encore un peu sommeil.

    A toi de Jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Lain Sanders I   Sam 26 Sep - 18:31

... Comment était-ce possible? Lain resta un instant interdit, les yeux grands ouverts, dans un état de surprise totale. Les informations qui affluaient dans sa tête lui donnaient presque la migraine, prenant peu à peu le pas sur son être véritable, bien qu'il se fut préparé au changement de monde qu'on lui avait annoncé (il l'avait déjà plus ou moins vécu, après tout...), rien ne l'avait mis en garde contre ça... Ainsi, il était Lain Sanders.

C'était comme une renaissance.

Lain se rasséréna, il redevint Lain Sanders, le fort, le grand, le beau, le mâle... Que pouvait-il faire d'autre, après tout? Il posa un regard qui se voulait attendri sur la femme qui se réveillait en disant son nom... Décidément... Comment avait-il pu se retrouver dans une telle situation? Qu'avait-il fait...? Les souvenirs de la nuit précédente lui revinrent, le plongeant un instant dans le désarroi le plus total... Il tenta de se calmer... Du calme, il pourrait y penser plus tard, ce n'était pas... Mais alors pas du tout... Le... Moment! Lain respira un grand coup (discrètement, tout de même, camouflant son effort derrière un soupir lascif comme Lain Sanders savait si bien les faire) et évacua toute ces pensées étranges... Il aurait tout le temps de les ressasser plus tard. Que faire, à présent?
Il baissa les yeux (de très haut) vers la jeune femme... Elle était... Jolie? Une étrange tendresse vint se mêler au ravissement du corps nu qui se dessinait sous les draps blancs, une étrange sensation d'attirance, de... Désir. Décidément... Cherchait-on à le rendre fou? Si la folie était si agréable à vivre, il allait vite s'y abandonner... Il se redressa légèrement sur l'oreiller, s'appuyant sur son coude, bien plus tenace qu'il n'aurait dû l'être en temps normal... Le soleil lui réchauffa le dos alors qu'il tombait sur le séduisant visage de la donzelle.
Instinctivement, dans un geste de tendresse autant que dans le but de satisfaire temporairement l'envie hurlante de la toucher sans trop être obscène, il passa délicatement une main qui ressemblait à la sienne -et qui semblait bizarrement obéir à ses ordres- dans les cheveux de son amante (un mot découvert dans le dictionnaire de Lain Sanders) en plongeant son regard dans le sien... Ces gestes lui semblaient presque instinctifs.


" Bonjour."

... Une voix douce et veloutée sortit de sa gorge, encore un peu endormie, rendue sans doute un peu brumeuse, saisie à la sortie d'un rêve amoureux. Même le son de sa propre voix le séduisait, à présent... Désireux de pousser plus loin la réalisation de ses fantasmes les plus honteux, sa main quitta les boucles de la femelle (le narrateur profite du gain vocabularistique pour jouer les macho) pour aller tendrement caresser sa joue, se délectant, cette fois-ci, de la douceur et de la chaleur de sa peau... Il en avait, de la chance, Lain Sanders...

Il oubliait presque que tout n'était qu'illusion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
La Fileuse du Temps, Moire de Cosmos
avatar

Féminin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Re: Lain Sanders I   Mer 28 Oct - 10:27

    Mais malheureusement, Lain, tout cela n’est qu’une pure illusion. Et cette illusion existe grâce à moi. Et ce que tu as oublié un instant, mon petit, c’est que cette jeune femme est mariée.

    « Lain ? »

    Elle ouvre un peu plus les yeux, encore troublée de sortir d’un rêve sûrement très doux. Elle dévisage son amant avec incompréhension.


    « Bonjour… Mais… Que fais-tu encore ici ? »

    Elle cligne de nombreuses fois les yeux, interloquée, essayant sûrement de rassembler ses souvenirs et de récupérer son cerveau perdu en cours de route. Elle ouvre soudain grand les yeux et se redresse, faisant partir la main de Lain et dévoilant son torse nu ainsi que le début de ses hanches.

