AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vayuhq Mijow - Hybrid in itself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Sam 14 Mar - 20:22

Votre personnage :

Nom : Mijow
Prénom : Vayuhq
Âge : 19 ans
Fonction : Élève
Monde d’où vous venez : Aristeld’wyn

On l’appelle le monde des Portails, énorme continent dans une mer – ou un océan – parsemé d’îles. On le nomme ainsi parce qu’il n’est pas rare qu’une coupure dans l’espace et le temps s’ouvre, ce lieu servant d’endroit de transit entre deux mondes. Parfois, il y n’y a qu’une ouverture dans l’air, d’autre fois, quelqu’un en ressort, conscient ou pas d’où il est. C'est monnaie courante que de voir débarquer un jeune magicien s’étant trompé de formule ou ayant marché dans le mauvais cercle de téléportation. Ce qui ne change en rien à la composition de l’univers, celui-ci possédant ses habitants et sa propre culture. D’ailleurs, ces portes incorporelles font partie de la vie quotidienne, certains empruntant un passage quand ils ont envie de voyager, de changer de décor. Reviennent-ils après que la porte se soit refermée ? Parfois oui, parfois non, cela dépend de leur connaissance et de leur chance. D’ailleurs, la Déchirure a l’apparence d’un Portail comme les autres, sauf que rare sont ceux qui savent quand et où elle apparaît. La civilisation est séparée en deux, composé des Ehms et des Kurians. Ils sont tous mortels, bien que les derniers meurent à un âge extrêmement avancé. Voici ci-dessous une petite description des deux types d’habitants, ce qui devrait vous aider à comprendre l’histoire de notre cher Vayuhq.

Les Emhs : Des humains, autrement nommés Mystiques dû à leurs facultés magiques et à leur don pour l’usage de pratiques occultes. Ils sont divisés en quatre spécialisations : Soigneurs, Invocateurs, Contrôleurs et Profanateurs. Les deux dernières, bien que différentes, sont considérées dangereuses aux yeux des Kurians puisque l’une peut plier ceux-ci à leur volonté par la force, ce qui provoque un sentiment d’impuissance, impression très répugnée de tout Kurian qui se respecte, tandis que l’autre a la malheureuse manie de se spécialiser dans l’étude approfondie des Kurians. Par là je veux dire de l’observation jusque dans les atomes et les gènes de ces êtres qui ne sont pas plus importants qu’un animal de boucherie. Mais si nous regardons du côté plus optimiste des Emhs, soit les Soigneurs et les Invocateurs. Les premiers sont spécialisés dans les soins si le nom ne l’évoquait pas assez, ayant parfois besoin de l’aide d’un Kurian « Naturel » pour acquérir la connaissance requise aux soins de blessures. Les Invocateurs quant à eux ressemblent aux Contrôleurs, mais sont beaucoup moins radicaux dans leur pratique, demandant un service à un de ces êtres en échange d’un bien ou d’un service.

Les Kurians : Considérés comme les Immatériels aux yeux de la population Emh, notamment car ils ne sont pas constitués de la même façon que ces derniers, mais aussi parce qu’il est dit qu’ils sont ceux qui sont les roues de tout ce qui n’a pas été créé par les humains. Le nom des Profanateurs vient d’ailleurs du fait qu’il n’ont pas ce respect ou cette peur de déstabiliser l’Équilibre des choses en supprimant ces êtres surnaturels. On peut distinguer trois catégories de ces « esprits » : Naturels, Élémental et Complexes. Les Naturels sont reliés à la nature végétale, d’où leur lien avec les Soigneurs, bien que certains possèdent une nature joueuse qui veut parfois tromper les plus innocents. Les Élémentals personnalisent les forces qui ont formées le monde : Le Feu, l’Air, l’Eau, la Terre ainsi que l’Éther l’Ombre et la Lumière, le Temps, . Je crois qu’il n’est pas nécessaire d’expliquer en long et en large ce qu’ils sont. Les Complexes représentent les formes de vies animales peu importe leur statut de vertébrés ou d’invertébrés, de sang chaud ou froid. Il doit s’agir de la catégorie de Kurian la plus diversifiée en être. Existe-t-il des Kurians Complexes à l’image des Emhs, ou des humains ? Possible, sauf qu’ils ne se manifestent pas en tant que tel.

