AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Awen Shen'nyu

avatar

Féminin Nombre de messages : 811
Collège : Verto c'est les plus bo !!!!!

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Arrivée   Jeu 12 Mar - 21:04

Un long chemin. Interminable. Sans toi, mon Kyô, le temps s’arrête. Je ne vis plus. Mes jours passent et ressemblent à un immense bal masqué. Kyô, est-ce que tu le sais ? Tu t’en doute ?
Une demi-heure que je marche. Mes deux valises en main semblent être faites en plomb. Je n’ai pas voulu me reposer, trop pressée d’en finir avec cette solitude et enfin d’arriver à cette fameuse école. Je suis proche du but. Je vois le bâtiment. Pourtant je n’y tiens plus ; je pose mes affaires par terre et m’assieds sur un rocher. Ca sent le pin, ici. Je sens qu’il y a une forêt pas loin. C’est l’instinct féérique ? Je ne sais pas. Chez les fées je passais beaucoup plus de temps à m’amuser et semer la pagaille qu’à m’interroger sur notre nature et nos capacités. Il fait si chaud. Je sors mon miroir. Mes joues sont toutes rouges, la sueur sur mon visage commence à s’évaporer et mes cheveux se décoiffés. Ce n’est pas si grave, je trouve même cela plutôt joli, cela me donne un côté sauvage, qui va très bien avec ce jean slim tout déchiré et ce sweat trop grand que j’ai pris à Kyô… je n’ai pas pu m’empêcher de me garder un petit souvenir de l’être que je chéris le plus.
Et je suis encore si fatiguée. J’ai mal aux pieds. Pourquoi ai-je eu cette idée saugrenue de mettre des ballerines ? En plus, elles sont toutes abîmées. Mais ça non, plus, ce n’est pas si grave. Je n’ai qu’à les enlever, et continuer ma route pieds nus.
Dans ce as, je me relève, péniblement. Si je ne le fais pas maintenant, je n’atteindrai jamais cette école, et recommence à marcher une valise par main. La terre est plutôt molle et fraîche. C’est agréable. Pieds nus… pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?
Enfin l’école se dressant devant moi. Arrogante, comme tous ces monuments qui ont pollué le monde des humains. Pourquoi ont-ils besoin de tant de grandeur ? Chaque période, chaque ère, c’est le concours de celui qui aura la plus longue, c’est ça ? De celui qui pissera le plus loin ? Kyô m’a dit que ce comportement était une des raisons d’être, pour ne pas dire la seule des êtres humains. Car c’est pour cela qu’il progresse et évolue. Son souci est de vouloir dominer ses semblables, de montrer qu’il est plus digne d’intérêt que n’importe qui. Et c’est pour cela qu’ils s’organisent tous ces concours ridicules… cela dit, les autres créatures ne sont pas si différentes. Les fées non plus. Pas moi, non. Ce comportement, il y a longtemps que je le trouve ridicule. Ridicule… parce que moi, je ne le suis peut-être pas ? a vouloir rester en marge de ce monde, à vouloir autant me différencier, mon désir, n’est-il pas, comme tous les autres, de m’élever au dessus de cette masse ? Non, mon cas est un peu différent. Moi, je ne cherche pas à pisser plus loin que tout le monde… je crois…
Ca y est. A force de cogiter ainsi, me voilà devant l’école. Des élèves. Rien que ça. Ils semblent si différents mais se ressemblent tous. Ils me bousculent, pressés comme ils sont. Stressés par leurs cours, ou alors complètement glandeurs. Est-ce que moi aussi je connaîtrai cela ? Je les vois discuter avec leurs amis… rire entre eux. Moi, je n’ai jamais connu ça. J’ai toujours vécu en tant qu’électron libre, les gens me regardaient d’un air amusé, comme un curieux petit animal mais jamais je n’ai eu d’amis à qui tout raconter.Mes peines, mes peurs, mes faiblesses. Tout ça, je le garde si précieusement au fond de moi. Comme si j’avais peur de les révéler. Comme si j’avais peur que l’on me regarde autrement.

« aïeuh !! »


Euh… ça… c’est moi qui vient de faire « aïeuh » en tombant par terre. Un abruti vient de me pousser un peu violemment.

