AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuage de buée et trou caché [PV Lain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Sam 5 Sep - 11:25

Angèle chantait. Ou plutôt essayait de chanter. Elle n'avait jamais essayé et n'était même pas au courant que ça existait avant d'arriver dans ce monde aussi avait-elle été émerveillée lorsqu'elle avait entendue ses premières notes de musique. C'était un garçon qui jouait de la flûte dans le parc. Elle s'était d'abord demandé ce que ça pouvait bien être et avait suivit le son. Découvrir que de si jolies mélodies puissent être créées et émises la ravît. Deux jours plus tard, elle avait réussit à se trouver un appareil à musique assez petit mais qui contenait vraiment beaucoup de chansons (on lui avait expliqué tout ça mais elle ne souvenait plus de comment ça s'appelait). Depuis, elle ne quittait plus son casque qu'à de rares moment.
Moment dont celui-ci faisait notamment partit. En arrivant dans ce monde, Angèle se doutait bien qu'elle ferait découvertes sur découvertes, mais pas à ce point ! Chaque jour lui permettait de découvrir de nouvelles choses au point qu'elle n'avait plus le temps de s'ennuyer. Cette source chaude en faisait partie. Elle venait de tomber dessus à l'instant. Et quand elle disait "tomber" c'était vraiment "tomber". A savoir : alors qu'elle se baladait à la lisière des bois pour faire le tour du domaine, une sorte de brouillard épais était apparu. Le temps qu'elle se décide à partir vu qu'elle ne voyait pas à deux mètre, le sol se déroba sous elle et, n'ayant pas encore assez de forces pour se propulser sur le côté, elle tomba. Droit dans l'eau.
Sa chute fit un énorme "plouf" et propulsa des gerbes d'eau de tous les côtés. Heureusement pour Angèle qui n'avait pas appris à nager, ce n'était pas profond et elle avait pied (bon ok, elle était sur la pointe vu sa taille mais quand même). L'eau dans laquelle elle était tombée était agréablement chaude ce qui expliquait le brouillard -ou plutôt buée- constant qui l'entourait. Elle resta immobile quelques instant, le temps que ses yeux s'habituent à tous ces nuages blancs et commença à discerner le bord. Elle le rejoins dès qu'elle put et se hissa sur la rive.
C'est alors qu'un vent glacé décida de faire irruption, la gelant du bout des orteils jusqu'en haut du crâne. Impossible qu'elle rentre trempée comme ça. En plus le jour commençait à décliner et la température irait décroissante. Il fallait qu'elle sèche avant. Mais pas ici, sinon elle allait attraper la crève. La meilleure idée consistait à se qu'elle se déshabille pour que ses vêtement sèchent tranquillement. Elle n'aurait qu'à se relaxer dans l'eau en attendant.
Elle n'était pas très pudique, surtout depuis qu'elle avait du traverser la moitié de l'école nue avant que quelqu'un ne se décide à lui refiler un manteau et lui explique où est-ce qu'elle était tombée, du coup elle se fichait un peu que quelqu'un débarque brusquement. Bon ok, ça la gênerait quand même un peu. Suffisamment pour qu'elle mette son poing dans la figure de l'intéressé. Mais affaire cette purée de pois et l'heure qu'il était, elle n'avait pas grand chose à craindre à rester ici dix minutes.
C'est donc ainsi qu'Angèle se retrouva à fredonner une de ses chansons préférées -faux, je vous l'accorde- et à savourer l'eau de la source thermale sur son corps abîmé. Ses membres perpétuellement endoloris ne demandaient pas mieux et semblaient littéralement fondre de délice. Miaaaaaa... Qu'est-ce qu'elle était bien...
Revenir en haut Aller en bas
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Sam 5 Sep - 12:09

* A droite, à gauche...?*

Non, décidément, l'orientation n'était pas son fort... Lain longeait le Domaine depuis déjà une bonne heure, sans grand résultat... Ce n'était pas de sa faute, aussi! Il avait appris la topographie de sa communauté par cœur dès la plus tendre enfance et n'avait jamais eu besoin de cet énervant et illisible galette végétale encrée appelée " carte"... Kaoru avait vaguement tenté de lui en montrer l'utilité, mais allez faire comprendre à un type qui saisit à peine le concept de couleur qu'une tâche verte correspond à une forêt... Pas facile, hein? Enfin, je me doute que vous n'avez jamais essayé, je vous pardonne...

Mais d'ailleurs, que faisait-il là? Bonne question, en fait, voici la chose: quelques jour plus tôt, il avait entendu deux types louches (à ses yeux, du moins, ça aurait pu vouloir dire la moitié du pensionnat) parler de " se baigner dans les source chaude", aberration absolue, s'il en était, une source: - 1, c'est froid
- 2, on se baigne pas dedans, c'est minuscule.
... Du moins, s'il se souvenait bien de ses cours de science naturelles... Question rhétorique, d'ailleurs, il s'en souvenait parfaitement (en revanche, ça devenait inquiétant, l'utilisation de ce genre de questions à soi-même... La consultation d'un psychologue lui ferait le plus grand bien...) Il avait fait état de cette étrange psychose à Miyoki qui, après un bref sourire( qui, vu l'émoi provoqué en lui, lui avait donné envie de courir chercher ses Pilules), lui avait tout expliqué... Aaah, c'était donc chaud... Aaah, c'était donc grand!

Mon œil, oui! (comment ça, mon œil? Qu'est-ce que ça voulait dire? Il est taré, ce narrateur, qu'est-ce qu'il lui veut, à mon œil?!) Bref, comme vous l'aurez compris, Lain n'y avait qu'à moitié cru, taxant, une fois de plus, la prophétesse de mythomanie, il avait tout de même (et en toute innocence) demandé à Kaoru où pouvait fichtre se trouver ces sources... Ce dernier lui avait gentiment et obligeamment montré l'endroit sur une carte... l'embêtant était que Lain ne savait pas lire une carte.