Entre les deux, se situe les Hybrides, êtres issus d’un(e) Emh et d’un(e) Kurian, ou de deux Kurians de différentes espèces. Ils sont peu nombreux en ce monde, mais tout de même présents, facilement reconnaissables par la couleur différente que chaque iris de leurs yeux affiche. Chez les Mystiques, on les considère comme des gens de chance, qui symbolisent l’harmonie des deux races. Par contre, les Immatériels ne voient en eux que des bâtards, plus faibles qu’eux, aux pouvoirs plus limités. Bien entendu, cela dépend des individus, mais c’est la vision générale des deux races.

Race : Hybride d'Élémental et d'Invocateur.

Description morale : Par définition, on pourrait décrire Vayuhq comme une personne solitaire. Il n’est pas porté à aller vers les autres, sans pour autant les repousser d’emblée. Au premier coup d’œil, il semble tout à fait antisocial, prêt à vous jeter un regard assassin dès que vous le saluerez. Pourtant, si vous posez un tel geste, vous le surprendrez plus qu’autre chose. Très peu habitué à être interpellé par les jeunes de son âge, il s’attend à ce qu’on ne porte attention à lui qu’à cause de son apparence des plus insolites, et ce, seulement pour s’en étonner ou s’en moquer. Sinon, il se fait le plus discret qu’il le peut, n’aimant pas beaucoup discuter avec ceux qu’il connaît peu ou pas du tout. Ayant un air représentatif de la caste des « Je-m’en-foutistes », il est très peu expressif, autant dans son ton de voix que physiquement. Irritable en de rares occasions, le plus grand signe de joie que vous pourrez témoigner de sa part est un très mince sourire provenant de lèvres qui ne s’ouvrent pas très souvent, préférant écouter plutôt que parler, ce qui n’en fait pas non plus un éternel muet. En fait, il répondra volontiers aux questions qu’un enseignant voudra bien lui poser, mais restera silencieux quant aux futilités de la vie sociale qu’il ne possède presque pas. Car tous ses critères caractériels aident en effet à la formation d’un être plutôt antipathique et indépendant, parfois arrogant et impatient, sans être un individu de mauvaise fréquentation. Non, une face cachée de sa personnalité vous détourne rapidement de cette voie quand vous apprenez à le connaître, passant par-dessus sa barrière inexpressive. Vayuhq est en fait un grand rêveur qui à l’occasion se perd dans ses contemplations et ses idées. Il ne serait pas rare que lorsque vous le croisiez dans un couloir et le saluiez, il ne vous remarque pas et par la même occasion, ne vous réponde pas. C’est peut-être pour cela que le jeune homme ne se rend pas compte que bien plus de gens sont intéressés en sa personne qu’il n’ose le croire. Dans sa tête, il n’est qu’un être qui, une fois vu et observé, n’a plus aucun intérêt pour qui que ce soit. Mais si l’on met de côté la personnalité et qu’on regarde le côté des intérêts, il peut être révélé que l’hybride est un grand fan des vieilles et étranges choses ainsi qu’un adepte de la nature. Donner lui des livres d’histoire, un texte écrit dans une langue inconnue, une plante ou un animal à soigner et, malgré le fait qu’il n’exprimera pas ouvertement son intérêt, il sera ravi de pouvoir s’occuper avec de telles activités. Quoique « ravi » est vite dit quand même.

J’oubliais ! Vous savez sans doute que les adolescents ont parfois des sautes d’humeurs, des crises lorsqu’il y a un trop plein de tristesse, de colère et tout autre émotion négative ? Souvent ils se mettront à vous injurier, à pleurer ou à rire pour un rien, ou même pour pas du tout. Enfin bref, Vayuhq, comme tout être vivant dans cette phase critique de son existence, a des crises. Seulement, suite à un fâcheux événement, ses trop-pleins d’émotions gardés au fond de lui-même ne se manifestent pas de manière dite « normale » lorsqu’ils en ont marre d’être enfermés. Non, en fait ils préfèrent « prendre le contrôle » et ainsi s’amuser pendant un petit bout de temps, « s’amuser » étant un terme purement sarcastique dans cette situation. On peut appeler cela aussi un changement de personnalité radical d’une durée variant entre quelques heures et quelques jours, dépendamment de la gravité de la crise. Dans ces moments-là , la comportement du jeune Hybride change de A à Z. Expressif, certes oui, mais principalement mauvais. Oui, c’est un mot très simplet, mais c’est la description d’ensemble qui convient le mieux. Irrespectueux, provocateur, orgueilleux, hautain, voici quelques points qui ressortent si on a le malheur d’accrocher ce jeune homme qui ne se ressemble pas du tout lorsque plusieurs sentiments à racine très mauvaise pour votre santé l’aveugle. Et le problème, c’est qu’il a rarement conscience de tout ce qu’il fait pendant ce temps. Mais malheureusement pour lui, il se souvient souvent de ce qui s’est passé par après quand il reprend « conscience ». Par chance, un tel surplus catastrophique arrive rarement, sinon ce pourrait être dévastateur pour tout le monde.