«Hé ! J’ai eu très mal, tu sais ? »

Et il me fait un bref « pardon » avant de s’en aller, pressé comme un Parisien. Et moi je reste par terre. Non, décidément, je ne comprendrai jamais ce monde. Mais ce nouveau monde qu’est Amarth… qui le comprend ? Tant d’univers se rejoignant, tant de mentalités différentes, tant de… non… ils étaient tous pareils, après tout. Et moi… je reste par terre, déjà fatiguée par ce comportement brutal. Sans même m’apercevoir que…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Jeu 12 Mar - 22:20

Une forêt interminable. Arbres, buissons, arbustes, fleurs, champignons, défilaient sous Kaoru tandis que celui-ci suivait de loin le petit sentier menant, il l'espérait, à l'école. Un daim, un lapin, un écureuil.
Les yeux de Kaoru tournèrent au blanc, tant il était submergé par cette beauté, et également car il "sentait" la forêt. Non pas par l'odorat, mais .. un peu comme une présence rassurante. Une bonté sans faille autour de lui. Le cœur de la nature sauvage du lieu qui bat pour lui.
Magnifique, splendide, une musique encore inconnue à ses oreilles qui s'écoulait dans lui, sur lui, autour de lui .. un sentiment d'amour tellement pur que rien n'eut pu briser ce moment de bonheur.

L'Icarii se posa en douceur sur un tapis de mousse verte, à quelques pas d'un cerf et de sa harde.
Fixant le "chef", dans les yeux, il lui transmit son amour débordant, tout en diffusant autour de la harde la musique de la Nature. Tout le groupe vint alors vers lui, curieux de savoir quel être pouvait leur faire ainsi autant de bien par un regard. Kaoru se laissa inspecter, renifler, et certains cerfs se frottèrent même à lui, avant que le meneur ne se poste face à cet étrange visiteur.

"Que cherches-tu en ces lieux, porteur de Musique ? transmit-il.
- La paix, la tranquillité, l'amour.. que sais-je encore ? Quel est ton nom, à toi ?
- Orodis, et ceci est mon groupe. Toi, tu es Kaoru. Tu te rends à l'école.
- Et comment sais-tu cela, grand Orodis ?
- Elle me parle autant qu'à toi. Mais aujourd'hui n'es pas l'instant pour parler de ceci. Nous nous reverrons autant que tu le voudras, mais aujourd'hui poursuis ta route.

L'intéressé fit un salut complexe à la harde toute entière, et se courba devant Orodis.
- Ainsi soit-il, seigneur des bois, prononça-t-il avant de reprendre son envol.

Quelques instants plus tard, le grand bâtiment de l'école apparut devant lui. Impressionnant et grandiose. Il se mit à descendre de plus en plus bas, jusqu'à poser pied à terre, et de marcher sur les derniers cinq cents mètres.
L'endroit semblait foisonnant d'activité. Non pas comme une ruche, où chaque abeille a un rôle, le connait et le remplit. Plutôt comme les électrons, tourbillonnants, toujours en mouvement, mais jamais avec une grande organisation. Preuve en était que les étudiants ne se souciaient pas réellement les uns des autres, mis à part entre groupes d'amis : à quelques pas devant lui, une jeune fille venait de chuter, renversée par un garçon plus âgé, qui visiblement n'en a rien à faire.
Les yeux de Kaoru tournent alors au vert. Il comprend, il a vécu cela. En quelques pas il est à côté d'elle.

"Excuses-moi, j'ai vu ce qui s'est passé, dit-il en tendant une main, permets-moi de t'aider à te relever."


Dernière édition par Kaoru Clair-de-lune le Ven 13 Mar - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Ven 13 Mar - 16:09

Une sensation désagréable... Décontaminée en un milliers de particules, qui volent vers l'inconnu. Elle essaie d'ouvrir les yeux. Peine perdue. Quels yeux, d'ailleurs ? En a-t-elle déjà eu ? Et soudain, elle se sent de nouveau entière. Cette fois-ci, ses paupières s'ouvrent. Battant des cils devant autant de beauté, Morwen contemplait avec joie et peur la forêt qui s'ouvrait à elle. Un chemin, comme éclairé, la força à avancer de quelques pas. Ce joli sentier était bordé de fleurs multicolores, où virevoltaient des papillons. La jeune fille sentait une légère brise caresser sa peau, accompagnée d'odeurs de plus en plus agréables : celle de la résine, des fleurs, et tant d'autre senteurs qu'elle n'identifiait pas. Mais c'était si doux, si agréable... Morwen avait tellement envie de s'allonger sur le bas-côté, fermer les yeux, et se laisser submerger par le soleil, le sommeil et le plaisir intense de se reposer... C'était comme si le tourbillon qui l'avait absorbé lui avait ôté toutes ses forces. Elle avait faim et soif, ses paupières se fermant malgré elle... La jeune fille s'avança près d'un buisson, et cueillit quelques baies sauvages, qui apaisèrent sa faim. Un jolie rivière qui glougloutait étancha sa soif, et une herbe sèche lui fit un lit des plus moelleux et des plus confortables. Fermant les paupières, la jeune fille se laissa envahir par le sommeil...