Et nous le retrouvons donc ici, perdu et avançant au hasard dans la direction qu'il pense être, à peu près, la bonne... Il faut dire que Lain en est à ses débuts, dans le domaine de l'"à peu près"... Pourtant, petit à petit, il vit se former autour de lui une étrange et épaisse brume vaguement chaude, de la vapeur d'eau, sans doute... Un bruit d'éclaboussure retentit au loin, il commença à marcher lentement vers lui... En toute logique, il devait être tout près... Au bout d'une dizaine de minutes, il déboucha dans une petite clairière, inondée de brouillard, mais abritant une petite nappe d'eau... Ainsi, c'était vrai... Décidément, il commençait à comprendre que les gens d'ici soient si fous... Avec de telles aberrations chez eux. Néanmoins, la curiosité aidant, il commença à se dévêtir sans vraiment faire attention, certain d'être seul... Ce n'est qu'au moment où il finissait de mettre bas ses sous-vêtements (boxer couleur crème, pour ceux et celles que ça intéresserait) qu'il s'aperçut de la présence d'une silhouette, au coin opposé...

Oups.

De surprise, il perdit l'équilibre, son pied se prit sur une pierre, dérapa sur une racine dont on ne sait pas ce qu'elle fichait là (elle voulait sans doute son heure de gloire, la racine), tenta de se rattraper... Mais ne rencontra que le vide et, au final, il plongea, la tête la première, dans l'eau, sans un bruit (n'y voyez aucune dignité, il était juste trop tétanisé pour crier) autre que celui d'une gerbe d'eau qu'on soulève.

Il refit surface quelques secondes plus tard, les joues en feu mais la figure toujours aussi blanche (la peur ou le froid...? Les deux?), il souffla un filet d'eau qu'il avait faillit avaler et faillit s'étrangler quand il aperçut que la silhouette était à deux mètres de lui... Il la discernait mieux, maintenant, c'était... UNE FILLE?! Une fille?! Oooooh, pourquoi est-ce qu'on lui faisait ça? Il n'avait même pas pris de Pilule, ce matin (il économisait ses derniers flacons). Il n'avait qu'une fois eu l'occasion d'observer la nudité féminine, c'était dans un miroir... Lorsqu'un stupide lapin avait échangé son corps avec celui d'une jeune fille (Mayami ou quelque chose comme ça...), ç'avait été une expérience atrocement déroutante...

Il lança un regard étonné à la baigneuse. En profitant pour détailler le peu qu'il voyait d'elle... Pas trop, quand même.

" Je suis désolé."

... " j'accepte vos excuses", il n'était pas près de l'entendre, cette phrase... A chaque fois qu'il s'excusait, il pensait à l'Identique... Un Paradis Perdu.


Dernière édition par Lain Sanders le Dim 6 Sep - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Sam 5 Sep - 13:14

"Que...?"

Angèle s'était brusquement arrêtée de chanter quand quelque chose avait brusquement atterrit dans son dos, créant un mini-tsunami qui la submergea. Sur le coup, elle manqua de se noyer et bu la tasse. Quand enfin elle réussis à regagner la surface, ce fut pour tomber nez à nez avec un garçon. Un GARCON quoi ! Ses yeux s'agrandir comme des soucoupes petit à petit qu'elle se rendait compte de la situation. Elle était nue, elle se baignait, il était nu, il venait de débarquer. Elle ne put s'empêcher de se rapprocher un peu pour être certaine de la situation (on voyait pas grand chose avec toute cette vapeur).
Et voilà qu'il s'excusait. Ahahah... Genre elle allait le croire. A tout les coups il allait raconter qu'il avait trébucher et était tombé dans l'eau malencontreusement. La bonne blague. Et quand il tombait, tous ses vêtements disparaissaient automatiquement, hein ? Elle était certes un peu timbrée sur les bords mais pas complètement débile et ça, désolé mais elle n'y croirait pas.
Angèle réagit donc comme n'importe quelle fille dans cette situation : elle remonta brusquement le genou, frappant justement l'entrejambe du garçon.


"PERVERS !"

Sur ces bonnes paroles -et tandis que le "garçon" tentait de reprendre son souffle sans finir noyé- Angèle s'approcha rapidement de la rive et remonta dessus. Une fois dehors elle le toisa de toute sa (petite) hauteur et le pointa du doigt.

"Que ça te serve de leçon ! Non mais je rêve. Dans mon monde si quelqu'un avait osé faire ça, c'était l'élargissement direct !"

Angèle se surprise à prononcer ces paroles. C'était la première fois qu'elle regrettait son monde pour quelque chose. Et sûrement la dernière. Il faisait partit de son passé et y resterait jusqu'au jour ou elle serait assez forte pour y retourner et se venger. Pas question de trop y penser avant. De toute façon, son corps le faisait déjà assez bien pour elle. A chaque mouvement ses muscles quasi-inexistant et ses os fondus lui faisaient un mal de chien. Sans parler de toutes ces cicatrices qui parcouraient son corps et que tous les matins elle voyait en passant devant le miroir.
Son passé était ancré en elle comme les tuyaux multicolores qui pompaient alors sa vie. Pour s'en débarrasser, elle n'avait que la violence. Elle arracherait donc son passé de son corps quand le moment serait venu. Quand elle serait plus forte. Mais pas maintenant. Pas tout de suite. Surtout que monter, descendre, remonter, redescendre dans l'eau l'avait complètement épuisée.
Elle n'était pas faite pour ce genre d'exercices à répétition ! Ses jambes tremblaient comme des brindilles et le vent menaçait de la faire tomber à tout moment. C'est donc avec beaucoup d'attention qu'Angèle regagna l'endroit où elle avait pendue ses habits. Ils étaient encore humides mais avaient séchés en grande partie. Elle entreprit de les remettre, essayant d'oublier le contact glacé du tissus mouillé refroidit par le vent.
Elle claquait des dents, était complètement frigorifiée, allait sûrement attraper la crève mais elle s'en foutait. Pas question de rester dans le même coin qu'un pervers exhibitionniste ! Ça jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Sam 5 Sep - 19:29

Ce n'était pas comme si Lain avait été un prédicateur, non... Pour être franc, il n'avait aucune idée réelle de ce qu'aurait pu être la réaction d'une jeune fille à son égard, alors qu'il débarquait dans un bain... Certes, à l'Identique, voir la nudité des autres était interdit (sauf des nouveaux-nés ou des Anciens, mais c'était différent...), il n'aurait jamais vraiment pensé être confronté à ce genre de situation et n'avait à aucun moment jugé utile d'y prêter quelque attention... En principe, ça n'aurait jamais dû arriver.
Fatale erreur, dans ce monde où tout semblait être permis...