    « Idiot ! Mon mari va bientôt revenir ! Je t’ai déjà dit cent fois de ne pas trop dormir… Bon sang, qu’elle heure est-il ? »

    Elle eut un nouveau sursaut en apercevant l’horloge.

    « Vite ! Vite ! Pars immédiatement ! »

    Elle te pousse du lit avec violence et te lance les quelques vêtements que tu as laissés de son côté du lit.

    « Allez, zou ! Passe par la fenêtre comme d’habitude ! »

    Et elle disparaît par la porte, une robe de chambre non attachée passée distraitement sur ses épaules. Au revoir la douce amante, bonjour la renversante jeune femme mariée à un vieillard riche et profitant de jeunes hommes pour rassasier les appétits que son mari ne peut combler avec son argent.

    Elle n’est plus là, tu es seul dans la pièce. Elle t’a dit de passer par la fenêtre « comme d’habitude ». Mais, étrangement, bien que tu cherches profondément dans ta mémoire… Impossible de te souvenir comment tu faisais !


    A toi de Jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Lain Sanders I   Mer 28 Oct - 11:21

Hélas, l'illusion fut brisée... Enfin, du moins l'illusion de paix et de sérénité qui émanait de la situation. Ce sentiment que tout va bien et que tout va continuer à bien aller... Une frustration intense s'empara de lui quand la femme le repoussa avec tant de froideur... Pourquoi lui en voulait-elle? Étrange... Enfin, mieux valait obéir, puisque son... Mari allait arriver.
Un... Mari? Mari... Lain ne connaissait pas le mot, mais il prenait étrangement une consonance vaguement sinistre à ses yeux... En tout cas, toujours était-il que ce " mari" qui arrivait n'était manifestement pas quelque chose (quelqu'un?) de bon pour lui...

Aussi, il devait partir par la fenêtre... Ah. Il enfila calmement ses vêtements tout en jetant un dernier regard chargé d'une vague déception au corps de la jeune fille (il aurait été stupide de dire " à la jeune femme") il savait qu'il avait sans doute un peu de temps. Comment le savait-il? Eh bien... Peut-être qu'il ne le savait pas, tout compte fait... Une fois le dernier vêtement enfilé (à quoi servait donc cet infonctionnelle pièce de tissus qui lui pendait jusqu'en bas du dos? Enfin...), il alla ouvrir la fenêtre... Il n'était pas bien haut mais n'était pas vraiment habitué à sortir autrement que par la porte d'un bâtiment.
Bah, ça ne devait pas être bien différent...

Enjambant le battant, il commença à penser tactique: s'il sautait d'ici, il aurait un élan incroyable et risquait de se démettre quelque chose à cause de la force gravitationnelle descendante, il devait donc se...
Sauf qu'il avait déjà enjambé le battant. D'une jambe.
Ah...

Sentant le vide sous sa botte, le jeune garçon ne put retenir un haussement de sourcil, habitude classieuse et séductrice du beau Lain Sanders qui aurait décidément été consterné de voir ce que son alter-ego réel faisait de son enveloppe onirique (n'allons pas dire charnelle...), puis il tomba! Cela se passa très vite, à ce moment-là: attiré par le vide, tout le corps du pauvre enfant partit en avant et décrivit une courbe qui eut put être harmonieuse et classe si ses jambes n'avaient pas remué dans tout les sens et ses mains tenté de se raccrocher à n'importe quoi... Au final, il se ramassa sur les fesses, manquant de se briser le coccyx de peu, mais manquant...
Plus de peur que de mal, donc... Il s'épousseta pour ne pas attraper d'infection, rapport à la poussière...
Et maintenant...?