Description physique : Mesurant, environ un mètre quatre-vingt-sept, il possède un corps tout à fait banal, pratiquant assez d'exercice pour se maintenir en forme. La couleur de ses cheveux se situe entre le blanc et le gris, le tout ayant des teintes argentées. Ceux-ci sont coupés courts et lui arrivent à la nuque, les diverses mèches étant placées dans un désordre qu’il n’essaie pratiquement jamais de replacer convenablement. Le jeune homme possède un regard bien particulier, celui-ci composé de deux yeux aux iris différents. Son œil droit est d’un bleu profond, tandis que le gauche est d’un rouge vermeil. Le seul point commun qu’on peut trouver à ses prunelles est le reflet mauve qu’elles émettent lorsqu’un rayon de soleil les éclaire. Car même au niveau des pupilles, ces dernières se révèlent différentes, bien qu’on ne le remarque pas au premier coup d’œil. Celle de son œil gauche étant bien normal, sa pupille droite à tendance à parfois changer d’apparence et de teinte, s’allongeant pour donner une apparence d’œil reptilien et pâlissant jusqu’à créé un contraste quelque peu effrayant. Un tel phénomène se produit parfois aléatoirement, mais davantage lorsque Vayuhq ressent une forte émotion tel la colère, ou lorsqu'il et en crise. Son visage apparemment sans anomalies, une légère cicatrice en bas de l'œil droit et qui s’étire jusqu’au haut de sa joue vient altérer cette image de quelqu’un qui n’a pas eu de problèmes dans sa vie. Il a aussi le teint plutôt pâle, ce qui laisse parfois des doutes sur sa santé. D'ailleurs, plusieurs cicatrices marquent l'épiderme de son torse et de son dos, ainsi que ses bras, suite aux jours de séquestration et de torture qu'il a enduré avant de se retrouver à Amarth. Brûlures, coupures, leur source est diverses, même si elles ont toutes été infligées par le même individus. Son style vestimentaire est du genre décontracte et simple étant donné qu’il ne se complexe que très peu sur son apparence. Chemise, veste, jeans, peu importe, tant qu’il ne se sent pas ridicule dans ce qu’il porte et que c'est confortable.

Famille : Composée d’une mère (Khyzrea Mijow), d’un père (Nutel Foçax), d’un frère aîné disparu, - ou qui ne donne plus signe de vie - (Hidmyel Foçax), et d’une petite sœur nouvellement née (Leÿta Mijow).

College: Verto
Cycle : 2e

Niveau de perversion jusqu'auquel vous pouvez aller : Le perso de Yuh-kun pourra aller jusqu'au niveau 4, bien que si vous le rencontrez alors qu'il est en crise, cela peut aisément monter jusqu'au niveau six. Oui sérieusement... mais ces occasions seront vraiment rares.
Autre : On pourrait nommer "l'antithèse" de Vayuhq (sa personnalité de crise, appelez cela comme vous le souhaitez) "Klecr" qui signifie "folie" dans la langue runique des Kurians.

Vous

Pseudo/Surnom/Prénom : Vous les voulez vraiment tous? Bon.....
Pseudos: Yuh-kun, Yuyu,Vava, Youyou, Vayou, Yuwyuw, etc. (m'en rappelle pas tous).
Surnom: Pao, Koko, Titi, Popo, Papo.
Prénom: Pao-Lan
Comment êtes-vous arrivés ici : MÉLU POWER!!!!!!!
Ce que vous aimez :
- Le chocolat!!!!!
- Le sucre en général
- Les GNs
- Le Rp
- La musique
- Lire
- Écrire
- Mes ami(e)s
- Le monde pas normal (parce que c'est avec eux que je m’entends le mieux).