"PERVERS !"

Argh... Apparemment, pas tant que ça... Pourtant, pervers... Pervers... Individu aux pensées déséquilibrées et aux désirs irréguliers, à élargir d'urgence. Certes, c'était ça, mais... QUOI?! Mais... Mais pas du tout! C'était pas... Non!
Une sourde douleur se fit sentir au niveau de son entrejambe. Pire que tout ce qu'il avait pu imaginer jusque-là... Quelle idée de le frapper ici, aussi, personne, dans l'Identique, n'aurait eu d'idée si... Perverse.

A travers la souffrance qui l'élançait sourdement, Lain se cacha instinctivement les yeux, dérisoire tentative pour calmer l'incompréhensible fureur de la jeune fille qui, en plus, sortait de l'eau, elle le faisait exprès, c'était pas vrai!
Lain allait, à nouveau s'excuser platement (et corriger l'erreur de langage que sa vis-à-vis venait de commettre) quand la (petite) fille fit un commentaire étrange... Aux oreilles d'un personnage normal, cela aurait sonné comme "dans mon monde, on t'aurait foutu en taule", " dans le mien, en asile", etc...
" Élargi". Voilà bien longtemps qu'il n'avait entendu ce mot d'un bouche autre que la sienne... Il n'avait jamais vraiment repensé à Blanche et à son élargissement. Avait-elle passé la "faille", elle aussi? Où était-elle.... Morte? Comme disait Miyoki...
Bonne question, mais ce n'était pas le sujet.
Si Lain avait été quelqu'un de normal, il aurait ouvert de grands yeux avant d'esquisser un fin sourire. Là, il ressentit juste une minuscule et très profondément enfouie satisfaction de comprendre avant elle, sa main quitta lentement ses yeux pour venir cacher son sexe et, alors que la fille prenait ses vêtements (manifestement trempés... Cette source était vraiment diabolique...), il s'allongea dans le bain et lança, de sa voix monochrome.


" Dans mon monde, après la Pilule, plus personne n'a envie d'oser faire ça..."

Il la regarda avec une pointe d'exaspération. Que d'énervement inutile... Mais c'était ça qui était fascinant, comment une originaire de l'Identique pouvait-elle être ainsi? Etait-elle là depuis longtemps que lui? Si c'était ainsi, il allait falloir qu'il fasse attention...
Il ajouta, avec une pointe de malice (l'influence de Miyoki, sans doute...):


" ... Et on ne dit pas " pervers". Revois ta précision du langage."


Comme c'était bon de reparler comme avant... La paix, la soumission aux principes et aux règles... C'était bon de ne plus avoir à se demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Sam 5 Sep - 21:05

" Dans mon monde, après la Pilule, plus personne n'a envie d'oser faire ça..."

Angèle s'arrêta net. Son coeur manqua un battement et seuls le vent et les clapotis de l'eau autour du corps de l'adolescent étaient encore audible. Ça lui semblait tellement... tellement absurde que l'information ne voulais pas monter jusqu'au cerveau. Elle ne voulait pas comprendre, tout simplement. Elle avait enfin quitté ce monde où elle ne s'était jamais sentie chez elle, où on lui avait fait subir les pires tortures, elle croyait s'en être enfin débarrassé, ici, dans ce monde étrange et nouveau. Et voilà que c'était lui qui revenait à elle comme une image d'horreur dont on ne peut se débarrasser. Son passé s'accrochait désespérément à elle au point de lui arracher les maigres ailes de la liberté qu'elle avait réussit à gagner sur Amarth.

" ... Et on ne dit pas " pervers". Revois ta précision du langage."

Angèle se retourna et fixa le garçon, les yeux remplis à la fois d'horreur et de crainte. Même si son esprit refusait de comprendre, son corps lui ne pouvait ignorer l'information plus longtemps. Ses jambes lâchèrent sous son poids. Son corps fit un bruit mat sur le sol lorsqu'elle tomba à genou, les bras ballants. Elle ne pouvait plus bouger. Ses souvenirs l'assaillait sans qu'elle ne pu rien y faire. Elle revoyait ses parents, Sébastien, leur trésor, sa disparition, l'enlèvement, la douleur...
Tout son corps frissonna. C'était encore trop tôt. Elle se souvenait trop bien de la souffrance que les tuyaux et leurs liquides lui avaient infligés. Tout son être le savait trop. La douleur vint croissante, envahissant ses membres et faisant vibrer ses nerfs. De l'extérieur on ne voyait qu'une fille aux yeux exorbités à genoux et tremblante mais à l'intérieur, Angèle revoyait la lumière. La lumière si blanche et si cruelle qui l'avait fixée inlassablement pendant quatre ans. Elle ne pouvait en détourner les yeux, tout son être étant pris dans cette illusion de douleur.
C'est alors que quelque chose changea en elle, tout comme quelque chose avait changé le jour où elle s'était enfuit de cette prison de l'Identique. La peur et la douleur firent de nouveau place à la haine. Une haine mortelle et démesurée. Elle envahit son coeur comme si elle y avait toujours été annihilant toute autre émotion sur son passage.
Sa précision de langage. Ahahah, qu'elle était bonne ! Il voulait quoi ? Qu'elle précise "obsédé sexuel" ? Ils étaient tous pareil. Tous ceux de son monde. Tous pareil. Ce qui étaient différents étaient rejetés, élargis. Tous pareil. Et celui-ci aussi était comme les autres. Aussi indifférent que les autres. Il allait payer pour les autres.


"CREVE !"