Combien de temps s'était écoulé depuis qu'elle se laissait aller ? Elle ne savait pas, mais sentait qu'il était l'heure de reprendre son chemin. Morwen suivit le sentier si rassurant, admirant les lapins qui couraient, le poil rouge des écureuils, le jaune vif strié de noir des abeilles... Même si elle ne se lassait pas du paysage, elle s'inquiétait un peu. Bien sûr, elle connaissait le nom de l'endroit qu'elle cherchait. Car toute la nature, ici, chantait pour dévoiler la splendeur de l'école Amarth. Un beau nom, mystérieux. Une école, donc. Elle y apprendrait la magie, évidemment, peut-être à découvrir la nature, ou d'autres choses dont sa naïveté naturelle ne se doutait pas. Elle aurait des camarades, qui deviendraient amis ou ennemis, selon leur caractère et leur affinité avec elle. Mais finalement, elle s'inquiétait pour elle. Il y avait sûrement une erreur : elle ne s'était jamais distingué dans quoi que ce soit, personne de sa famille n'avait jamais été appelé dans une école magique, malgré sa mère hybride. Alors pourquoi elle ? La jeune fille jeta un rapide coup d'œil sur ses vêtements. Elle ne se préoccupait jamais de la mode, ou d'accorder ses habits. Mais, même si l'habit ne fait pas le moine, il y contribue. Elle s'inspecta donc rapidement. Son haut était un débardeur noir, dévoilant la blondeur de ses cheveux, et contrastant avec la pâleur de son visage. Ses cheveux courts, ébouriffés comme de coutume, lui donnaient des allures de lutin facétieux. Un jean, classique mais bien coupé, épousait ses formes discrètes, et de sobres baskets noirs confortables lui maintenaient le pied. Cela semblait plutôt acceptable.

Tout en s'examinant, Morwen remarqua que la forêt devenait de plus en plus espacée, de plus en plus clair, les rayons du soleil se faisant plus chauds. Elle eut rapidement des pommettes rouges, et des gouttes de sueur se formaient sur sa nuque. Mais, bientôt, une imposante école lui fit face. Immense, ancienne, majestueuse et splendide, elle ne correspondait pas du tout avec la masse d'élèves grouillant, se bousculant, pour passer en premier et découvrir l'école le plus vite possible. Morwen se débrouilla, et apprit qu'elle était à Vita, un des trois collèges d'Amarth. Ayant appris cela, la jeune fille se laissa porter par les autres, évitant ainsi les chutes et se rapprochant de plus en plus de l'entrée. Cependant, les élèves n'avaient pas l'air très engageants. Soudain, une jeune fille se fit bousculer, et tomba par terre, créant un remous parmi la masse des élèves. Avant qu'elle eut esquisser un geste, un jeune homme fut à ses côtés. Ces deux-là ayant l'air sympathique, elle s'approcha vers eux. Elle était de nature, très extériorisée, mais un peu timide au premier abord. Elle esquissa donc un petit sourire en se faufilant vers eux. Quand la jeune fille se fut relevée, Morwen ouvrit la bouche pour se présenter :

" Bonjour ! Je m'appelle Morwen... " Ne sachant pas quoi dire d'autre, elle se tut. Comment leur expliquer qu'ils avaient l'air plus gentils que les autres collégiens qui se pressaient autour d'eux ? Comment leur dire qu'elle voulait être leur amie, ou tout du moins les connaître ? Comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Ven 13 Mar - 18:39

Une jeune fille d'au moins une tête de moins que Kaoru venait de les rejoindre, elle et l'autre fille qu'il venait de relever. La nouvelle venue avait des oreilles de chats, ainsi qu'une queue. Hybride-félin, fit mentalement Kao. Et l'air plutôt timide, de surcroit. Elle sourit en leur parlant :
"Bonjour ! Je m'appelle Morwen..."
Sa voit mourut, et elle les regarda comme si elle eut voulu leur dire beaucoup plus, sans pouvoir l'exprimer. Un rapide coup d'œil montre une jeune fille blonde, en débardeur noir, jean et baskets.
L'Icarii prit alors une voix aussi douce qu'il le put afin de répondre.

"Et je m'appelle Kaoru. Kaoru Clair-de-lune, dit Dans-la-lune", dit-il en souriant.
Puis se tournant vers la fille qu'il a aidé à se relever :

"Je ne connais pas encore cette charmante autre demoiselle, mais elle se fera certainement un plaisir de nous éclairer sur elle-même."