Ce que vous détestez :
- Les maths!!!
- Ne pas être capable de m'organiser
- Les jeunes connards et connasses qui pensent qu'à se droguer, fumer et baiser.
- Les bananes.
- Le beurre d'arachides.
- Le monde qui chiale sur tout et rien.
- Quand je suis dans un mode dépression.
- Perdre mes affaires et savoir pertinemment que je ne les retrouverai pas, mais quand même m’efforcer de les chercher.

Devise : Je suis en changement constant, donc rien n’est définitif ou stable chez moi (ça va pour les devises aussi, c’est jamais pareil >>)

Petit message (à n'importe qui) : Hey le peuple ! Vayou is alive !!!!! ZE Québécoise is in the place !!! Sinon euh.... y'en a marre de toujours éditer!!!!


Dernière édition par Vayuhq Mijow le Mar 14 Avr - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Lun 13 Avr - 21:22

Biographie :

Cette histoire n’aurait pas vraiment lieu à être écrite ou racontée. Pas parce qu’elle serait choquante pour vos yeux, mais parce qu’elle est d’une banalité à en faire bailler les hiboux, ou du moins les premières parties. Peut-être que cette comparaison ne fait aucun sens, mais tant pis. De toute manière, il faudra raconter, car je crois deviner que vous voulez quand même savoir. Peut-être n’avez-vous rien à faire de mieux en ce moment.

Vayuhq est né un jour d’automne, avec l’impression pendant la première partie de sa vie d’être fils unique, malgré le fait qu’il était bel et bien le deuxième enfant de ses parents. Créé de l’union de deux êtres différents dans leur génétique, il faisait partie de la petite faction qu’était les « Hybrides ». Le jeune garçon passa les dix premières années de sa vie avec sa mère, les parents souhaitant protéger leur rejeton des brimades ou des regards haineux. Certes, ce fut en effet moins pire mais les curiosités des enfants humains l’effrayèrent un peu. La façon dont ils avaient de le regarder avec de grands yeux, à le dévisager, lui et ses iris de différentes couleurs. Heureusement, sa capacité à traverser la matière lui permit maintes fois de passer à travers un mur pour échapper à ses gamins qui le regardaient de trop près. Oui, dans sa jeunesse, Vayuhq était un garçon un peu peureux. Mais bon, n’importe quel enfant normal s’effraie à une occasion ou une autre de son existence. Ainsi, ces dix années passèrent aussi vite qu’un coup de vent, sans conséquences marquantes pour la conscience. Au bout de ce laps de temps, il fut décider que le garçon irait vivre chez son paternel, pour une raison aussi bête qu’apprendre à connaître la réalité des deux familles. Là où auparavant il n’y avait eu que des curieux, Vayuhq découvrit l’autre facette de son existence. Et les regards de mépris qu’on lui lança lorsqu’il vit pour une première fois les Kurians dont il était en partie issu le frappèrent avec force. On ne lui adressa pas la parole, ou on le salua par obligation, d’une voix froide. Débutèrent ensuite de longues et pénibles années qui elles, contrairement à son enfance, passèrent à la vitesse d’une marche constante d’un point A à un point B, distancés d’une centaine de kilomètres. Le temps s’était considérablement ralentit, et l’Hybride avait l’impression de vivre un calvaire interminable, entrecoupé de quelques scènes plus gaies. Quand il réussissait quelque chose, on se disait que ce n’était pas assez, quand il faisait une erreur, la correction était terrible. Il s’habitua rapidement à ne rien dire, à faire ce qu’on lui demandait sans rechigner, sans pour autant l’accepter pleinement. Le seul réconfort qu’il trouvait était auprès de rares Kurians compatissants et d’une ou deux autres personnes dans la même situation que lui. Dans ces instants-là, il n’hésitait pas à s’exprimer ouvertement sur ce qu’il vivait, à quel point il aurait préféré être ailleurs qu’ici, loin de tous ces préjugés et, même, de cette pitié qu’il avait décelé chez quelques-uns. Seulement, comme les Portails emportent les gens et les font voyager, certains de ses confidents changèrent ses paroles en gestes et disparurent, ayant préféré prendre le risque de ne jamais revenir plutôt que de continuer cette vie qui leur semblait de moins en moins supportable au fur et à mesure que les jours passaient. Ne resta qu’un Complexe reptilien nommé Haje, un drôle de personnage qui préférait vivre sous une forme animale plutôt que d’apparence humaine. Ce fut un peu grâce à lui si notre protagoniste ne devint pas muet. La vie continuait, et Vayuhq devenait de plus en plus habile avec les facultés avec lesquelles il était né.