Tout tremblement disparus, Angèle bondit littéralement sur le garçon. Elle sentie ses ongles griffer son torse et remonta ses mains jusqu'à atteindre sa gorge. Et elle serra, serra, serra, se servant de tout son poids pour l'empêcher de remonter à la surface. Il faisait moins le malin à présent ! Il allait crever comme tous les autres ! Et c'était elle qui allait le tuer !
Mais bien que réjouissante, l'idée ne resta pas longtemps car le garçon était bien plus grand et fort qu'elle qui était en plus encore très affaiblie. Elle se pris un violent coup de coude dans les côtes qui lui fit lâcher prise. En reculant, sa tête percuta un des rochers qui délimitaient la source chaude. La douleur traversa tout son corps tel un courant électrique. Elle porta la main à son front, tentant d'arrêter les vertiges qui l'oppressaient. Mais rien y fit. La tête lui tourna et tout d'un coup, tout fut noir.
Angèle s'affaissa lentement dans l'eau, inconsciente. Le choc à la tête ainsi que la fièvre qui venait brusquement de monter à cause des changements de température avaient eu raison de sa colère. Son corps sombra dans l'eau chaude, disparaissant dans un nuage de vapeur.
Revenir en haut Aller en bas
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Sam 5 Sep - 22:11

Lain attendait, impatient de connaitre la réaction de la fille à ses révélations... Pour lui, ça serait sans doute du soulagement... A l'écouter, tout à l'heure, on pouvait déjà la penser très à cheval sur les règlements, très attachée à l'Identique... Bon, un peu émotionnelle, mais nous mettrons ça sur le compte du manque de Pilule, ça lui arrivait, à lui aussi... De plus en plus souvent, d'ailleurs, les effets du médicaments se faisaient de plus en plus ténus avec le rationnement draconien qu'il s'imposait, malgré les conséquences et les dramatiques symptômes de manques que cela suscitait parfois... Pourquoi, du manque, au fait...? Rien, dans l'Identique, n'était sensé provoquer l'addiction... Passons.

Étrange comme l'avenir peut parfois être incertain, n'est-ce pas? Lui qui s 'attendait à la voir s'éclairer, il la vit s'assombrir... S'affaiblir, comme sous le coup d'une terrible révélation. Que lui arrivait-il? Lain eut une fugitive mimique intriguée en la voyant s'affaisser brusquement, il eut l'idée d'aller la secourir, mais la petite voix appelée " partie sans-Pilule" alias " Bon Sens" le retint. Cela n'aurait fait qu'accélérer la prochaine réaction que Lain, s'il l'avait connue à l'avance, aurait bien aimer ralentir...


"CREVE !"

"... Comme une baudruche? Il lui faut vraiment un cours de vocabulaire..." Eut-il le temps de penser avant qu'elle ne se précipite sur lui, transfigurée et envahie par quelque chose d'étrange... Haine? Il avait appris le mot il y avait peu, de la part de Kaoru. Une émotion étrange et, de son point de vue, totalement incompréhensible consistant à vouloir un mal absolue et sans limite à la cible. Kaoru lui avait schématisé et expliqué la " Haine" (jusqu'à l'orthographe du mot) et en avait expliqué les raisons... Un peu illogique, sa foi, mais de toute façon, ils étaient tous fous, dans ce monde...
... Et elle plus que les autres, manifestement, malgré le fait qu'elle vienne du même endroit que lui, elle semblait nettement plus contaminée.

Il la sentit atterrir sur lui, il nota le contact de la peau à travers les maigres vêtements qui, malgré le pauvre tissus qui, décidément, avait bien souffert, ne protégeaient plus grand chose, il nota également les ongles qui commençaient à lacérer son torse, créant sur la blancheur de lait de sa peau des éraflures rosée, parfois même écarlate... Etrangement, il en retira, bien loin de l'horreur habituelle qu'il avait de la souffrance, un certain... Contentement. C'était une sensation tellement réelle, tellement forte... Tellement... Vivante.

... L'instant d'après, il avait la tête sous l'eau, comme si on avait couvert tout son corps d'un coussin d'ouate tiède, et deux mains tremblantes et frêles qui serraient son cou... Il commençait à manquer d'air, quand soudain, ce fut le déclic. Le voile de paix qui le maintenait hors du temps se déchira en un instant sous le flot d'endorphine provoqué par le manque d'air, sous le coup, une giclée d'adrénaline démesurée traversa le corps de Lain qui, plaçant un violent coup de coude à son agresseuse, se redressa hors de l'eau, à bout de souffle, mais son regard avait changé. Auparavant embrumé, il semblait à présent plus... Naïf. Plus humain, en fait, moins indifférent.
La Pilule s'était retirée... Devenue trop faible, face au rationnement, elle n'avait pas résisté. Dommage...

Le regard du garçon se porta sur Elle, assommée, apparemment.
C'était lui qui avait fait ça? Il l'avait... Frappée? Lain regarda successivement sa paume ouverte devant lui et la jeune fille, la jeune fille, sa main... Qu'est-ce qu'il lui arrivait?!
Est-ce qu'il allait devenir fou furieux comme elle?! Il se mordit un instant la lèvre de peur, mais se rappela, l'instant d'après, qu'il valait mieux la sortir de l'eau avant qu'elle ne se noie... Pourquoi ne pas la laisser mourir, après tout...? Parce que.
C'était assez stupide, comme réflexe, au final... Si la pilule avait été là, il l'aurait sans doute laissée à son sort, franchement... Le lâcher dans un moment pareil...
Il la saisit à bras-le-corps et la déposa sur le bord, tel le chevalier servant sortant sa princesse du royaume de la diabolique dame du lac (note du narrateur, bien sûr, Lain ne connait pas les chevaliers ni la diabolique, ni la dame du lac... Ni les princesses, d'ailleurs), il lui enleva ses vêtements (" pervers!" dit une voix dans sa tête) pour la recouvrir avec les siens (qui étaient secs, eux... Ça finissait par devenir une denrée rare), ils étaient un peu grands, mais ça irait... Il n'avait pas une corpulence vraiment massive non plus...

Il la regarda un instant, partagé entre la répulsion qu'elle lui inspirait pour ses actes et la curiosité... Puis ses yeux se décollèrent d'elle et, se sentant à nouveau en sécurité, il retourna se plonger dans le bain... C'était vraiment relaxant, au final.

" Je me demande si elle va se réveiller..."

C'était la deuxième fois qu'il parlait tout seul, depuis son arrivée... Peut-être encore parce que les pensées devenaient trop envahissantes et méritaient de sortir.


" C'est quoi son nom?"

.. Peut-être qu'il la connaissait...


" Pourquoi elle a voulu me noyer?"