Dernière édition par Kaoru Clair-de-lune le Lun 6 Avr - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Awen Shen'nyu

avatar

Féminin Nombre de messages : 811
Collège : Verto c'est les plus bo !!!!!

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 4 Avr - 22:02

Je déteste les gens qui bousculent dans les couloirs sans faire attention. Je déteste les gens trop pressés. Il n’avaient qu’à partir plus tôt, zut ! Je déteste les gens qui ne tentent pas de racheter leurs erreures et pour finir (non, ce n’est pas fini, mais pour finir ma phrase), je déteste les gens qui ne sont pas foutus d’aider une pauvre jeune fille par terre en train de galérer avec ses bagages. En plus j’ai mal au pied à force d’avoir marché, j’ai des ampoules absolument horribles qui font honte à la beauté de mes pieds, ce qui contrase fortement avec mon sublime corps de poupée. Non, vraiment, ça m’énerve ! Et tous ces imbéciles qui me regardent avec leur air ahuri. « Oh tienns ! Une fille vient de tomberrr ! Bah pouquoi elle se relève paaas ? Bien sûr il ne me viendrait jamais, mais alors JAMAIS à l’idée de la relever et de lui demander si ça va ! ».

"Excuses-moi, j'ai vu ce qui s'est passé, permets-moi de t'aider à te relever."

Tiens ? Un gentleman attentionné et pris de compassion pour une pauvrette telle que moi. Oh mon dieu ! Une superbe exception parmi cette école qui semble être l’écoles des malpolis, d’après ce que j’ai pu en voir.
En plus ce garçon est plutôt mignon ! Quelle chance pour l’amatrice de beaux garçons que je suis ! Je lui sors mon plus beau sourire en prenant mon air de petite fille modèle qui a tant de fois fait craqué Kyô (très efficace lorsque je veux ma dose de nectar hors de prix pis de toutes façons, je tiens très bien l’alcool, alors il n’a rien à e dire) avant de lui répondre très poliment :


« Oh… merci beaucoup ! Vous êtes très aimable ^.^ ! »

Engageons un peu la conversation avec lui. Autant se faire des amis tout de suite. Tout en me relevant, aidée par ce si gentil jeune homme, j’entends une voix féminine d’une jeune fille qui dit s’appeler Morwen… okay, elle veut quelque chose ? Je la regarde… oui, elle est plutôt mignonne. Ce n’est vraiment pas possible. Les garçons ne me suffisent pas, il faut aussi que je m’intéresse aux jolies jeunes filles que je vois mais après tout, où est le mal à aimer les belles choses ? je lui souris. J’aime bien les gens aussi timides qu’elle. Ils n’ont rien d’arrogants, ne semblent pas péter plus haut que leur cul, sont naturels, et assument pleinement d’avoir des difficultés à entrer en communication avec les autres.
Le garçon dit s’appeler Kaoru Clair de Lune… quel joli nom. Etrange mais joli. « Dans la lune » ? Une référence à sa personnalité ? Je me mets alors à rire, de mon éternel rire de gamine qui ne sort que très rarement… enfin… quand je suis avec des gens que j’aime bien… hey nan ! Ch’uis pas associable ! c’est juste les gens qui sont cons, c’est pas ma faute !


« Je m’appelle Awen Shen’nyu ! »

Dis-je avec une pointe de fierté dans ma voix. Ce que j’aime ce nom de famille. Car c’est celui que porte mon Kyô. Je l’aime encore… je crois…


« Et je suis ravie de rencontrer des gens simples et sans traces d’arrogance comme vous ! »

Ma façon quelque peu directe de parler en déroute plus d’un. Généralement, ils s’éloignent de moi parce qu’ils me trouvent agressives alors qu’en fait, je ne vois pas l’intérêt d’user de manières obséquieuse pour parler… les gens sont stupides, je l’ai toujours dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Dim 5 Avr - 12:07

Les deux jeunes gens étaient aussi aimables qu'elle le pensait. Le garçon se présenta, et mes réflexions croisèrent celle d'Awen. Je remarquai enfin, en quelques coups d'œil discrets, que Kaoru était plutôt pas mal, et que la jeune fille, avec son teint de porcelaine, ses cheveux blonds/rosés bouclés et ses joues carminées, ressemblait à une frêle poupée, sensible de se casser au moindre choc. Néanmoins, son regard déteignait parmi cet ensemble mignon et chenu. Il était malicieux, franc et vif, avec une note de sarcasme et d'humour. Je me sentis soudain plus en confiance.

" Enchantée, vous deux. "

Ça s'est fait... Un moment de gêne passagère s'installa, rompu bien vite par Awen, qui sortit une phrase surprenante.