Au bout de cinq ans, il reçut une lettre. Comment lui était-elle parvenu ? Lui-même ne pourrait s’en souvenir avec certitude aujourd’hui. On l’invitait à s’inscrire à une école de magie nommée Mélusina. Après la première lecture, il trouva cela tout à fait ridicule, laissant là ce bout de parchemin pour faire autre chose de plus constructif. Cela prit un temps avant qu’il ne réalise que c’était peut-être sa porte de sortie. Une excuse pour mettre son lourd quotidien en arrêt, pendant une année ou deux. Par contre, comment savoir par où il devait aller, avec toutes ces portes inter-dimensionnelles qui s’ouvraient et se refermaient à tout bout de champ, sans qu’il y ait le moindre moyen de les différencier ? Peu importe, il irait. Convaincre ses parents était une mince affaire et finalement, trouver le portail ne fut pas plus compliqué, surtout quand une indication telle que « Prenez la première porte qui s’ouvrira. » est inscrite à la fin de la lettre. Il resta deux ans à Mélusina, deux années bien banales je dois vous l’avouer, mais qui lui firent un bien énorme. Cela lui permit d’arrêter trop s’en faire avec ce qui se passait autour, et développa un tantinet son sens de la communication. Des amis ? Il ne s’en fit pas vraiment, n’ayant pas créé de liens forts durant son court passage, quoique certaines personnes aient marquées son esprit. Lorsqu’il revint à Aristeld’wyn, le monde n’avait guère changé, après tout deux ans c’était bien court pour qu’il arrive quoi que ce soit. Il retourna auprès des Kurians, toujours aussi peu influencé par leurs remarques désobligeantes à son égard, mais bien plus enclin à répliquer, ce qui lui valut quelques baffes, mais rien de grave. Sa vie s’améliora un petit peu, au moins les mauvaises langues s’étaient tues, laissant ses oreilles en paix. Mais le silence n’est pas toujours mieux que le bruit...

Un an après son retour, Haje, qui l’avait accompagné la première année à Mélusina, tint à la rencontrer seul à seul. C'était étrange. Étant donné que Vayuhq n’était pas constamment entouré de gens, le Kurian aurait pu l’aborder sans craindre les mauvaises oreilles. L’Hybride accepta néanmoins la requête, se disant qu’il s’agissait peut-être de quelque chose de plus grave et qui ne pouvait être discuter en lieu public. Ce fut en effet plus grave, mais dans un sens bien différent. Lorsqu’il arriva sur les lieux du rendez-vous fixé, Haje déjà là. L’erreur qu’il avait fait de ne pas rester alerte, il ne l’avait constaté que lorsqu’il avait alors vu Haje, planté là, le regardant avec une lueur de frayeur brillant dans ses yeux, le corps paralysé par un être qui se tenait à quelques mètres de lui. Un Contrôleur ! Mais pourquoi était-il là ? Étant un Hybride, il avait bien plus de chance d’échapper aux forces qu’utilisaient ces Mystiques, n’étant que demi-Kurian. La masse qui s’écrasa alors sur son crâne lui fit comprendre avec effroi que ce n’était probablement pas le projet qu’on avait pour lui. Lorsqu’il reprit conscience, ce fut pour constater la restriction de ses mouvements par des liens, dont la matière semblait empêcher toute tentative d'évasion de la part d'un Kurian. Un individu se tenait à quelques pas de lui, l’observant avec intérêt. Quand il s’aperçut que son captif était éveillé, il crut bon le renseigner sur son statut de prisonnier d’étude. Car en tant qu’Hybride, il semblait qu’il était un cas particulièrement intéressant à étudier, un fait peu rassurant. Les Profanateurs, comme un peu expliqué ci-haut, ont la fâcheuse manie de tout vouloir analyser et décortiquer. On pourrait les appeler des scientifiques fous si l’on parlait dans un langage moderne… ou de science fiction selon les goûts. Ne vous inquiétez pas, Vayuhq ne s’est pas fait ouvrir le ventre ou fait couper une oreille. Non en fait les tests qu’il eu à subir furent de nature à mettre sa résistance physique et mental à l’épreuve. Je vous épargnerai les détails. Si notre cher ami veut vous les conter, il le fera lui-même. Combien de temps cela dura ? Qui sait, quand notre attention est dirigé vers la survie et que l’on reste cloîtré dans la même pièce pendant un long moment, on perd la notion du temps. L’important fut que tout termina. La manière dont cela finit par contre fut loin d’être heureuse. En fait, la séquestration de l’Hybride se serait longtemps prolongée s’il n’avait pas fini par craquer. Ce qui se passa exactement, rien n’est sûr, mais c’est depuis ce temps que Vayuhq commença à avoir ses crises. La Déchirure eu lieu quand tout fut détruit, aspirant les gens qui se trouvaient autour.