... Non pas que ça lui semblât vraiment grave (la mort était encore très abstraite, pour lui, et la noyade n'y menait, de toute façon, sans doute pas), mais la violence qui englobait l'action lui semblait, somme toute, bien étrange...
Le bain invitait le flot des pensées à aller et venir, son esprit se fluidifiait et tout allait plus vite.
Il tourna un instant les yeux vers elle... Une autre émotion étrange l'envahit, lui-même, cette fois. " Attendrissement"? " Bienveillance"? Il cherchait la définition exacte, ça devait être dans ces eaux-là...
Et elle avait tenté de le tuer...

Mais c'est un détail superficiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Dim 6 Sep - 12:00

Angèle courait dans une prairie couvertes de fleurs multicolores. Elle sautillait, gambadait, riait... jusqu'à tomber nez à nez avec un lapin rose. Voui, un lapin rose qui visiblement savait lire l'heure car il observait profondément une magnifique montre à gousset au moins aussi grande que lui. Alors qu'Angèle allait lui demander ce qu'il faisait là (ba oui, les lapins roses, ça parle non ?) le lapin lui lança un regard agacé.

"Désolé Alice mais je suis très en retard."

Alice ? Elle ne s'appelait pas Alice elle ! Elle allait lui préciser quand le rongeur se mis à détaler à toutes pattes. Bien décidée à ne pas le lâcher d'une semelle, Angèle se mis à courir derrière lui. Mais tout d'un coup, il disparut. Elle chercha désespérément à l'horizon infini de sa prairie remplie de fleur mais pas une seule tâche rose susceptible d'être son lapin n'était visible. C'est alors qu'elle baissa les yeux vers le sol et découvrit un énorme trou de lapin. Noir et profond. Un frisson d'angoisse parcouru tout son corps. Pas question qu'elle plonge là dedans. Mais le trou n'était pas d'accord et se mit à grandir, grandir ! Angèle eu beau fuir, le sol finit par disparaître sous ses pieds et elle commença à tomber.
Une longue chute où le haut et le bas ne cessaient de s'inverser. Elle chut pendant plusieurs minutes, sans rien voir ni rencontrer. Juste cette impression de tomber qui persistait. Et puis soudain, elle heurta le sol. La douleur parcourue son corps mais fut vite oubliée. Angèle releva la tête pour voir où elle était tombée. Tout était blanc. D'un blanc sale, fatigué et vieux. Comme si personne n'était venu ici depuis des années. Angèle s'assit sur le carrelage froid et observa la pièce dans laquelle elle était tombée. C'était un couloir, un très long couloir qui se perdait dans les ténèbres.


*Un hôpital...*


Tout paraissait mort. Que devait-elle faire à présent ?

"Alalala... Je suis vraiment beaucoup trop en retard !"

Angèle sursauta et tourna la tête vers le minuscule lapin rose et son énorme montre à gousset posés à quelques mètres d'elle.

"Monsieur lapin..."

...Où suis-je ? Mais le lapin n'attendit même pas la fin de phrase et détala à l'autre bout du couloir jusqu'à se perdre dans les ténèbres. Angèle se leva avec précipitation et partie à sa poursuite. Au bout de trois minutes à courir dans ce couloir interminable, elle ne l'avait toujours pas rattrapé et décida donc de faire une pause. Ce couloir ne semblait pas avoir de fin ! Mais où était-elle donc tombée ? La pénombre régnait autour d'elle. Les néons défectueux accrochés au plafond marchaient à peine, ne l'illuminant qu'à peine.
Mais alors qu'elle allait faire demi-tour, un porte apparue brusquement sur sa droite. Surprise, elle s'en approcha et fit jouer la poignée. Quand la porte fut ouverte elle ne vu tout d'abord qu'une lumière aveuglante et dû détourner les yeux. Quand il s'y fut enfin habituée elle examina cette nouvelle pièce. Quelqu'un était couché en son centre. Des dizaines de tuyaux sortaient de son corps et lui donnait l'impression d'être un énorme insecte aux multiples pattes. La lumière venait d'une puissante lampe halogène placée au dessus du corps.
Angèle s'approcha. Elle voulait voir de qui il s'agissait. Elle le savait déjà mais voulait en être sûre et certaine. A sa grande surprise, ce n'était pas elle mais Sébastien qu'elle trouva allongé là. Sébastien qui l'avait abandonnée. Sébastien qui était comme les autres. Sébastien était à présent horriblement maigre et inerte. Ses yeux vide fixait la lampe comme si elle avait pu arrêter son supplice. Mais elle ne le pouvait pas, Angèle le savait très bien. Elle le libérerait. Elle saisit une des seringues de la petite tables placées juste à côté d'elle et commença à cribler Sébastien de coups. L'aiguille s'enfonçait, droite et fière vers son objectif morbide, créant des trous aussi profond que noirs mais d'où aucune goutte de sang ne s'écoulait.
Il fallait qu'il meurt ! Qu'il meurt ! Mais Sébastien regardait toujours aussi désespérément la lumière sans que rien ne sembla le déranger. Elle ne supportait plus ces yeux. Elle les connaissait trop. Armée de sa seringue, elle planta l'aiguille dans un des yeux de Sébastien, puis dans l'autre. C'est alors, qu'il se mis à hurler de douleur. Un cris horrible. Insupportable. Angèle laissa tomber sa seringue et recula, désemparée.
Sébastien s'assit sur son lit d'hôpital. Et il riait. Sauf que ce n'était plus lui. A présent, c'était une gamine maigrelette qui lui faisait face. Elle-même. Et elle n'arrêtait pas de rire. Un rire emplie de haine qui lui glaçait le sang. Angèle se roula en boule sur le carrelage, les mains plaquées contre ses oreilles pour ne plus s'entendre rire. Mais rien à faire. Rien à faire...