" Et je suis ravie de rencontrer des gens simples et sans traces d’arrogance comme vous ! "

Plutôt rigolote, en effet. Ayant fini de ramasser ses affaires, la poupée se redressa. Elle était svelte et se mouvait gracieusement. A présent, elle ne ressemblait plus à une poupée, mais à une fée très jolie.

" Vous savez où vous devez aller ? Je suis à... Vita, une des... Classes ? Je suis un peu perdue. " avouai-je avec un petit rire gêné. Que représentaient ces trois collèges, ou ces trois classes ? Quelle différence avaient-ils ? Tout en y pensant, nous nous mîmes à marcher, suivant les remous de la foule. Je voyais de plus en plus distinctement le bâtiment, à présent. Il était toujours aussi splendide, m'écrasant un peu plus à chaque seconde. Et je devais étudier là-dedans ? Il faudrait que je m'y fasse, ainsi qu'aux splendides jardins, et à la luxuriante verdure qui dégoulinait des arbres, des bosquets alentours, et à l'immense lierre qui recouvrait toute la façade.

[ H.J. ] En fait, je crois que je vais faire la narration avec " je ", ce sera plus simple Very Happy [ H.J. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Lun 6 Avr - 21:10

Ah elles s'étaient mises à avancer. Bon. Et qu'avaient-elles dit juste avant ? Kaoru fit un immense effort de mémoire. Ce serait bête d'oublier alors qu'il les connaissait à peine.. Hmm.. La fouille dans les méandres brumeux de sa mémoire s'avérait plus difficile que prévu. Mais ça s'était déroulé il y a quelque secondes pourtant ! Comment pouvait-il déjà oublier ?

"Et je suis ravie de rencontrer des gens simples et sans traces d’arrogance comme vous !"

"Vous savez où vous devez aller ? Je suis à... Vita, une des... Classes ? Je suis un peu perdue."

Ah voila. S'arrachant à sa contemplation intensive du ciel, il observa un instant les deux jeunes filles avec qui il se dirigeait vers le bâtiment principal. Celle qu'il avait aidé à se relever était plutôt frêle, ressemblant à une poupée. Etrange. Un visage doux, un corps plein de grâce enveloppé d'un sweat et d'un jean. Des ailes de papillon foncées se découpaient dans son dos à la lumière du soleil. La deuxième avait, elle, des oreilles et une queue de chat. Après être resté un moment les yeux fixés sur ces attributs étranges, Kaoru se rendit compte qu'il était certainement malpoli de la regarder ainsi, et observa le reste de sa personne discrètement. Elle était petite également, avec de grands yeux bleus contrastant avec ses cheveux blonds.
D'autres garçons auraient certainement émis un avis sur la beauté de ces jeunes filles, donné leur avis. Belles, superbes, magnifiques, les adjectifs ne manquaient pas. Mais Kaoru se contenta de noter que l'une devait être une sorte de fée, et l'autre une hybride. Aucune réaction particulière.
Néanmoins, il éprouvait un élan de sympathie véritable envers elle. Le fait qu'elles soient les premières personnes qu'il rencontrait ici aidait peut-être, mais pas tant que ça.. Qu'avait-elle demandé déjà.. ?


"Vous savez où vous devez aller ? Je suis à... Vita, une des... Classes ? Je suis un peu perdue."

C'était cela.

"J'avouerais que je n'ai aucune idée non plus sur ce que nous devons faire ici. puis reprenant la parole : La seule chose que je sais, c'est que je suis à Vita aussi."

Sourire. Yeux dans le vague. En se tournant vers celle qui devait être une fée :

"Et toi ? Tu sais où tu vas ? Ou tu aurais une idée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Awen Shen'nyu

avatar

Féminin Nombre de messages : 811
Collège : Verto c'est les plus bo !!!!!

Feuille de personnage
Avancée du Jeu:
0/20  (0/20)

MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 25 Avr - 16:48

Nous avançons dans ces dédales mouvants, emplis de personnes que sont les couloirs. Des élèves de toutes sortes plus ou moins pressés. Leurs discussions se perdent entre toutes les discussions qu’il pouvait y avoir et au final s’embrouillent complètement. Je distingue juste quelques bribes de conversation. Certains parlent des cours, d’autres de leurs familles, d’autres se présentent tout simplement. Tout comme nous.
La jeune fille semble timide. Comme si elle avait peur. Moi aussi. J’ai une peur bleue de toutes ces nouvelles personnes. Je dois être trop pudique et trop fière pour le montrer. Je me surprends à admirer cette jeune fille qui semble accepter ce sentiment, même si cela doit être très dur pour rencontrer de nouvelles personnes. Mais je m’égare. Je suis quelqu’un d’hautain et de méprisant, je ne dois pas perdre mon temps avec des futilités.
Vita. Je ne connais pas. On m’a simplement dit que j’étais à Verto, ce qui m’a plutôt enchantée lorsque j’ai vu le description. Je pense que je ne m’y embêterais pas trop. Je me vois de toute façon dans l’incapacité de répondre à cette jeune fille.
Le garçon lui a l’air complètement à côté de la plaque. Est-il stupide ou juste étourdi ? Je le scrute d’un air intrigué que je tente de masquer. Il prend ensuite la parole, comme s’il venait de se réveiller d’une léthargie. A Vita, lui aussi ? Je me sens un peu seule (c’est pas nouveau avouons le, même si c’est marrant). Je me vois donc dans l’obligation de tracer ma route sans l’aide de personne, ce qui, au final, m’arrange plutôt bien…
Le garçon blond me demande alors si je savais où aller. Bonne question. Après tout je viens d’arriver, donc la chose la plus intelligente à faire serait d’aller aux dortoirs. Et prendre une douche. Après ce long voyage cela ne me ferait pas de mal. J’ai soudain un tilt. J’allais lui répondre bêtement que j’allais aux dortoirs puis :


« Ah, moi ? Je suis à Verto ! »

Mais quelle gourde ! Heureusement que j’ai compris plus tôt, ça m’a évité de me ridiculiser de façon aussi stupide.
Il faut que j’aille aux dortoirs qui ne sont plus très loin. Je crois que c’est… ce couloir là ! Je me tourne vers mes nouvelles connaissances :


« Bon, Kaoru, Morwen ! C’est par ici que je vais ! Il faut que j’aille poser mes affaires aux dortoirs avant de prendre une petite douche ! »

(grande douche avouons le)

« Je dois y aller, à plus tard ! »

Je leur fais un petit signe de la main avant de me précipiter vers les doirtoirs, pressée de poser enfin mes affaires et de me laver .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Jeu 30 Avr - 17:54

Ouf. Il est à Vita aussi. Mais pas la fille ! Il n'y a pas que des mecs, quand même, à Vita ? Seigneur, dis-moi que non... On marche, on marche... Comme pour dissiper le silence, je fouettai discrètement l'air de ma queue. C'était un tic que j'avais souvent. Soudain, je sentis des dizaines d'odeur différentes... Une mare d'élèves marchait vers nous ou dans le même sens. Je fis un sérieux effort pour me retenir de humer un peu plus. Avoir un comportement humain...

« Bon, Kaoru, Morwen ! C’est par ici que je vais ! Il faut que j’aille poser mes affaires aux dortoirs avant de prendre une petite douche ! »

Hein ? Donc, moi, je dois rester avec Kaoru, c'est ça ? Eh bin... Ça risque pas d'être gênant. Je ne suis pas particulièrement timide, mais quand même... Je n'eus même pas le temps de saluer qu'elle s'éloignait déjà, d'une démarche dansante. Un léger fard me monta aux joues. Je me raclai discrètement la gorge, et regardais mon camarade ( ! ). Il avait l'air... Un peu perdu. A quelques heures d'ici, en fait.

" Euh... Tu as prévu de faire quoi ? Tu veux aussi prendre une douche ? "

Parce que moi, j'aimerais bien déposer mes affaires... Je remarquais soudain l'absence de sac sur mon dos. Ho, super ! Parce qu'en plus, je suis totalement pauvre maintenant ! Mon imagination s'emballa d'un coup. Pas d'argent non plus... Je me vois déjà, Cosette lavant du linge... Arg ! Brusquement moi aussi plongée dans un autre monde, je loupais la moitié de ce que disait Kaoru... Je ralentis le pas. Une porte était encastrée dans le mur, se confondant légèrement avec celui-ci. Je sus que c'était notre Salle commune. Mais, euh... Comment je le sais ? Ne me demande pas... Je m'arrêtais complètement, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 8:59

Après qu'Awen soit partie prendre sa douche, suivant un chemin différent que celui emprunté par Kaoru et Morwen, un léger silence paisible s'installa entre les deux camarades de Vita. Kaoru rêvait encore, imaginant le jour où il pourrait revenir chez les siens, retrouver père, mère..
Il ferma les yeux. Chez les Icarii en effet, le lien unissant des parents et leur progéniture était infiniment plus fort que dans la société humaines. Dès l'instant où il est certifié que la mère est enceinte, son mari chante pour le bébé. Collant son oreille au ventre de son aimée, il peut rester des heures, fredonnant ou entonnant à pleine voix des chansons de son peuple. C'est également ainsi que pousseront les ailes du bébé plus tard, quand il sera petit garçon ou petite fille : par le chant. Ainsi, un icarii ne sachant pas bien chanter est étrange.. pas rejeté le moins du monde, mais singulièrement différent.
Une larme perla au coin de l'œil de Kaoru.
La petite voix de Morwen arriva enfin à lui, coupant court à ses tristes réflexions.