Quand il reprit conscience, le jeune homme avait quitté son lieu d’emprisonnement, mais le décor ne lui était pas familier. Il resta là pendant de nombreuses minutes, puis se décida à se lever et à marcher. Vers où, il ne le savait pas, mais l’endroit était tellement enchanteur qu’il ne se posa pas la question. Ensorcelé par les lieux, il marcha pendant encore une heure ou deux, puis découvrit Amarth. D’abord il se dit qu’il s’agissait d’une autre institution, semblable à Mélusina, mais il changea rapidement d’avis lorsqu’il en apprit davantage sur le fonctionnement même de l’établissement. Le Cirque, les Moires, les Cycles, tout était bien différent, plus pointilleux, plus précis. Tout semblait avoir une raison d’être, et sa présence ne n'avait l'air d'étonner personne. Le fait que de nouveaux individus se pointent comme ça du jour au lendemain semblait naturel, comme si tout avait été prédit.

Cela fait maintenant un an que Vayuhq a passé à Amarth. Il n'a pas encore assisté au Jeu, mais sait qu'il n'a pas la même signification que son nom. Qu'y participer n'est justement pas un jeu ou une partie de plaisir.


Dernière édition par Vayuhq Mijow le Jeu 16 Avr - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Mer 15 Avr - 11:58

FIRST !

Vayou, j'aime énormément ta fiche, particulièrement la description de Aristeld’wyn au début qui m'a plutôt absorbée qu'autre chose. J'ai trouvé quelque fautes de frappe et des phrases un peu bizarre (par exemple : "la perte de ses mouvements par des entraves, dont la matière dont elles étaient composées l’empêchait de la traverser"). Généralement, c'est bien tourné, agréable à lire, une bonne fiche comme je les aime, quoi.
Je te validerais bien tout de suite mais j'aimerais avoir l'avis d'autres admins avant parce que tu parles de Mélusina au début mais je ne sais pas si c'est très correct par rapport au background. A voir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Jeu 16 Avr - 2:33

Pour cette phrase... j'avoue que c'est à préciser et à ajuster.

Quant à Mélu, je sais que Nanu en a brièvement parlé (il n'a que nommé sans rentrer dans les détails mais bon...)

Sinon, content que tu aimes, ça fait plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Jeu 16 Avr - 8:44

En effet, après conversation avec Sissi, elle m'a confirmé également que c'était tout à fait possible. Wink
Je t'ai validée. Bon RP Youyou ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Vayuhq Mijow

avatar

Féminin Nombre de messages : 981
Collège : Verto
Cycle : Deuxième
Fiche de Présentation : Identity
Ses RP :
Folie Matinale [ Avec Miyoki Yuitsu]
Repérage et déception [Avec Awen Shen'nyu]
Jeu : Survivra-t-elle ? [ Avec Morwen Aila, Alice & Awen Shen'nyu]]
Tu n'es pas le bienvenu [Avec Jane Grey]
Un Seuil ? [Avec Silvia Fielding]

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Jeu 16 Avr - 11:52

Marci ma petite Herma-chan! Bon, j'ai corrigé la phrase bizarre, et je ferai sûrement une correction de fautes d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarth.forum-actif.eu/verto-f23/vayuhq-mijow-hybrid-in-it
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   Ven 17 Avr - 22:57

Vayou.

Je te pardonne tout le temps nécessaire pour cette fiche, ainsi que tu as mes plus plates excuses pour les demandes pressentes dont tu as fais l'objet. Maintenant quand je voudrais te menacer, je le ferai en douceur, avec mon hachoir, et non plus avec ma hache.

Comme l'a dit plus haut Mary-chérie-que-j-aime-fort, la description du monde au tout début du post, est passionnante, cela respire l'originalité, et en plus c'est bien rangé par "classes', et tout ça, or moi qui suit maniaque, j'adore...

Bref, je suis heureux que tu es pris ton temps pour nous pondre ça.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vayuhq Mijow - Hybrid in itself   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vayuhq Mijow - Hybrid in itself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Intégration :: Fiches de présentation :: Verto-