°Oo~°~oO°


Angèle se réveilla en sursaut. Elle était en nage et pourtant elle avait froid de partout. Quel horrible cauchemar. C'était la première fois qu'elle en faisait un. D'habitude, elle n'avait que des rêves. Et celui-ci lui avait un désagréable souvenir. Elle se voyait encore debout, face à elle-même, ses yeux crevés pleurant du sang et cet horrible rire inhumain sortant de sa bouche.
Angèle ferma les yeux et les rouvrit. La vision cauchemardesque s'estompa légèrement. Elle toucha son front et sursauta au contact glacé de ses doigts. Il était brûlant. Et voilà, à force de rester en plein courant d'air avec des vêtement trempés elle était tombée malade. C'était arrivé une fois à une des filles de sa classe dans l'Identique. Elle n'était pas venue en cours pendant une semaine. C'était très rare de tomber malade dans son ancien monde vu que tout le monde faisait toujours tout comme il faut, notamment s'habiller chaudement quand il faisait froid. Aussi cela avait-il choqué plus d'un que cette fille tombe malade.
Et maintenant c'était elle. Elle s'assit ce qui fit glisser sa "couverture" sur le sol. Elle baissa les yeux, surprise, et découvrit que ce n'était pas Ses vêtements. A qui étaient-ils alors ? Ah...Sûrement au garçon de tout à l'heure. Angèle entendait des clapotis dans la source chaude non loin de là. Ses vêtement étaient secs et chauds. Elle les enfila bien qu'ils soient trop grands pour elle, elle les trouva agréable à porter. Elle l'avait mal jugé. Jamais quelqu'un sous l'influence de la pilule n'aurait agit ainsi. Pourquoi alors tenait-il des propos comme "revois ta précision de langage". En plus, il semblait aussi émotif qu'un manche à balais. Tout le désignait comme une des personnes qu'elle haïssait tant et pourtant, il l'avait aidé. Pourquoi ?
Trop faible pour se relever, Angèle avança à quatre pattes jusqu'au bord du bassin et observa le garçon qui comme elle, venait de l'Identique. Il devait avoir à peu près son âge. Il avait des cheveux blancs, la peau blanche. Elle ne voyait pas ses yeux d'où elle était mais tout en lui semblait neutre, inerte. Il était banale malgré son visage aux très fins. Vide en fait. Peut-être que si il souriait, il deviendrait beau, mais en le voyant ainsi, Angèle doutait sérieusement de sa capacité à sourire...


"Comment une personne comme toi a-t-elle pu arriver ici ?"

Sans le vouloir, Angèle avait dit tout haut ce qu'elle pensait. Mais qu'importe, cela lui permettrait au moins d'avoir une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Dim 6 Sep - 13:30

Attente...

Lain avait presque finit par s'endormir, dans le bain, pas assez pour oublier la présence morte derrière lui, cependant, mais la tranquillité était vraiment bienvenue, il n'avait pas dû être seul depuis... Longtemps. L'activité grouillait, au Domaine, les couloirs étaient toujours pleins de garçons et de filles qui marchaient, courraient, parlaient... A la comparaison, cet endroit paraissait hors du monde. Lain ressentit un fugitif amusement. Hors du monde... Voilà qu'il se mettait à penser comme les autres, maintenant...

Paix...

Qu'est-ce qu'elle pouvait bien être, cette fille, au juste? Pourquoi est-ce qu'elle lui avait fait... Mal? Était-ce vraiment animée d'une mauvaise intention qu'elle avait fait ça, d'ailleurs...? Elle serait venu d'ailleurs, il aurait pensé à un salut rituel ou bien un gage d'amitié, mais là... Haïssait-elle l'Identique? Malgré l'étrangeté du constat, ça serait bien possible (de toute façon, Lain avait fini par bannir le mot "impossible" de son vocabulaire, ici... Façon de parler, bien sûr), qu'était-il arrivé là-bas pour qu'elle en arrive à un tel niveau émotionnel...? Les choses devaient vraiment avoir dégénéré...

Inertie.

Tout près, un petit son feutré retentit dans la brume, quelques petits pas sur la terre.
Il ne bougea pas, curieux de savoir s'il allait encore avoir droit à une séance d'apnée...


"Comment une personne comme toi a-t-elle pu arriver ici ?"


Il tourna légèrement les yeux vers elle, donnant l'impression d'avoir à peine remarqué sa présence. Comment était-il arrivé, au fait? Était-ce grâce à Blanche? A cette faille? Ou bien autre chose...?


" Pourquoi un autre plutôt que moi...?"

Une réponse qui en valait bien une autre... Pourquoi pas, après tout? Que signifiait " une personne comme lui"? Un type normal, voulait-elle dire?
Il soupira.


"... Comment une personne comme TOI peut-elle venir de l'Identique?"

Il avait légèrement appuyé sur le " toi", son timbre n'avait pas vraiment changé pour autant ( il y tenait à sa monochromie vocale), pourtant, il était vraiment curieux...
Que s'était-il passé, là-bas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Dim 6 Sep - 14:48

Pourquoi pas lui ? C'était bien simple. Elle avait entendu dire que seules des personnes avec une sensibilité exacerbées étaient capables de provoquer la faille. Autant dire qu'un manche à balais n'en était tout simplement pas capable. Et en même temps, pourquoi pas ? Sûrement que personne n'était vraiment à même de prévoir l'apparition des failles, ni de dire qui en avait la capacité. Peut-être qu'après tout c'était très plausible le fait qu'il ait débarqué ici...
Par contre, il avait beau être dans "ce monde", il ne lui était pas sympathique pour autant. Bien au contraire. Rien que sa voix monochrome vous voyez ? Et ba, à chaque fois qu'il prononçait une phrase, ça lui donnait la désagréable impression d'être en face de ses parents. Ce qu'il pouvait l'énerver ! Pas autant que quelques minutes auparavant (elle s'était laissée un peu allée...) mais ce gars l'horripilait au plus au point. Sans parler de la façon qu'il avait d'à peine la regarder, comme si elle lui était complètement indifférente. Il avait jamais appris à regarder les gens quand on leur parlait ? Tsss... Et pourquoi elle restait là au fait ? Elle n'avait qu'à partir si elle le voulait.
Elle tenta de se relever, mais des vertiges la clouèrent au sol aussitôt. Pas moyen de faire un pas avec cette maudite fièvre. Ça devait batailler sérieux dans son organisme entre ses globules blancs et le virus qui l'avait infectée. Tsss... Un peu trop même. Lorsqu'elle était dans le labo -elle ferma ses souvenirs sur sa situation, se focalisant uniquement sur le détail dont elle avait besoin- elle avait entendu (ou plutôt son subconscient) un des chercheurs donner une explication plausible à son étrange résistance à la pilule : un système immunitaire surdéveloppé. Ça pouvait expliquer pourquoi son organisme avait réagit aussi vite à l'arrivée du virus et de manière aussi virulente.
Mais là n'était pas la question. Elle ne pouvait partir pour une autre raison tout aussi évidente : c'était elle qui portait les vêtement du garçon et bien que l'idée de le forcer à rentrer complètement nu et en pleine nuit jusqu'à son dortoir soit tentante, il n'en était pas question. Elle n'était pas sadique à ce point. Et puis, elle lui devait bien ça vu qu'elle avait essayé de le tuer et qu'au lieu de lui en vouloir il l'avait sauvée et réchauffée.
Tsss... Si un jour ce mec avait un comportement humain, sûr qu'il deviendrait trop gentil. Si. C'était pas demain la veille.