" Euh... Tu as prévu de faire quoi ? Tu veux aussi prendre une douche ? "

La regardant dans ses yeux bleus, Kaoru la sentit un peu gênée, et remarqua le léger rose qui colorait un peu ses joues.
Puis il se rendit compte qu'ils étaient arrêtés. Devant une porte.


"Hé bien.. je n'ai pas d'habits de rechange, étant donné que je suis arrivé ici dépouillé de tout, sinon des vêtements que je porte là, ayant dû partir précipitamment. Je ne saurais quoi mettre après ma douche, donc je pense que je vais pour le moment tenter de savoir si l'établissement ne propose pas le nécessaire pour une année."

Tandis qu'il parlait, le sourire qui s'était installé sur son visage y avait finalement élu domicile, ne voulant être dérangé pour presque rien au monde. La larme qu'il avait senti, quand à elle, finissait son long trajet jusqu'au bas de sa joue. Elle tremblota un peu. Tomba.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 10:05

Je l'ennuie ou non ? Il n'a pas l'air de remarquer qu'on s'est arrêtés. Ha si, enfin. Bon. Apparemment, Kaoru entendit ma question puisqu'il répondit. Lui aussi est donc dans la même situation que moi. J'eus un rire nerveux :

" Oui. Moi aussi, je ne sais pas trop comment je vais me débrouiller. "

Soudain, je remarquai la larme qui perlait sur sa joue. Merde ! Je tendis instinctivement la main vers son visage, mais la larme tomba avant que je l'essuie. Mon geste se figea, et je laissai retomber mon bras. Qu'a-t-il ? Avant de me poser la question, je réfléchis * oui oui j'y arrive xD * . Je n'avais pas choisi d'arriver à Amarth, et ma mère me manquait cruellement. Penser à elle me poignarda le cœur, et je suffoquai presque. Lui aussi regrettait sûrement sa famille, ou ce qu'il avait laissé derrière lui.

" Tu n'as pas envie d'être là ? C'est pour ça que tu pleures ? "

La question aurait pu être embarrassante, mais provenant de moi, c'était maternel et normal. La question suintait d'un intérêt sincère, de compassion et de tristesse de sa part, qui montrait combien je souffrais aussi. Je regrettais d'avoir exposé mon sentiment d'abandon. Beaucoup se seraient moqués d'un garçon pleurant, mais je trouvais ça au contraire touchant. A vrai dire, le fait qu'un jeune homme laisse cours à ses larmes était inhabituel et me touchait encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 13:41

"Oui. Moi aussi, je ne sais pas trop comment je vais me débrouiller."

C'était précisément à ce moment que la larme arriva à mi-chemin de la route tracée pour elle.
Morwen le remarqua, et son bras se leva, presque maternellement, pour essuyer la larme, qui tomba avant. Un air de douleur passa sur le visage de la jeune fille tandis qu'elle rabaissait son bras.
Kaoru s'en voulut instantanément d'avoir pu la faire souffrir si il était - comme il le pensait - responsable de sa peine. Il aurait du écraser cette larme au moment où elle perlait à son œil. Détournant un peu les yeux, il entendit la voix de Morwen demander doucement :


"Tu n'as pas envie d'être là ? C'est pour ça que tu pleures ?"

Il ferma les yeux pour s'empêcher de pleurer à nouveau. Pas qu'il eût honte de montrer sa tristesse devant quelqu'un d'autre, cela importait peu, voire pas. Mais si chaque larme devait rappeler à son interlocutrice une peine bien à elle, la faire souffrir aussi, alors il préférait autant disparaitre.

"Oui.. non.. c'est difficile."

Il ravala difficilement sa salive.

"J'ai été forcé de fuir. Disons.. que je suis en exil pour une durée indéterminée, et que j'ai promis de revenir. Mes parents.." Il s'arrêta un court moment en serrant les dents pour se contenir, et la suite fut un murmure : "ils me manquent horriblement."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 14:44

Je me voulus encore plus de mon abandon quand je vis que Kaoru se contenait à présent, et je le comprenais bien, pour ne pas me faire souffrir. Sa peine à lui était immense, et il la maîtrisait parfaitement pour ne pas blesser les gens autour de lui...