Il avait réussi à échapper au terrible mari, était-ce ça son épreuve?
Il regarda autour de lui, les passants passaient, les marchands les plus courageux commençaient déjà à marchander, la ville villait, quoi...
Et maintenant...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
La Fileuse du Temps, Moire de Cosmos
avatar

Féminin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Re: Lain Sanders I   Mer 11 Nov - 21:47

    Et maintenant ?

    « Bonjour Lain. »

    Tu reconnais la voix qui t’a souhaité la bienvenue alors que tu entrais dans l’illusion. La voix de Clotho. Au début, tu ne vois personne autour de toi te parlant. Puis, tu regardes vers le bas et remarque une petite fille qui t’observe de ses yeux noisette. C’est une gamine tout à fait normale, sans la beauté surnaturelle de l’entité, ni même aucune particularité physique, mais sa voix est exactement la même. Tu ne la connais pas, absolument pas.

    « Cherchez la Dame Dorée. Lorsque vous la rencontrerez, volez lui sa bague. Celle de l’annuaire gauche. Bonne chance. »


    La petite fille te sourit malicieusement puis s’en retourne se dissimuler dans la foule. Te laissant seul avec cette étrange demande au milieu de la rue. Les gens commencent à affluer et te bousculent car tu gênes le passage.

    A toi de Jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Lain Sanders I   Lun 19 Avr - 19:00

Tout cela était décidément bien troublant... Lain laissa quelques instant son regard errer dans le vague après avoir laissé parler et partir la petite fille sans broncher ni dire un mot. N'aurait-ce été sa quasi-certitude d'être à peu près conscience (tout est relatif), il aurait cru avoir rêvé... Hélas, la voix de l'Être qui l'avait accueilli n'était que trop reconnaissable. La dame dorée. Doré: qui brillait au soleil, qui avait une teinte particulière propre à l'or, existait-il en ce monde des être colorés de cette manière? THAT is the question...

De toute façon, il n'arriverait à rien en restant immobile dans la rue, s'il voulait trouver quelqu'un dont il ne savait rien, ses meilleurs chances résidaient sans doute dans les endroits peuplés... Lain regarda autour de lui. A quelques dizaines de mètres, un batiment arborait fièrement l'emblème " Le vaillant flamant rose" surplombé d'une sculpture sa foi fort peu réaliste représentant un animal étrange et rôsatre brandissant une sorte de récipient rempli d'une substance manifestement liquide de teinte vaguement ocre parsemée de bulles... Les habitants semblaient irrésistiblement attirés par l'endroit, la plupart des hommes qui passaient s'y dirigeaient et tout ceux qui en ressortaient avaient l'air heureux (et bêtes, mais ce n'était qu'un détail), parfait!
Le garçon -ou plutôt le jeune homme- se mit en marche vers la " taverne" puisque c'était ainsi qu'on appelait l'endroit (discret coup de pouce du narrateur).

Lain poussa tranquillement la porte de l'endroit et alla s'accouder à une longue table de bois où manifestement un homme portant un tablier donnait en échange de ronds métalliques des sortes d'ersatz du récipient géant tenu par l'animal rose de l'enseigne (NDA: des chopes de bière, en termes barbares), il appela le quidam et lui demanda sur le ton le plus amical qu'il pouvait (il dégageait à peu près la sympathie d'un lampadaire, habituellement... Là, on tombait au niveau du parpaing):


" Sauriez-vous où je peux trouver la Dame Dorée?"

Un temps, puis...

" ... S'il vous plait?"

Les bonnes habitudes se perdaient, décidément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lain Sanders I   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lain Sanders I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Serial Experiments Lain
» Oups.. Pris en flague (Ewan Sanders)
» SHANICE ? A single rose can be my garden... a single friend, my world.
» Apple-Blue SANDERS ? PommeBleue@gmail.com
» BRIAN E. SANDERS ? a little piece of heaven
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Le Jeu du Cirque :: Le Cirque :: La Réserve-