"... Comment une personne comme TOI peut-elle venir de l'Identique?"

Par la faille, comme tout le monde, fut tentée de répliquer Angèle, mais elle se retint, se contenta de le fixer, les yeux perdus dans le vague. C'était vrai ça, pourquoi elle ? Pourquoi pas quelqu'un d'autre ? Elle aurait très bien put venir d'un autre monde où elle aurait pu vivre tout à fait normalement. Mais non, il fallait un bouc émissaire et c'était tombé sur qui ? Sur Bibi... Youpi...
C'était vrai que pour lui, qu'elle vienne de l'Identique malgré son caractère devait être quelque chose d'assez curieux. Seulement, Angèle n'avait pas vraiment envie de s'étendre sur le sujet. Assez de squelettes étaient sortis de ses placards ses derniers temps pour qu'elle ait envie de les enfermer à double tour.


"Je n'ai pas envie d'en parler..."

Elle s'assit et posa sa tête sur ses genoux. La sueur perlait sur son front et la chaleur de la source couplée aux courant d'air glacé n'arrangeaient pas les choses. Mais que pouvait-elle faire ? Elle tenait à peine debout. Il faudrait qu'elle lui demande de l'aide mais cela la dégoûtait purement et simplement. Elle devrait patienter, espérer que quelqu'un d'autre passerait dans le coin et l'aiderait à regagner sa chambre ou peut-être l'infirmerie.

"Comment t'appelles-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Mar 8 Sep - 16:03

Du coin de l'œil, Lain la suivait. ce n'était pas comme si elle ne l'avait pas intéressé, au contraire. D'ailleurs, avait-il vraiment conscience que sa manière de l'observer était... Etrange? Sans doute pas... Comme il n'avait pas eu conscience qu'observer une fille dans sa nudité était indécent (remarquez qu'après ça, au moins, il ne ferait plus l'erreur...), il en apprenait chaque jour, ici, décidément...
Il la vie chanceler puis s'effondrer à nouveau... Elle n'avait, décidément, pas l'air en forme, pourtant, elle avait l'air de tenir à se lever... Elle voulait partir? Remarquez, après les retrouvailles quelque peu... Houleuse, qu'ils avaient eu, ça pouvait se comprendre...


"Je n'ai pas envie d'en parler..."


C'était bien une réponse d'ici... Qu'avait-il bien pu arriver pour qu'on en arrive à un tel niveau de traumatisme qu'on ne puisse plus évoquer la chose sans dommage ? Il n'avait jamais entendu parler d'une jeune fille au destin tragique, là-bas... Tout les enfants étaient heureux (sauf Blanche, mais c'était une autre histoire et cette fille ne lui ressemblait en aucun point) et vivaient la vie qu'ils voulaient... Etrange. Lain garda le silence...
Il se demandait ce qu'elle pensait. Il ne s'était jamais vraiment posé ce genre de question... Les songes des autres n'appartenaient qu'à eux, quand aux pensées habituelles, ils avaient plus ou moins tous les mêmes, pourquoi s'en inquiéter...? Mais elle, comme Miyoki, comme Kaoru et, sans doute, comme tout le monde ici, semblait différente. Il aurait bien aimé savoir...
Il tourna brièvement la tête vers elle avec une lueur de curiosité (et peut-être d'inquiétude) dans les yeux, ne voyant rien, il se retourna à nouveau...


"Comment t'appelles-tu ?"


... Elle le faisait exprès? " Je ne m'appelle pas." Qu'est-ce que c'était que ce langage? Décidément, si elle avait été à l'Identique, elle se serait déjà prit des coups de baguette disciplinaire par dizaines... Voire par centaines... Franchement... " S'appeler"?
Lain tourna à nouveau la tête vers elle, une expression vaguement navrée sur le visage (mais alors très vaguement, parce que son visage n'exprimait presque rien...) et surtout une pitié infinie dans les yeux... Pourtant, il ne dit rien sur le règlement... Il n'avait que moyennement envie qu'elle mouille ses vêtements.


" Lain.."


Mais c'était vraiment trop tentant...


" ... On ne dit pas " s'appeler"."

Quelle ironie, que ce soit lui qui ait pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Mer 9 Sep - 19:52

Lain...? Angèle n'aurait su dire pourquoi mais ce prénom lui allait bien. Enfin "bien", façon de parler. Il était tellement banal que n'importe quel prénom lui serait bien allé vu que personne ne l'aurait relevé. En parlant de banalité, le nuage de vapeur s'était un peu effacé entre les deux adolescents se voyaient à présent parfaitement (ou du moins, autant qu'on peut se voir parfaitement alors que la nuit est presque totalement tombée). Angèle dû détourner les yeux. Elle voyait tout et contrairement lui, ses hormones s'étaient parfaitement développés comme des grands ainsi que sa capacité à rougir. En gros, s'il pouvait arrêter de faire la planche comme ça, ça serait une excellente idée.

" ... On ne dit pas " s'appeler"."