J'entendis sa réponse dans un brouillard. Ses parents. Oui. Et les miens ? Fermant à demi mes paupières, je vis le visage de ma mère, consternée, devant ma chambre vide chaque matin. Elle savait très bien où j'étais et pourquoi, mais elle ne m'aurait jamais empêché de venir ici et de m'instruire. Mon père... Me manquait moins qu'elle, puisqu'il était de moins en moins à la maison. Un immense reproche monta de moi, contre ce père que j'aurais du regretter. Ma mère... Si belle, douce, gentille...

Les parents de Kaoru, comment étaient-ils ? Je ne connaissais rien de ce garçon, lui parmi tant d'autres. J'étais arrivée dans une école pleine d'élèves, certains hostiles, d'autres au contraire subtilement bon et doux. Comme lui. Immédiatement, je me tirais de mes conjectures. La peur d'être isolée, le manque de ma mère, la frayeur pour le futur... Je refoulais cette foule de sentiments, pour dire d'une voix proche d'un murmure :


" Je te comprends. Pas entièrement, bien sûr, mais je suis sûre que la douleur qui me déchire est semblable à la tienne. Ma mère... Est toute seule, à présent. "


La réalité s'imposa à moi : je l'avais abandonnée à un mari, qui ne revenait plus à la maison. S'aimaient-ils, plus jeunes ? Sûrement, car ils avaient tout sacrifié pour être ensemble. Mais à présent ? N'avait-il plus que de l'indifférence l'un envers l'autre ? Et moi, qui avais réagi si insouciamment face à l'appel impérieux qu'on me lançait ! Oui, j'étais lâche, cruelle. Les remords m'assaillirent. Et c'est moi qui disait qu'elle me manquait ! Alors que j'en étais responsable !


Je m'aperçus soudain que nous étions exposés devant les regards de cette foule d'élèves. Je murmurais :

" Je pense que c'est le salon des Vita. Tu ne veux pas qu'on entre ? Je serais plus à l'aise, alors qu'au milieu de tous ces gens... "

Je n'achevais pas ma phrase : la fin était évidente, et j'avais un peu honte de moi-même en avouant cette faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 15:44

En fait, il regrettait surtout son père. Ce dernier, étant l'Icarii aux ailes d'or, possédait, plus encore que tous les autres, une voix magnifique. Et quand il chantait, presque personne ne pouvait faire autrement que de l'écouter. C'est ainsi que Kaoru avait noué avec lui une relation extraordinaire. Toutes les fois où son père était là, il jouaient ensemble, dans la jeunesse de Kaoru. Ils faisaient des concours. Celui qui volerait le plus haut, le plus vite, qui planerait le plus longtemps..

Œuvre de tant de jours en un jour effacée.
Et ce jour est celui où il rentra à Amarth.

Et cette fille ? Morwen ? Quelle peut bien être sa peine ? Kaoru se rendit compte qu'il n'y avait pas pensé, tout obnubilé qu'il était par la perte de sa propre famille qui lui tombait soudainement dessus. Il s'en voulut encore plus qu'avant. Des langues de flammes lui torturaient l'intérieur de la poitrine, tandis que sa tête saignait de mille blessures imaginaires.
La voix de Morwen s'éleva à côté de lui, presque un murmure :


"Je te comprends. Pas entièrement, bien sûr, mais je suis sûre que la douleur qui me déchire est semblable à la tienne. Ma mère... Est toute seule, à présent."

Pas de père ? Parti ? Mort ?

"Je pense que c'est le salon des Vita. Tu ne veux pas qu'on entre ? Je serais plus à l'aise, alors qu'au milieu de tous ces gens..."

En effet, c'était une chose de laisser transparaitre sa peine devant une personne avec qui l'on faisait connaissance, et une autre de la montrer à une foule de parfaits inconnus.

"Bonne idée."

Il murmurait toujours.
Ouvrant la porte de la salle, il pencha légèrement la tête tout en la tenant ouverte, signe qu'il n'en ferait rien, et laissait passer Morwen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 15:48

[ H.J. ] Qui crée le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 16:03

[ Ben, j'aurais pensé toi pour suivre l'ordre =) mais si tu veux pas ou as la flemme je suis ok pour le faire ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 16:06

Bon bah je m'y colle ^-^ * Minceuh, j'étais en plein trip Samurai Champloo Razz *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée   Sam 2 Mai - 16:19

[ Voili voilou : ici . Je n'ai pas mis PV, comme tu veux =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amarth, votre destinée :: Corbeille :: Corbeille-