Cette fois-ci, si elle rougie, ce fut surtout sous le coup de la colère. Non mais il allait arrêter oui avec ses précisions de langages de premier de la classe ! Si elle ne savait pas de quel monde il venait, elle aurait parié qu'il le faisait exprès. Mais là, c'était plus une manie qu'autre chose et Angèle avait très envie de lui enfoncer sa manie dans le crâne. A l'aide d'un bon coup de tête ce serait parfait.
Seulement, il était dans l'eau et tremper les derniers vêtements secs qui lui restaient lui semblait être une assez mauvaise idée. Surtout avec sa fièvre de cheval. Et puis, avec le peu de force qu'elle avait, elle le toucherait avec si peu de punch qu'il pourrait croire à une carresse. Enfin, si elle arrivait à le toucher. Parce-que vu comme la tête lui tournait...
Angèle se força à rester parmis les vivant. Pas question de tomber encore dans les pommes. Alalala... Elle n'aurait jamais dû sortir ce soir. Il ne lui arrivait que des malheurs. Après tant de chances -tomber sur un autre monde, quitter le labo, oublier la douleur- forcement, il fallait un peu compenser. Remarquez, si le médecin avait eu raison, à ce rythme là, elle serait vite guérie. Son corps prenait juste un peu trop de précotions d'un coup.


"Je me PRENOMME Angèle."

Elle avait bien incisté sur le verbe, histoire de montrer son agacement (ou plutôt sa colère vu la fumée qui sortait de ses oreilles). Oh ! bien sûr que oui qu'elle avait appris à parler comme tous ces petits moutons de l'Identique. Seulement, après quatre ans passés dans leur labo, elle en avait eu un peu marre de ce monde et de leurs coutumes et pour tout dire, ses fautes de vocabulaire elles lui passaient trente kilomètres au dessus de la tête. Elle s'était, bien au contraire, presque jetée avidement sur les insultes quand elle avait débarqué ici et qu'elle en avait découvert l'étendue. Elle s'était adaptée comme nulle autre au langage "étrange" des jeunes d'ici qui utilisaient un mot pour un autre de faon tout à fait naturelle. Alors ses précisions de langages, il pouvait bien se mettre où elle pensait.
La tête lui tourna de nouveau. Plus violemment cette fois.


"...Je crois que je... v... vais tomber dans les p..."

Angèle ne termina pas sa phrase que déjà, elle s'était écroulée sur le sol. A croire que ça devenait une habitude de jouer les carpettes...
Revenir en haut Aller en bas
Lain Sanders

avatar

Nombre de messages : 362
Collège : Cosmos

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   Mar 15 Sep - 17:42

[ sorry pour le temps de réponse... Et pour ce piètre résultat, en plus. Mais bon, j'ai eu mon texte effacé deux fois par ma mère et par mon navigateur qui prend le bouton " retour arrière" pour un " précédent"... è.é]

Il se demandait... Oui, il se demandait, après tout, pourquoi elle était si différente de lui... Son monde n'était-il pas l'Identique? Pourquoi ne lui était-elle pas semblable? Pourquoi n'avait-elle pas été... Élargie? Voilà qui était bien étrange, en tout cas, elle semblait vraiment très émotive... Dans lieu natal, cela équivalait souvent à de nombreux problèmes dans l'enfance et, dans les très rares cas où cela perdurait, une double dose de pilule et, à long terme, l'élargissement. y avait-il des exceptions? C'était injuste, pourquoi elle et pas d'autre...? Et puis, comment avait-elle pu passer inaperçu avec un tel tempérament...?

Bref, le moment n'était pas à ce genre d'interrogations. Il la regarda rougir, elle avait trop chaud...? Trop froid...? Dans les deux cas, après une perte de conscience, ce devait être de la fièvre, il eut fallu qu'elle aille voir un dispensaire... Pas un instant, il ne songea à arrêter de faire la planche (mouahahahaaaa! * Note Du Narrateur*) ou que la rougeur pouvait être du à la gène... Savait-il seulement qu'on rougissait lorsqu'on était gêné? Savait-il seulement ce qu'était la gêne? Hmmm...


"Je me PRENOMME Angèle."


Mouais... Pas beaucoup mieux, remarquez. Elle ne devait pas souvent se prénommer elle-même... Mais bon, abandonnons le sujet ou on allait en revenir aux vains discours et aux tribulations strangulatoires du début. Bien que l'expérience eut été intense, il préférait attendre un peu avant de la renouveler... Surtout que le ton semblait pour le moins... Agacé. Pourquoi s'énervait-elle ainsi d'un rien? Il ne faisait que lui enseigner les bases élémentaires du langage, si, en plus d'être émotive à l'extrême, elle refusait les apprentissages, comment diable (Expression Du Narrateur, Lain ne connait pas le Diable) avait-elle pu échapper aux autorités de l'Identique?
Bien étrange, ma foi... Lain jeta sur elle un regard consterné. Cela eut l'air de lui faire un effet bœuf (EDN, encore une fois), car l'instant d'après, elle sembla défaillir à nouveau...


"...Je crois que je... v... vais tomber dans les p..."

... " Dans les..."? " Près"? " Pignes"? " Pailles"? Il n'y avait aucun de ces éléments dans le coin, et encore moins à l'endroit où elle s'était écroulée... Décidément, elle était vraiment incompréhensible. Lain ressortit du bain avec un soupir et, nouant le tee-shirt de la jeune fille autour de sa taille, comme pour s'en faire un pagne, il prit celle-ci à bras le corps et repartit vers l'académie... Elle avait l'air en mauvais état et gagnerait tout à être examinée par le compétent infirmier qui officiait là-bas... Lui n'était sans doute pas à même de calmer ses crises.

Une fois arrivée à l'académie, il se dirigea vers l'infirmerie, ignorant les regards étonnés qui se posaient sur lui (après tout, ce n'était pas sa nudité qu'ils voyaient... Quel était le problème?), alla la déposer dans le dispensaire, la déposant sur le lit et signalant à l'infirmier de ramener ses vêtements après usage dans la penderie de son lieu de vie...

Ceci fait, il sortit de l'infirmerie et prit la direction de sa chambre.
Sans un regard en arrière.


[ Rp fini, sauf si tu avais des projets ou si tu veux faire un dernier post... As you wish. Si tu veux qu'on s'en refasse un, un de ces jours, je suis à ta disposition... <3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuage de buée et trou caché [PV Lain]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuage de buée et trou caché [PV Lain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» éléments exposés et cachés
» [Débat] BIONICLE : Qui est le Grand Être caché ?
» Balmo au trou! Balmo au trou!
» le trou noir de l'enfer
» comptage "kong caché + kong exposé"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Le Nord du Domaine - Vie Scolaire :: La Forêt Infinie :: Sources thermales-